Une lutte acharnée d’un garçon de 4 ans contre le cancer et le coronavirus – Recettes en Famille

Une lutte acharnée d’un garçon de 4 ans contre le cancer et le coronavirus

by Emma

Le monde entier est bouleversé par la survenue du coronavirus. La statistique compte à l’heure actuelle, des millions de cas positifs au Covid-19 à l’échelle internationale. Ce bilan lourd et alarmant agite la population. Même si aucun de nous n’est tranquille à cause de la pandémie, les personnes âgées et celles qui présentent des troubles au détriment de l’immunité restent les plus à risque. Cependant un garçon de 4 ans atteint de cancer et qui a contracté le coronavirus a été guéri du virus mortel. Focus.

Le coronavirus s’est éparpillé dans le monde depuis son apparition à Wuhan. Et les symptômes de cette pathologie varie d’un un simple rhume à des complications respiratoires plus sévères. La fonction immunitaire de chaque personne prend un rôle dominant lorsque la maladie infectieuse évolue dans son organisme.

En effet, c’est la comorbidité du système immunitaire qui fait que les patients du diabète, de l’hypertension, de trouble cardiaque ou de cancer présentent plus de risque à la Covid-19. Mais le cas d’Archie Wilks âgé de 4 ans, a fait exception. Le petit garçon combat en effet le coronavirus alors qu’il est atteint de cancer et subit une chimiothérapie tuante.

Des symptômes de Covid-19 en plein traitement de son cancer

C’est en janvier 2019 qu’Archie Wilks a appris qu’il est atteint d’un cancer infantile connu scientifiquement neuroblastome. Il s’agit d’une excroissance qui se développe dans le système nerveux et est susceptible d’évoluer à un aboutissement mortel.

Cependant, la maladie peut être entravée en faisant une chimiothérapie intensive. Tel est le cas d’Archie Wilks en combinant chimiothérapie et immunothérapie.

Récemment, Archie a extériorisé des signes annonciateurs de coronavirus. Lorsqu’il a été admis à l’unité de jour à l’hôpital Addenbrooke afin de traiter son cancer, il a eu des symptômes pseudo-grippaux inaccoutumés avec de la fièvre, une toux ainsi que de la fatigue constante.

A cause de cela, ses parents ont été déterminés de lui faire passer un test de dépistage au coronavirus. Un test effectué par la société affiliée à l’Université de Cambridge, a permis de connaître la conclusion en moins de 90 minutes. « C’est formidable qu’ils aient le test le plus rapide mis en place maintenant, cela permet d’être fixé beaucoup plus rapidement et de ne pas attendre deux jours », raconte son papa. Mais les résultats sont malheureusement navrants puisque le garçon de seulement 4 ans porte le virus responsable du coronavirus.

Anéantis, les parents ont dû initier des mesures qu’ils ont instauré dans le bue de protéger l’âtre qu’ils chérissent.

Une lutte acharnée contre la Covid-19

Archie a été en isolement à l’hôpital, loin de ses parents et de son frère jumeau pendant quelques temps et doit faire face à un nouveau combat.

De leur côté, les personnels de santé ont formulé qu’Archie était dans un état modéré et qu’il est possible pour lui de poursuivre l’isolement à la maison. De retour chez lui, le garçon présenté un épuisement menaçant chaque nuit et semble être asphyxié. Mais au fil du temps, son état s’était amélioré et uniquement durant quelques temps de cela.

Comme son père l’affirme, le dépistage du coronavirus qui a été réalisé à temps a permis à la famille d’établir les dispositions indispensables afin de faire face à la maladie et de se préparer psychologiquement. Ils ont tout de même réussi à empêcher la transmission du virus à autrui. Le père formule dans son témoignage : « Il est rassurant pour les autres parents de voir qu’un enfant vulnérable comme Archie s’est bien débrouillé jusqu’ici avec le virus, mais nous ne voulons évidemment pas que quiconque pense que c’est une bonne idée de ne pas s’inquiéter que les enfants le contractent ».

Le cancer est un facteur de risque à la Covid-19

Selon l’Institut National du Cancer, les personnes qui souffrent d’un cancer sont plus vulnérables au coronavirus. Et pour cause, ils extériorisent davantage des risques de sévérité respiratoires et requièrent souvent une admission à l’hôpital pour contrôler l’évolution de la santé. Les traitements contre le cancer notamment la chimiothérapie sont susceptibles de corrompre la fonction immunitaire, ce qui est à l’origine de la forme aggravée de la contamination.

Afin de prendre les meilleures décisions à temps, les patients doivent connaître les symptômes habituels au coronavirus comme la toux, une fièvre, une fatigue inhabituelle, un essoufflement, de la confusion, une somnolence, des tremblotements ou bien des douleurs anormales. D’ailleurs, les personnes qui présentent un cancer doivent rester alertes et doivent prendre les mesures nécessaires pour se prémunir du virus de Wuhan. Si vous avez des doutes, il serait judicieux de contacter votre médecin.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend