Une crise cardiaque est prévenue par 9 signes qui alertent un mois à l’avance – Recettes en Famille

Une crise cardiaque est prévenue par 9 signes qui alertent un mois à l’avance

by Emma

De temps en temps, notre organisme transmet des messages dont il faut prendre en considération. Cet agissement est nécessaire afin de détecter les dangers imminents.

En cas de signes menaçants, il serait judicieux de se rendre chez un médecin pour un diagnostic. Dans cet article, découvrez les 9 signe d’une crise cardiaque qui est perceptible bien avant son déroulement et à prêter attention.

Sachez que 80 000 à 120 000 incidents de crises cardiaques proviennent de la France. Avant une crise cardiaque, le corps extériorise des symptômes qui nécessitent d’être contrôlés afin de prendre les bonnes précautions. Il existe bien évidemment des alertes prévenant l’infarctus un mois avant selon le Dr Eloi Marijon sur le Figaro. Il est important d’être attentif à ces 9 signes dans le but de prendre les bonnes précautions. Focus sur les alertes prévues par le corps avant une crise cardiaque.

Idée soutenue par des médecins

D’après une idée unanime de plusieurs spécialistes, il ne faut jamais ignorer les signes symptomatiques d’un arrêt de cœur puisque cela pourrait être évité. Toujours selon le Dr Eloi Marijon, cardiologue diplômé de l’université Paris-Descartes, « On dit souvent que l’accident survient tel un coup de tonnerre dans un ciel bleu, mais une fois sur deux, ce n’est pas du tout ce qui s’est passé, car les patients ont eu des symptômes au cours des quatre semaines précédentes ». A cet effet, 839 victimes de la crise cardiaque ont été dénombrés aux Etats-Unis. Cette affirmation doit inciter à prêter attention à ces préludes à un infarctus.

Les signes annonciateurs d’un infarctus

Eloi Marijon a prouvé que les alertes surviennent quatre semaines avant d’avoir ce trouble cardiovasculaire généré par des encombrements artériels. Même si les symptômes semblent ne pas être sévères, donc inoffensifs, il serait judicieux de prêter attention et d’entamer des traitements.

  • Une forte pression au niveau du thorax
  • Des écœurements et des vomissements
  • Une gêne de respiration
  • Des maux dorsaux, au niveau des mandibules, du cou, des bras et du thorax
  • Un sifflement à la poitrine lorsqu’on respire
  • Une aura migraineuse
  • Une transpiration outrée
  • Des afflictions dans la poitrine

Au cas où vous repérez quelques-uns de ces signes, prévenez tout de suite votre médecin afin d’établir un diagnostic.

Des afflictions dans le thorax

Selon la cardiologue, il est primordial de prendre en compte de cette douleur de la poitrine, plus que les autres symptômes alors que la plupart des gens sont insoucieux face à cette indication. Selon cet expert, « Des signes d’alertes ne sont pas considérés comme tels par des patients, et notamment la douleur dans la poitrine. La moitié des victimes s’en étaient plaints dans les semaines précédentes avec, pour 93% d’entre eux, la récidive des symptômes dans les 24 heures avant l’arrêt cardiaque ».

Les facteurs relatifs à une crise cardiaque

Il existe d’innombrables facteurs qui peuvent inciter l’arrivée d’une crise cardiaque notamment : l’instabilité de la tension artérielle, le surpoids, la maladie diabétique, le trouble thyroïdien, le tabagisme, le taux élevé de lipides dans le corps. Par ailleurs, le stress favorise tout de même l’accident cardiaque. Des causes rares existent également, comme des globules rouges abondants, une thrombose pulmonaire, mais encore la maladie de Kawasaki, la maladie de Takayasu. L’habitude aux exercices physiques sévères augmente tout de même le risque d’avoir un infarctus, mais encore les périartérites noueuse. Au moment de la crise, la moitié des cas ne présente aucun prétexte. Les sujets les plus touchés sont les personnes entre les quarantaines et les soixantaines tant des femmes que des hommes mais les jeunes aussi peuvent en avoir.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend