Une étude révèle que les personnes de plus de 40 ans ne devraient travailler que 3 jours par semaine.

Travailler de neuf à cinq heures est peut-être la norme, mais cela n’a jamais été un pique-nique. Sérieusement, est-ce que vous vous êtes déjà réveillé un dimanche soir en pensant, ” Waouh ! Demain, je vais recommencer à accumuler quarante heures de plus ! Bien sûr que non, parce que faire quarante heures (ou plus de quarante heures) par semaine n’est pas pour les mauviettes. Si c’était le cas, nous n’aurions pas besoin des week-ends et des vacances pour récupérer.

Mais les nouvelles empirent.Les chercheurs ont récemment découvert des conséquences assez fâcheuses liées aux longues heures de travail et aux performances cognitives.

La semaine de plus de 40 heures accable presque tout le monde, mais tant que vous travaillez encore, il y a de fortes chances que vous vous retrouviez coincé dans cette spirale. Mais encore une fois, peut-être pas, du moins, pas si on dépasse les 40 ans. Voyez-vous, les experts duMelbourne Institute of Applied Economic and Social Research ont récemment publié une étude suggérant que les plus de 40 ans devraient travailler moins d’heures par semaine, et pour de bonnes raisons.

Le groupe de Melbourne a établi un lien entre le nombre d’heures de travail des individus comme vous et les résultats des tests psychologiques mesurant la mémoire à court terme et la concentration. Devinez quoi ? Une semaine de travail de 25 heures (approximativement) a stimulé la performance psychologique, tandis que le fait de travailler plus d’heures par semaine a eu un impact négatif.

Traduction : Une semaine de trois jours serait la meilleure formule hebdomadaire pour les gens à ce stade particulier de leur vie.

Évidemment, ceux qui ont plus de 40 ans ont besoin de stimulation mentale. Ce dont ils n’ont pas besoin, c’est trop de cette stimulation, parce que trop de choses font mal à la pensée, à l’attention et à la mémoire.Intéressante question secondaire : Quel est le lien entre cette nouvelle information et l’âge de la retraite qui ne cesse d’augmenter ?

Les plus performants peuvent subir le pire.

Selon l’étude, les personnes qui travaillaient régulièrement plus de 60 heures par semaine avaient un rendement cognitif inférieur à celui des personnes qui ne travaillaient pas, un point c’est tout !

Il n’est peut-être pas surprenant que cette recherche ait rencontré une certaine réticence. Selon le professeur d’économie Geraint Johnesde l’Université de Lancaster, dans son entrevue avec la BBC, parce que ” la recherche ne porte que sur les plus de 40 ans,[elle] ne peut pas prétendre que les plus de 40 ans sont différents des autres travailleurs “.

En d’autres termes et techniquement parlant, la recherche ne peut parler des plus de 40 ans que si des moins de 40 ans sont inclus dans l’échantillon d’essai. Qui sait ? Peut-être que les semaines de travail plus longues les affectent aussi.

En fin de compte, on peut dire sans risque de se tromper que les personnes de plus de 40 ans apportent le plus d’énergie cérébrale au travail, même si elles n’ont que moins de 25 heures par semaine. Ça sonne bien, pas vrai ?

Montrez cet article à vos amis et à votre famille ! Sérieusement, vos amis de plus de 40 ans ont besoin de savoir exactement ce qui se passe !

Pour la suite, ouvrir la page suivante (Cliquez sur le bouton rouge en dessous)

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend