Histoires

Une bière fraîche… Une mamie de centenaire célèbre sa guérison après avoir vaincu le coronavirus

Le covid-19 ne choisis pas les âges de ses victimes, âgés ou plus jeunes. Cependant, les plus âgés sont les plus fragiles. C’est au Massachussetts que ça se passe, une femme âgée de plus de 100 ans a vaincu après un rude combat contre le coronavirus et elle a fêtés cela à sa façon, cela est rapporté par « New York Post ».  

Elle s’appelle Jennie Stejna. Sa petite fille s’appelle Shelley Gunn et la surnomme « Feisty », et elle la considère comme une guerrière impétueuse.

La mamie fut la première atteinte du virus dans sa maison de soins.

Elle a 103 ans et a été atteinte par le coronavirus dans la maison de soins où elle vivait. Elle est devenue veuve quand son époux décède en 1992 quand il avait 82 ans. Son cas est devenu dangereux et ses proches se sont déjà fait à l’idée qu’elle allait les quitter : « Nous avions bon espoir mais son état a commencé à se détériorer. Elle a perdu l’appétit et la maintenir hydratée était un défi » rapporte David, son petit-fils. Shelley lui avait déjà fait ses adieux en lui remerciant pour tout ce qu’elle a fait pour elle. Le mari de Shelley lui a demandé si elle était prête à rejoindre le Paradis, mais elle a répondu « enfer oui » (Hell yeah).

Après cela, ses proches ont été surpris de savoir que leur mamie s’était peu à peu guérie et quand elle s’est réveillée, elle a dit ne pas être malade. Elle a été la première du centre à avoir été guérie du coronavirus : Shelley dit : « Elle a toujours eu cet esprit combatif fougueux, elle n’a jamais abandonné ».

Une victoire fraîchement célébrée

Elle a fêtée sa guérison en buvant une bière bien fraîche, offerte par le personnel de la maison, Shelley explique : « Jennie a toujours apprécié cette boisson et sa passion pour la bière vient de son amour pour le Baseball qu’elle écoutait souvent à la radio ; elle était particulièrement fan des Boston Red Sox ». Elle rajoute aussi : « Notre vieille grand-mère polonaise courageuse a battu officiellement le coronavirus, nous sommes vraiment très reconnaissants ».

Le médecin qui s’est occupé d’elle lui a interrogé, il voulait savoir si elle allait bien, elle a répondu « oui » et a pris une autre gorgée de sa boisson favorite et la déguste.

La réaction de l’organisme face au coronavirus ?

Quand le corps est atteint du coronavirus, l’immunité s’active dans le but de se débarrasser des virus. Le Dr Gérard Kierzek, un médecin urgentiste, explique que le Sars-cov-2 est un virus qui s’attaque au système respiratoire haut qui descend progressivement vers le bas. Il souligne aussi la possibilité d’apparition des signes dès les premiers jours de l’infection. La fièvre, les maux de têtes, le fait de tousser, la conjonctivite, et la congestion nasale, qui sont tous des signes de la réaction de l’organisme face à l’infection. Les muqueuses rougissent et se gonflent. Dès le cinquième au sixième jour, l’anémie et la perte du gout peuvent survenir.

L’Inserm explique que la façon dont on s’occupe du malade varie selon la personne et le coronavirus est une infection qui a de multiples possibilités de mutations et ça dépends aussi de la manière dont l’immunité fait face à la maladie. Quand l’immunité est bien adéquate, l’organisme peut affronter le virus et le malade n’a pas vraiment de traitement spécial. Quand ce n’est pas le cas, et que les actions de l’immunité ne sont pas assez, la reproduction du virus ne peut pas être stoppée par l’organisme et il faut envoyer le malade à l’hôpital. Dans quelques cas spéciaux, le système de défense de l’organisme ne détruit pas uniquement le virus mais aussi l’organisme lui-même. Il faut aussi dans ce cas-là, que le patient rejoigne un hôpital pour pouvoir recevoir un soin approprié et pour pouvoir remettre en ordre le système immunitaire.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend