Une énorme faille de la couche d’ozone se situant à l’Antarctique s’est régénérée. – Recettes en Famille

Une énorme faille de la couche d’ozone se situant à l’Antarctique s’est régénérée.

by Emma

Cela est un nouvel espoir et un apaisement pour l’environnement. Une faille de la couche d’ozone s’est régénérée.

Etant au-dessus de l’Arctique, cette faille s’est au début régénérée à environ 50% la pendant la seconde moitié du mois de Mars dernier. C’était une des failles les plus importantes dans les environs. La couche d’Ozone absorbe les rayons ultraviolets venant du soleil, c’est une chose indispensable pour notre environnement, et le fait qu’elle soit en bon état est d’une importance capitale pour la nature. La régénération de cette faille est donc un énorme avantage pour l’environnement, la vie et l’Humanité.

Afin de nous rassurer, il est nécessaire de préciser que la formation de cette faille et sa régénération n’ont pas été causés par l’Homme.

Les chercheurs du Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS), qui observent cette région, pensent que c’est naturel. C’est une vaste région à basse pression avec de l’air froid tourbillonnant : c’est un vortex polaire. Elle a été plus intense depuis des semaines le mois de Mars.

A cause de cela, l’air froid reste au pôle Nord, ce qui cause la création de nuages de haute altitude causant des réactions chimiques qui causent l’affaiblissement de la couche d’ozone quand les rayons du soleil arrivent traverser la zone.

Maintenant, ce vortex polaire se désagrège progressivement, l’air des zones ayant un faible taux d’ozone et ceux ayant un fort taux d’ozone fusionnent à nouveau. La faille se régénère alors due au taux d’ozone dans la région qui croit. Cela est un soulagement, parce que l’Arctique n’a généralement pas un taux d’ozone aussi bas que celle de l’Antarctique. Une faille que la plupart des gens connaissent. Elle a été constatée en 1985 et sa découverte a permis de se rendre compte que les aérosols et les gaz réfrigérants étaient dangereux et on a dû arrêter leur utilisation.

Remarque :

Il est aussi nécessaire de dire que des faits pouvant être considéré comme d’excellentes nouvelles sur cette faille dans le Sud. Les décisions appliquées dans le cadre du Protocole de Montréal, un traité fait en 1987 qui consistait à se débarrasser peu à peu des produits chimiques fait par l’Homme qui détruit l’ozone, la faille d’arctique se régénère peu à peu elle aussi. Ces prises de décisions, assistés par des changements de l’atmosphère de la partie Sud du globe, ont causé une régénération progressive de la faille.

C’est une excellente nouvelle pour l’environnement, une faille de la couche d’ozone de l’Arctique n’existe plus maintenant.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend