Voici ce qu’est devenue la vie de la maman qui a accouché 8 bébés – Recettes en Famille

Voici ce qu’est devenue la vie de la maman qui a accouché 8 bébés

by Emma

Les parents avec trois quatre enfants s’occupent d’une responsabilité énorme. Mais cette brave mère de famille tient un rôle pour le moyen incroyable. En effet, suite à une fécondation in vitro, Nadya Suleman a mis au monde 8 adorables bébés. Certains des internautes l’ont soutenu en raison de cette sacrée décision. Pourtant, certains individus l’ont projeté des jugements négatifs. Si ses photos ont fait le tour de la Toile avant de mettre au monde le bébé, cet article relate la vie actuelle de sa famille.

Surnommée « octomom », elle a actuellement quatorze enfants. Son histoire fait partie des phénomènes rares dans Guinness des records. Si son parcours défraie la chronique, c’est en raison du nombre d’enfants qu’elle a selon le site New York Times.

Une césarienne réalisée par 46 médecins

Si la super maman est surnommée l’ « octomom », c’est parce qu’elle a enfanté ses 8 bébés en un même accouchement. Le média américain informe que des médecins et des infirmières au nombre de 46 se sont occupés de Nadya lors de son opération.

Née d’une famille peu nombreuse, elle est un enfant unique de ses parents.  En conséquence, elle s’est apprêtée à ce défi extraordinaire pour assouvir le désir d’avoir une grande famille. Cependant, la maman célibataire endure souvent des critiques à cause de son audacieuse décision.

Une polémique découlant de son passé

L’année 2008, la polémique à propos de Nadya dérive de l’implantation artificielle de 12 embryons initiés par un expert de la fertilité. Tout a commencé lorsqu’elle a appris qu’elle ne pourra jamais enfanter de manière naturelle. Ainsi, elle a tout de même enfanté six autres bébés via une fécondation in vitro.

La maman de quatorze enfants a d’ailleurs affirmé que tous ses enfants sans exception, ont été conçus d’un même donneur. Nadya n’avait souhaité que de donner naissance à des jumeaux mais certains des médias et certains internautes demeurent perplexes à ses affirmations.

Les internautes ont découvert que la maman est impliquée à des scènes pornographiques. Une autre raison qui a enclenché les critiques de certains internautes. Dans son ancienne vie, Nadya est accusée de négligence au détriment de ses enfants et qu’elle aurait une addiction à la drogue. Mais plus tard, la maman avait recours à un traitement de désintoxication.

Après ce long parcours qui a basculé sa vie, Nadya n’a plus fait ses apparitions dans les médias.

Actuellement dans une famille normale

Selon les informations relatées par New York Times, l’Octomom a mis en exergue le non crédibilité de ses jugements et rumeurs. Et pour cause, elle déploie que sa vie familiale est à la fois affable et avenante.

« Ce sont les seuls octuplés survivants de l’histoire de l’humanité » confie-t-elle sur la plateforme new-yorkaise. En sus, elle affirme que journalistes que les membres de sa famille couvrent les faux-pas de sa vie d’avant, notamment la dépendance à la drogue.

« Ils sont au courant, ils l’ont enduré avec moi. C’est un poids énorme qui a disparu pour nous tous quand je suis redevenue moi-même. Nous luttions financièrement, mais c’était une telle bénédiction de pouvoir être libéré de cela. C’était des chaînes » affirme-t-elle au grand jour.

Pour renforcer sa nouvelle vision de la vie, la maman écrit un livre au sujet de ses parcours. En sus, elle invoque que la responsabilité des mamans sont pour le moins un travail ardu.

Le désir de procréer une grande famille

Lors d’un sondage initié par l’Union nationale des associations familiales (Unaf), certains des parents désirent une famille nombreuse pour plusieurs raisons. Parmi elles, les enfants qui a grandi seul ou qui a lui-même vécu la même expérience. En vivant des meilleurs souvenirs avec ses frères et sœurs, le désire de fonder à son tour une grande famille peut naître. Des parents vivant en Angleterre vit avec leurs 21 bébés.

En outre, certains des parents veulent toujours continuer à étendre les membres de la famille jusqu’à avoir une fille ou un garçon, lorsqu’ils sont face à une fratrie constituée uniquement de gent féminine ou masculine. Ce n’est pas tout, il est probable que la peur de se trouver déserté pousse à enfanter plusieurs enfants.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend