Une statistique des spécialistes estime que le coronavirus mortel pourrait atteindre jusqu’à 60% de la planète – Recettes en Famille

Une statistique des spécialistes estime que le coronavirus mortel pourrait atteindre jusqu’à 60% de la planète

by Emma

Mardi 11 février, plus de 1000 morts ont été recensés pour le sort du coronavirus baptisé Covid-19, soit plus de 1113 morts au pays de son origine avec des cas qui atteignent 44 650 en nombres. A l’heure actuelle, cette propagation en dehors du territoire chinois est un danger imminent à toute la population mondiale d’après les informations de l’Organisation Mondiale de la Santé. Tout en sachant que grand nombre de vols vers la Chine ont été suspendus et d’autres pays restreignent le vol depuis la Chine vers eux. La communauté des chevronnés commencent à soupçonner de la prolifération de cette épidémie. D’après le Pr Gabriel Leung, responsable du département de santé publique de l’université de Hong Kong le coronavirus « pourrait toucher 60% de la population mondiale » à défaut de mesure restrictive. The Guardian, Sudinfo, New York Post et BFMTV ont repris les informations relatives à ce phénomène inquiétant.

Le Pr Leung fait part de ses soupçons quant à la contamination du Covid-19 durant son interview sur The Guardian. Dimanche, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a déployé « peut-être que la partie émergée de l’iceberg », sans être passé par la Chine, fait partie de la partie touchée par cette pandémie. Quant au Pr Leung, il importe d’examiner sa manifestation et son ampleur qi l’on souhaite décortiquer ses imputations.

Un danger imminent jusqu’à 60 et 80%

Le chiffre des analystes qui travaille sur le sujet est une grande alerte pour la planète, ce qui est inquiétant si l’estimation est fondée. En effet, les analystes ont présumés que la contamination virale est à 2,5 personnes atteintes venant de chacun des patients. Raison pour laquelle, l’ampleur remonte à 60 et 80% à l’échelle mondiale. D’après le Pr Leung, cette estimation est sérieusement menaçante.

L’estimation ne détermine cependant pas de manière exacte les étapes évolutives du coronavirus tueur. The Guardian a teinté cette statistique inquiétante en ce qui concerne les imputations de l’hypothèse, « Est-ce que 60 à 80% de la population mondiale sera touchée ? Peut-être pas. Peut-être que cela se produira progressivement. Peut-être que la létalité du virus s’atténuera parce que ça ne l’aidera certainement pas si tout le monde en meurt, puisqu’il sera tué aussi ».

Qu’est-ce qu’il faut privilégier désormais ?

« Des cas indépendants dans d’autres pays allaient devenir inévitables » selon le Pr Leung, une information relayée par France 24. Fin janvier, il a entamé le discours effarouchant de la pandémie en déployant le risque potentiel de sa propagation. Effectivement, l’ambigüité s’est conçue puisque un Britannique habitant à Singapour a déclenché la contamination d’une dizaine d’individus par mégarde. Les frugalités établies par la Chine valent bien d’être maintenue selon le Pr Leung à l’égard de la pandémie, notamment de restreindre les circulations. Le spécialiste a scruté « Ces stratégies ont-elles fonctionné en Chine ? » « Si oui, pouvons-nous les adopter, ou cela est-il impossible ? » a-t-il poursuivi. La revue Le Point a invoqué que le territoire du centre a établi une prophylaxie ayant entraîné le confinement de près de 56 millions de la population.

La perpétuité des mesures prises sont remises en question par l’épidémiologiste, raison pour laquelle il accentue l’ampleur de la contagion. Selon lui, cette circonspection est susceptible de faillir si la population n’est pas soumise à une chaîne de restrictions. « Assumons que ces mesures fonctionnent. Combien de temps pouvez-vous fermer des écoles ? Combien de temps pouvez-vous confiner toute une ville ? Combien de temps pouvez-vous empêcher les habitants de se rendre dans un centre commercial ? (…) Ce sont des questions que l’on doit se poser » déploie-t-il sur The Guardian. Il serait judicieux d’établir un autre plan d’action, si le dispositif établi par le pays de Milieu ne prend pas effet, tout en sachant que le virus n’est pas stérilisé. Ainsi, il faut besogner sur le mode de rapetisser ses répercussions.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend