Voici une histoire touchante qui porte sur le respect des parents – Recettes en Famille

Voici une histoire touchante qui porte sur le respect des parents

by Emma

Il est important d’honorer nos parents ainsi que les personnes âgées. Cette valeur disparaît de plus en plus dans la société actuelle.

La vie actuelle perd de plus en plus de sa valeur, car nous passons notre temps entre les horaires chargés. Nous nous retrouvons à devoir jongler entre vie de famille et travail et en plus pouvoir rejoindre le monde virtuel pour rester connecté. Ainsi, au lieu de traiter nos parents avec attention et respect, certaines sont trop occupées et s’éloignent de leur famille pour une raison ou une autre.

L’histoire d’un père et de son fils !

Un homme de 80 ans, assis sur le canapé chez lui avec son fils de 45 ans. Un corbeau s’est ensuite approché de la fenêtre.

Le père a demandait: « Qu’est-ce que c’est ? » Le fils a répondu: « c’est un corbeau ». Au bout de quelques minutes, le père a demandé à son fils une deuxième fois : «Qu’est-ce que c’est ?». Le fils a dit: «papa, je viens de te dire: c’est un corbeau ». Peu de temps après, le vieux père a de nouveau demandé à son fils une troisième fois : «Qu’est-ce que c’est ? ».

À ce moment-là, le fils assez irrité répéta encore avec une plus grande ferveur : «C’est un corbeau, un corbeau», mais le père a de nouveau demandé à son fils une quatrième fois : «Qu’est-ce que c’est ? ».

Cette fois-ci le fils s’emporte et crie sur son père «Pourquoi me poses-tu encore et encore la même question, alors que je t’ai dit tant de fois «C’EST UN CORBEAU». «N’es-tu pas capable de comprendre ça ? ».

Le père est ensuite retourné dans sa chambre pour récupérer un journal et montrer un passage à son fils.

Voici ce qui était écrit sur cette page du journal :

«Aujourd’hui, mon petit fils de trois ans était assis avec moi sur le canapé, lorsqu’un corbeau était sur la fenêtre. Mon fils m’a demandé 23 fois ce que c’était, et je lui répondais à chaque fois que c’était un corbeau. Je le serrais fort à chaque fois qu’il me posait la question, je l’ai pris dans mes bras 23 fois ! Je ne me sentais pas du tout irrité, je ressentais plutôt de l’affection pour mon enfant innocent ».

Le père a répondu 23 fois à la même question aujourd’hui, son fils s’est irrité qu’après avoir répondu 4 fois.

La morale !

Ne considérez jamais que vos vieux parents sont des fardeaux. Soyez sympathiques, humbles et gentils et attentionnés envers eux.

Il faut que vous respectiez vos parents et veilliez qu’ils soient heureux pour toujours. Ils ont traversé des obstacles et vécu des difficultés pour faire de moi la personne que je suis aujourd’hui ».

Partagez cette histoire avec vos amis pour rendre d’autres parents heureux.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend