Une maman de 26 ans adopte 14 orphelins qu’elle a rencontrés lors de son voyage en Afrique – Recettes en Famille

Une maman de 26 ans adopte 14 orphelins qu’elle a rencontrés lors de son voyage en Afrique

by Emma

Lorsque cette femme avait 18 ans, elle a passé un périple qui va changer des vies. Lorsqu’elle a passé un long séjour en Afrique, cette jeune femme a décidé d’adopter 14 orphelins d’origine tanzanienne. L’histoire de cette famille nombreuse a fait le tour de la Toile selon le rapport de News Australia. 

Même à un si jeune âgé, le destin peut faire d’une personne un être qui change la donne. Letty McMaster a désormais 26 ans et son parcours est ahurissant puisqu’elle adopte à l’heure, 14 orphelins en même temps.

Maman de 26 ans, avec ses 14 enfants

Alors que la jeune femme a voyagé en en Tanzanie, pour son année sabbatique. Le périple a changé des vies pour toujours. En effet, elle a prolongé son séjour pour 3 ans dans le but de venir en aide aux enfants d’un orphelinat dans le territoire. Quelques temps après, le centre a clos ses portes et elle a accueilli 9 jeunes orphelins sans personnes avec qui vivre. Il a fallu sept ans avant de devenir la représentante légale de ces orphelinats. En outre, elle prend en charge la vie de cinq autres enfants qu’elle a croisés dans un centre pour orphelin qu’elle mène. Sa clémence a bouleversé des vies, comme le cas de ce papa qui a accepté d’adopter un jeune qui a été rejeté à maintes reprises.

Considérée comme une grande sœur

A partir du moment où elle adopte ces enfants, la vie de Letty a entamé une nouvelle résolution qui est le rôle de mère. En tant que mère de 14 jeunes et enfants et désormais elle affirme que ces enfants représentent toute sa vie. Puisqu’elle a toujours désiré de venir en aide aux enfants dans les rues, cette décision n’a pas surpris les amis de Letty. « Je suis la figure parentale de la maison– certains des petits garçons qui n’ont jamais eu de parents me considèrent comme leur mère mais la plupart me voient plus comme une grande sœur » affirme la jeune femme pleine de bonté en étant vraiment fière. Cela s’explique par son âge et par celui de certains des enfants qui se rapprochent un peu trop. En sus, Letty est beaucoup moins âgée que les autres tutrices légales d’un centre pour orphelins.

Un projet de fonder du bénévolat

Mère d’une famille nombreuse, Letty affirme : « Je me suis engagée envers eux et je me sens tellement chanceuse d’avoir deux familles ». Le séjour de Letty en Afrique s’est déroulé en 2013. Son but était de faire du bénévolat dans un orphelinat en seulement quatre semaines. Mais finalement, la jeune femme a été résolue de rester plusieurs années pour prendre soin de ces enfants ainsi que des adolescents.

En parallèle, elle annonce lors de son interview : « Je me suis vite rendue compte que les enfants étaient maltraités physiquement et mentalement. Le personnel ne les nourrissait qu’une fois par jour et empochait l’argent donné pour l’école et les touristes ». Contre vent et marré, cette mère de famille palliera à cette situation en faisant en sorte que les 14 orphelins vivent dans une famille.

Pour épargner les enfants de l’exploitation des orphelinats

La jeune femme a été interpellée par la vie de centaines de milliers d’enfants de rue, c’est ce qui l’a motivé à voyager en Tanzanie. J’ai vu l’impact tellement dommageable que cela avait sur les enfants et comment cela alimentait un cycle continu d’abus » s’est-elle émue avant de poursuivre que la majorité des orphelinats tanzaniens étaient sous l’emprise des exploitations. Les centres ne peuvent donc pas bénéficier des fonds légués par les sponsors.

Les orphelins endurent des cruautés

Comme le désapprouve Letty, les pays occidentaux empirent la situation au lieu de venir en aide aux enfants dans les orphelinats. De surcroît, elle déplore également de voir autant d’enfants qui supportent des sévices au sein de ces établissements qui sont censés prendre soin d’eux. « Les sévices subis par les enfants à l’orphelinat étaient horribles et j’ai vu l’impact que cela avait sur les enfants et j’ai immédiatement su que quelque chose devait changer » s’est elle regrettée. Après avoir découvert le sort de ces orphelins, Letty ne pouvait penser à les délaisser. Elle a alors pensé à leur octroyer un foyer.

La jeune femme a fondé une association

En 2016, lorsque le centre pour orphelins a été fermé, Letty était consciente de ce qui l’attendait. C’est de soutenir des enfants dans leur vie. ainsi, au Royaume-Uni, elle s’est battue à bras le corps pour ouvrir sa propre association, Children Iringa, un refuge destiné aux sans abris. Par la même occasion, la jeune femme a adopté les 5 derniers enfants qu’elle a accueillis. Ces derniers n’ont pas bénéficié de scolarisation mais l’adoption par Letty a transformé leur vie. Au moment où Letty les a récupéré dans les rues, un de ses enfants, nommé Eliah n’était vêtu que d’un tee-shirt. Ce garçon fait désormais partie des lauréats dans son établissement scolaire.

Les gestes à adopter envers un enfant adopté

Lors de son interview avec Psychologies, Pierre Lévy-Soussan, pédopsychiatre affirme que l’adoption d’un enfant est une expérience  ahurissante pour un  parent. Mais il averti une éventuelle projection narcissique qui peut être adopté par parent adoptif. Selon cet expert, il s’agit néanmoins d’une aventure qui n’est pas à l’abri de risque. « Il ne faudrait pas que les parents mettent sur un piédestal cette forme de filiation, en compensation » affirme-t-il. Ainsi, certains principes sont de mise, notamment la transparence, l’amour, l’ouverture d’esprit ainsi que la communication afin de développer un lien fort entre les nouveaux membres de la famille.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend