Divers

Voici la femme « la plus fertile » au monde : à l’âge de 38 ans, elle a déjà donné naissance à 44 enfants

Découvrez Mariam Nabatanzi, la femme la plus fertile d’Afrique, et peut-être bien du monde entier. À l’âge de 38 ans, elle a déjà donné naissance à 44 enfants dont de nombreux jumeaux, triplés et quadruplés…

Mariam Nabatanzi, c’est une femme ougandaise, âgée de 38 ans qui souffre d’hyperfertilité, plus fertile que les autres femmes, la maman a donné naissance à 44 enfants dont de nombreux jumeaux, triplés et quadruplés.

L’HYPERFERTILITÉ, UN TROUBLE ENCORE PEU CONNU

Dans un article relayé par nos confrères du Huffington Post, Aurélie Garnier, maman blogueuse lève le voile sur l’hyperfertilité et déclare:

« L’hyperfertilité est un tabou, personne n’ose en parler, et on a malheureusement tendance a ridiculiser ces femmes »

qu’est-ce que l’hyperfertilité ?

l’hyperfertilité désigne le fait de tomber enceinte très facilement y compris sous contraception. En effet, c’est un problème qui touche aussi énormément de femmes, mais qui est assez méconnu et qui n’a aucune définition médicale.

Elle était forcé à se marier…

Mariam Nabatanzi, est en effet issue d’un milieu difficile, ses parents l’ont forcés à se marier alors qu’elle n’avait que 12 ans. Elle avait fini par épousé, un homme plus âgé qu’elle, un polygame qui avait 28 ans.

« Il était violent et il me frappait à la moindre occasion, et pour rien… » à déclarer cette maman au DailyMonitor

Au total, Mariam a accouché 44 enfants. Parmi eux, 6 jumeaux, des séries de triplés, de quadruplés et des quadruplés, obtenant ainsi le statut de la femme la plus fertile d’Afrique.

À l’âge de 38 ans, Mariam a donc passé 18 ans de son existence à être enceinte.

Cette maman hyper fertile aurait essayé de mettre un frein à toutes ces naissances, mais les médecins lui auraient déconseillé une intervention médicale. Mariam se résigne donc à son sort et attendra la naissance de son dernier enfant pour enfin demander une ligature des trompes. Selon le Dr Charles Kiggundu, président de l’Association des obstétriciens et gynécologues en Ouganda, son cas aurait pu être réglé beaucoup plus tôt, notamment au vu des risques de mortalité maternelle.

La ligature des trompes : stérilisation féminine

La section, la ligature ou l’obstruction des trompes constitue une intervention chirurgicale, qui se présente comme une solution de contraception définitive et qui consiste à faire obturer les trompes de Fallope, empêchant ainsi la rencontre entre ovaire et spermatozoïdes.

En effet, les femmes qui réclament la stérilisation doivent savoir que la ligature des trompes est une solution contraceptive définitive, elles doivent être convaincu avant de décider car il n’y pas de marche arrière possible après avoir effectuer cette intervention.

Cependant, le sujet de stérilisation féminine a crée une grande polémique en France, et de nombreuses femmes se heurtent au refus des médecins et à la pression subie par leurs proches pour ne pas y avoir recours. Bien que la procédure soit légale depuis 2001, certains la caractérisent comme un « parcours du combattant », au vu des nombreux médecins qui s’y opposent de manière tranchée et définitive.

Selon Olivier Chevallier, gynécologue obstétricien à Paris, la ligature des trompes ne devrait être effectuée qu’à partir de 40 ans. Comme il l’explique à France info :

« Cette solution a un grand avantage : une fois qu’elle est faite, elle débarrasse la femme de son souci contraceptif. Mais elle nécessite quand même d’avoir du recul, de la maturité et d’avoir en partie fait sa vie en matière de procréation. »

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend