Une femme déclarée morte se réveille le jour de ses funérailles – Recettes en Famille

Une femme déclarée morte se réveille le jour de ses funérailles

by Emma

La vie est parsemée d’aléas qui réveillent des fois l’ébahissement de tous. Même si on tente de déchiffrer ce qui nous arrive, les imprévus ne quittent pas le cours de la vie. Et cette histoire qui vous sera récitée en est une preuve. Déclarée morte par les ambulanciers paramédicaux, une jeune femme dans la vingtaine ouvre ses yeux le jour de l’embaumement. The Guardian étale le déroulé de l’histoire. 

Tous les hommes vivent tant bien que mal de vivre sur cette planète. Néanmoins, le moment venu, on finit tout par laisser derrière nous une existence propre à chacun. Cependant, les plateformes médiatiques recensent des déclarations de décès alors que la personne se réveille par la suite.

De là se pose le problématique de la renaissance… Est-ce le cas ou qu’il existe un autre phénomène qui nous laisse bouche bé. Dans la majorité des cas, c’est le diagnostic médical qui se voit erroné. Selon The Guardian, une femme âgée de 20 ans a été déclarée et elle rouvre ses yeux lorsqu’elle était sur le point d’être ensevelie.

Déclarée morte, elle rouvre ses yeux lors de son enterrement

Elle a repris le souffle au bon moment. En fait, Timesha Beauchamp, une jeune femme de 20 ans a été déclarée morte et sur le point d’être embaumée dans un salon mortuaire.

Il était question de circonstances exceptionnelles puisque la victime a été découverte sans vie dans sa maison de banlieue. Sa famille a alors appelé les ambulanciers paramédicaux qui l’ont réanimé durant près d’une demi-heure, une fois arrivés à la scène des faits. Mais la jeune femme ne respirait plus et ses pouls étaient même absents.

Comme l’explique Bill Mulan et relayé par People, un porte-parole du bureau du médecin légiste du comté d’Oakland, la déclaration de décès a été établi par voie téléphonique. Et pour cause, le médecin des urgences qui travaille pour un hôpital voisin a observé que les informations procurées par les ambulanciers paramédicaux sur place étaient pertinentes pour notifier le décès du sujet.

Par la suite, les ambulanciers ont contacté un médecin légiste dans le but de converser des procédures à suivre. Et le médecin légiste dont il est question a affirmé la remise du corps de la femme à sa famille en l’absence d’autopsie. Résultat ? La présumée défunte a été emmenée dans le salon funéraire James H Cole à Detroit et ce qui s’est passé était plus que surprenant.

Le personnel du salon funéraire a détecté que la jeune femme était encore en vie. D’après l’avocat engagé par la famille de la victime, « Ils étaient sur le point de l’embaumer, ce qui est très effrayant ».

La femme avait les yeux ouverts lorsque le personnel du salon funéraire allait s’occuper du sac mortuaire. Outrée par le déroulement des faits, la mère de la jeune femme n’arrive pas à saisir la manière dont les médecins ont pu établir un rapport de décès. « Mon cœur est si lourd. Quelqu’un a déclaré la mort de mon enfant, et elle n’est même pas morte », s’est elle exprimée.

Les raisons de la déclaration de décès erronée

Le même phénomène se produit plusieurs fois, comme le déclare France Tv Info. Afin de déceler les raisons, Pierre-François Laterre, chef de service des soins intensifs aux cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles et président de la Société de réanimation de langue française, démêle le vrai du faux à ce propos.

Cet expert relate que les intoxications médicamenteuses sont susceptibles d’immerger une personne dans un coma profond tout en altérant sa fonction cérébrale ainsi que son tableau métabolique. Dans certains des cas, la personne ne respire pas du tout. D’ailleurs, lorsqu’un individu est sujet à une hypothermie, surtout après avoir subi une noyade ou un passage à  l’eau froide, il est probable que son souffle et son pouls se ralentissent énormément, voire sans aucun signe de vie repéré. A savoir que l’hypothermie se traduit par une baisse de température corporelle de la personne.

Néanmoins, le Dr Pierre-François Laterre met l’accent sur le fait que cet état ne dure pas trop longtemps. « Le cœur peut rester environ 15-20 minutes sans activité, et autant de temps en phase de réanimation, c’est à dire lorsqu’on entreprend une ventilation artificielle et un massage cardiaque », formule-t-il. Néanmoins, lorsque le corps est en hypothermie, il a besoin de moins d’énergie et cela implique qu’un individu est capable de rester plus longtemps sans aucune respiration ni de battement cardiaque.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend