Une femme donne naissance à son bébé dans un avion alors qu’elle ne savait pas sa grossesse – Recettes en Famille

Une femme donne naissance à son bébé dans un avion alors qu’elle ne savait pas sa grossesse

by Emma

Dans un moment inattendu, une femme a accouché d’un petit garçon lors de son voyage. Effectivement, elle ne savait pas qu’elle portait un bébé. L’accouchement s’est déroulé dans un avion lors de son voyage à Hawaii, comme le rapporte Today.

Cette histoire n’est pas habituelle pour deux raisons : elle a donné vie dans un avion et le fait qu’elle ne savait pas l’existence d’un enfant en elle.

Un appel d’urgence pour voir un médecin

Cette femme débarque de l’Utah. L’accouchement a été réalisé grâce à un médecin et trois infirmières néonatales présents dans le même avion. Lavinia Mounga, la femme en question avait porté son fils, Raymond durant environ sept mois et elle ne savait pas l’existence de ce bébé en elle. La présence du docteur Dale Glenn, médecin généraliste à Hawaii Pacific Health et aussi des trois infirmières de l’hôpital de North Kansas City à bord a sauvé la vie de la femme et du bébé.

Une des infirmières affirmait : « Nous étions à peu près à la moitié du trajet et nous avons entendu quelqu’un appeler un docteur ». Cette mère n’est pas la seule à donner naissance en public. Une autre histoire relate l’accouchement d’une femme qui était  aussi en public et au bord de la mer.

« Je comptais les minutes sur ma montre »

Vu que le développement de l’utérus n’a duré que 7 mois, les personnels de santé à bord  ont réalisé tout un arsenal. Afin de couper et nouer le cordon ombilical, les professionnels utilisaient des lacets. Les médecins ont pris une bonne précaution, parce qu’ils ont chauffé des bouteilles dans un micro-onde pour mettre au chaud le lit dédié au nouveau-né.

En plus de cela, le médecin et les infirmières ont eu recours à une montre intelligente pour calculer le battement du cœur du bébé. Grâce à cette créativité, ils ont pu sauver le petit durant 3 heures jusqu’à leur débarquement. Le médecin affirme qu’il se doutait du survis du bébé en affirmant : « Je comptais les minutes sur ma montre pour voir où on en était dans le vol et à quel moment l’enfant arriverait à l’hôpital ».

La maman et son fils ont été escortés en premier

L’accouchement de la femme est devenu viral sur l’application de partage de vidéo avec près de 11 millions de vues, comme le relaye la plateforme NBC News. Julia Hansen, à l’origine de la publication a raconté le déroulement de l’accouchement et l’atterrissement de l’avion à Honolulu, quelques heures après.

Selon la future maman et son amie, la naissance du bébé dans l’avion avait créé une inquiétude, mais les voyageurs étaient quand même calmes. Donner naissance est un moment vraiment spécial chez une femme.

« J’étais tellement chanceuse »

Une fois arrivés, la maman et son bébé ont été accompagnés dans une urgence au Kapiolani Medical Center for Women&Children d’Honolulu. « Nous avons tous pleuré. Elle nous a dit que nous faisions partie de sa famille et que nous étions toutes les tantes du bébé. C’était tellement génial de les voir »affirme-t-elle, toute émue.

Submergée par ses émotions, la femme s’exclame : « J’étais tellement chanceuse qu’il y’ait eu trois infirmières et un médecin dans l’avion pour m’aider, l’aider, le maintenir dans un état stable et s’assurer qu’il allait bien pendant toute la durée du voyage ».

Déni de grossesse : des raisons psychanalytiques

Dans cette anecdote, la femme n’avait pas la moindre conscience qu’elle portait un bébé en elle. Il s’agit du déni de grossesse. A l’occasion d’un entretien entre l’équipe de Psychologies et le docteur Navarro, président de l’Association française, celui-ci détaille le lien entre le déni de grossesse et les causes psychanalytiques. De son côté, Sophie Marinopoulos, psychanalyste et psychologue explique que la psyché peut commander et manifester « les signes du vivant et les entraver ». Avec l’équipe de l’Express, la spécialiste met en avant que cette idée psychanalyste n’est pas une pathologie mais une altération du bien-être. Elle annonce que c’est un trait caractéristique du déni du corps, des ressentis, de l’affectivité et de ce qui différencie le sujet aux autres. En plus, les femmes qui ont déjà expérimenté un déni de grossesse dans leur vie recèlent ses émotions et dans la majorité des cas, elle subit un état dépressif. Toutefois, « chaque situation demande d’aller à la quête de l’histoire singulière pour essayer de donner du sens au non sens que provoque le déni de grossesse ».

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend