Une cliente expulsée du restaurant à cause de ses habits alors qu’elle est enceinte – Recettes en Famille

Une cliente expulsée du restaurant à cause de ses habits alors qu’elle est enceinte

by Emma

Le monde contemporain se voit indulgent mais pas pour autant, à un moment donnée. Le progrès des mythes et de certains usages est d’actualité et en parallèle, il existe certaines pratiques conservées et qui devient suffoquant pour les autres. Cette histoire s’est déroulée aux Etats-Unis, lors de laquelle une femme enceinte de 7 mois a été expulsée d’un resto avec sa famille. La serveuse a pris cette initiative à cause de la tenue de celle-ci qui était incorrecte et en effet, la femme aurait exposé son ventre au public. La maman s’est révoltée mais la serveuse a de toute manière mis toute sa famille à la porte du restaurant selon CBS News. Eclaircissements. 

En Washington, une femme enceinte de jumeaux de 7 mois a été bannie d’un restaurant à cause du crop top qu’elle a porté.

« Pas de chemise, pas de service »

Etant restée étonnée par la situation, alors que Charisha Gobin portait un haut court noir avec une jupe longue en compagnie de sa famille.

On s’attend plutôt à une tenue extravagante, à l’instar d’une tenue dénudée ou faisant atteinte à la pudeur. La femme raconte : « La serveuse nous a arrêtés et m’a dit ‘je suis désolée, mais vous ne pouvez pas être ici avec ce haut’, j’ai demandé ‘vous êtes sérieuse’, et elle a répondu ouais, vous ne pouvez pas être ici’ ».

Ce qui a rendu ses habits particuliers est d’avoir laissé son ventre apparaître étant enceinte. La jeune maman s’est par la suite révoltée : « Tout ça juste parce que mon ventre est plus gros et qu’on pouvait le voir. Mais si c’était quelqu’un d’autre, je ne pense pas qu’elle aurait eu de problème avec eux ».

Lors de son interview sur KIRO-TV, la serveuse a répliqué en citant que la femme a transgressé leur règlement : « pas de chaussures, pas de chemise, pas de service » relatif à des mesures sanitaires. Par la même occasion, elle a déployé qu’elle aurait refusé l’accès au restaurant, à toute autre personne qui portait un crop top.

A cet effet, Charisha aurait dû se déloger de l’établissement et a fait de long chemin afin de pouvoir trouver à manger.

« C’est vraiment ridicule qu’on ait dénoncé ma tenue d’un côté, et que j’aie eu à traverser la ville pour pouvoir manger » s’est-elle indignée durant le dialogue avec les confrères de CBC News.

De nombreux utilisateurs d’internet ont soutenu la raison de sa colère qu’elle a publiée sur les réseaux sociaux.

Le restaurant s’est excusé

Par la suite, le restaurant auquel ce malentendu s’est déroulé, a rendu public, une note sur KIRO-TV afin de déclarer qu’ils « s’excusaient platement » pour le « malentendu ». Le restaurant a énoncé que la serveuse, promotrice de cet acte y travaille depuis 20 ans, et qu’elle « pensait bien faire ».

Toutefois, le porte-parole du restaurant n’a pas affirmé et n’a pas non plus démenti qu’ils auraient demandé à d’autre personne qui met un haut court de se couvrir ou de ne pas donner l’accès. Même chose pour les règles du restaurant qui serait lié à la mesure sanitaire. Cette dernière n’a pas été évoquée par ce porte-parole sauf pour leur règle que les employés qui sont chargés de préparer les plats doivent se couvrir la tête pour que les cheveux ne s’y incrustent pas.

La grossesse et sa normalisation

A l’heure actuelle, nombreuses femmes subissent des jugements agressifs en raison de leur grossesse ou bien que celle-ci est en allaitement. Alors que la femme s’adonne à porter son bébé durant 9 mois dans son ventre et par la suite de le mettre au monde, mais elle est victime des regards désobligeants des autres. D’ailleurs, même en étant enceinte, elle est sous l’emprise de la sexualisation.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend