Famille

Une bonne leçon donnée à des enfants pour montrer la dangerosité des cyberprédateurs

A l’heure, des enfants se ruent pour utiliser internet sans savoir la moindre idée des éventuels dangers semés par les cyberprédateurs et les agresseurs sexuels. Les internautes mal intentionnés s’en prennent surtout à eux surtout lorsque les parents manquent de vigilance à ce que leurs enfants creusent sur le web. Dans ce même sens, ses parents ont infligé une punition à leurs enfants pour leur montrer le péril qu’internet peut provoquer. De par l’aide d’un Youtuber, ses parents font exposer le danger des internautes pédophiles qui menacent la vie des enfants. The Daily Mail reprend les informations liées à cette leçon de vie.

Pour monter le danger sur le web à leurs enfants, ses deux parents ont demandé à un Youtuber de matérialiser leurs idées. Il est évident que la toile soit un champ de chasse pour les cyberprédateurs, notamment les agresseurs sexuels. Ces derniers pratiquent sans gêne leurs actes criminels en utilisant ce canal favorable à cela puisque leurs cibles ont en général naïfs. Les parents se sont basés sur une expérience angoissante que ses enfants ne risquent jamais d’oublier. Ils ont fait un rebond sur un scénario qui remet en question la sécurité du web.

Coby Persin, un fameux Youtuber éclairci l’esprit des parents sur la menace des pédophiles au détriment des enfants qui utilisent internet sans contrôle parental. Par le biais de plusieurs captures d’écrans, l’influenceur donne des réponses à la question « Est-il facile pour un pédophile de prendre un enfant mineur sur les réseaux sociaux ?» Les parents de 3 garçons ont demandé à Coby de mener une discussion en ligne avec leurs petits.

Un scénario pour une bonne leçon de vie

Coby a mené la discussion en portant le nom d’Amanda durant toute la pratique, et se fait passé pour une jeune fille. Il demande ensuite un rendez-vous avec les garçons qui ont accepté. Sans une moindre idée du filet qui vont les attirer. Les enfants se souviendront toujours de ce piège tendu par ce Youtuber.

Un guet-apens rusé

Les garçons ont alors accepté de venir chez Amanda, à l’adresse convenue. Ils n’ont pas hésité une seconde de rencontrer une fille avec qui ils n’ont parlé que quelques jours sur internet.

Par la suite, l’un entre les 3 garçons se rend vers la maison d’Amanda, il appuie à la sonnerie sans hésitation ni de méfiance. D’autant plus, sa maman lui donnera également une leçon inoubliable après cette expérience.

L’autre garçon est aussi pris au piège et accepte d’entrer dans un pick-up qui s’arrête en face du logement avant de se faire agresser par deux hommes qui portent une cagoule chacun.

Pour survivre à cette menace, son père suscite une leçon en concordance avec la simulation instructive.

Quant au troisième garçon, ils ont fomenté une scène encore plus sévère. Effectivement, il s’apprête à la rencontre avec sa candeur et sans soupçonner aucun mal.

Une fois entré dans la maison de la jeune fille, il se rend compte du péril imminent. Et pour cause, deux hommes s’apprêtent à un abus sexuel à son égard.

Comme la simulation ne s’est pas virée au pire, la mère a intervenu et lui a donné une bonne leçon qu’il n’oubliera jamais.

Et oui, l’utilisation des réseaux sociaux est un danger sérieux pour les enfants non émancipés. Par ailleurs, le scénario permet de délier les actes odieux et inlassables des cyberprédateurs sous le charme des sourires innocents.

Mettre fin aux mythes criminels  

En dehors de préserver la sécurité de leurs enfants, les parents ambitionnent tout de même à freiner les auteurs d’abus sexuels envers les mineurs. La ruse pour les criminels du web est fréquemment favorable par le mécanisme équipé de la toile. Ne serait-ce que pour parler de l’usurpation d’identité d’un autre enfant ayant comme but ultime de capturer la cible. Ainsi, la plateforme informatique leur facilite de marauder des informations de cette dernière. Une bonne raison de devoir contrôler les activités des enfants lorsqu’ils manipulent ces outils délicats. En plus, les enfants seront indemnes des mésaventures qui pourront laisser une répercussion négative pout toute une vie.

Protégez vos enfants !

Bien sûr, subir un abus sexuel aura comme effet une mauvaise expérience et ardue pour un mineur. A défaut des supervisons des parents, une mesure de restriction contre les mésaventures peut avoir lieu. Une des mesures judicieuses est d’instaurer des limites sévères sur les réseaux sociaux, ou encore la tutelle directe venant de parents. En outre, l’établissement d’un milieu confiant est un point crucial pour les enfants. Notamment, pour éviter que la victime soit submergée par la honte ou par la culpabilité d’une agression sexuelle.

D’autant plus, la nécessité du sens de l’écoute lorsqu’un enfant transmet un message. D’ailleurs, il est indispensable d’inculquer aux enfants de s’exprimer et de dire « non » lorsqu’il le faut. Eduquer et laisser libre choix aux enfants, en ce qui concerne l’embrassade à un adulte, dans le but de lui faire comprendre qu’il possède la décision ultime de ce qu’il fera de son physique. Ainsi, il serait en mesure de se défendre en cas de geste qui ne lui convient pas.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend