News

Un spécialiste du coronavirus nous informe que : « Ne pas porter de masques est une grande erreur »

En seulement quelques mois, partout dans le monde le bilan est très lourd car on a 1 287 465 cas de contamination, déclarés et 70 554 morts en tout. A cause de ces statistiques éprouvantes pour tout le monde, les gouvernements de plusieurs pays ont préférés prendre des mesures drastiques, contre le développement de cette pandémie. Actuellement, plus de 3 milliards de la population du monde entier, sont en situation de confinement. Et les mesures de sécurités qui accompagnent cette situation sont aussi très lourdes. Les gouvernements ont aussi conscientisé les personnes à se munir de masque, lorsqu’ils sont en contact d’une personne malade, ou lorsque l’on est soi même contaminé. Par contre, le directeur général du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, George Gao, a fait remarquer qu’il faut toujours porter un masque. Le journal Le Monde a relayé ces propos du directeur général.

L’ampleur de la pandémie du coronavirus a pris une dimension telle que, les informations reçues doivent toujours être confirmées.  En effet, le nouveau coronavirus est très complexe, et elle a une capacité de contamination très rapide qui fait peur à tout le monde. Dans ces conditions, tout le monde veut toujours en savoir plus, pour ne pas être la prochaine victime de cette maladie. Mais aussi, la contamination dans les continents les plus puissants du monde, comme l’Europe et les Etats Unis, entraine plus de panique parmi la population mondiale. Dans un entretien publié par la revue américaine Science, Georges Gao, directeur général du Centre de contrôle et de préventions des maladies, explique comment la Chine a battue cette crise sanitaire.

Cet expert a étudié depuis le tout début les caractéristiques du SARS-CoV-2. Il est à noter que le nouveau coronavirus de Wuhan, est une évolution de cette première maladie. et aussi le directeur général, a effectué des recherches qui ont été publiée dans la revue New England Journal of Medicine. Ces recherches ont permis sur le plan épidémiologiques et cliniques, de faire des avancé sérieuse par rapport au coronavirus. Mais aussi, Georges Gao et son équipe ont aussi été les chercheurs qui ont collaborés avec l’OMS, dans la gestion de la crise sanitaire en Chine.

 Les techniques qui ont fait que la Chine a surmonté la pandémie du coronavirus.

Après que le coronavirus est vu le jour dans la région de Wuhan, en Chine. Le gouvernement de ce pays, et les autorités sanitaires n’ont eu aucun relâche, pour enrayer le développement de la contamination du virus. D’après l’expert Georges Gao, la distanciation est : “la stratégie fondamentale dans le contrôle de toutes les maladies infectieuses, et plus encore des infections respiratoires”. Mais en plus, quand aucun vaccin, ni traitement ne sont en vu, il est nécessaire de mettre en place des techniques palpables pour éliminer la propagation.

C’est dans cette mesure, que la Chine a mis en quarantaine les personnes porteuses du virus. La seconde étape était de distinguer les nouvelles personnes contaminées, et de les mettre en quarantaine aussi. Mais en même temps, inhiber les rassemblements, et limiter les déplacements de la population. Et pour ce faire, le confinement à Wuhan a débuté le 23 janvier, dans le foyer de la pandémie. Et dans le but de respecter totalement les consignes, des contrôleurs devaient surveiller la population, et ces derniers étaient au courant des cas contaminés et des cas présumés.

Une autre technique était adoptée en chine, aux fins de combattre le coronavirus. Toujours d’après Georges Gao, les thermomètres ont été un outil précieux pour identifier les personnes éventuellement atteint du Covid-19. Des thermomètres étaient utilisés partout : à l’entrée des commerces, des immeubles et des stations de transports. Des personnels de la santé, contrôlaient sans cesse ces points clés. En effet, il fallait détecter les personnes qui ont la fièvre, car elle était la principale caractéristique de la maladie.

 Quelles sont les erreurs commis par les autres pays, pendant cette pandémie ?

Pour Georges Gao, le port de masque pour les habitants a été lésé en Europe et aux Etats unis. C’est ainsi que les bilans de la pandémie ne cesse de croitre dans ces derniers. Il ne faut pas oublier, que la transmission se fait par le biais de gouttelettes de salive des personnes infectées. Donc sans masque, la chaine de transmission est toujours maintenue.

Pour cet expert, il est obligatoire de porter des masques au quotidien, car les personnes contaminées qui ne présentent pas de signes, pourront toujours le transmettre à d’autres personnes saines. Donc si on recommande seulement aux personnes confirmés atteintes du Covid-19, la contamination sera toujours active.

Malheureusement, la pénurie de masque en France est un boulet dans ce combat contre le coronavirus.

Pierre-Louis Druais, médecin généraliste et membre du Conseil scientifique, a déclaré sur BFM TV, que ceux qui doivent porter des masques sont “tous les professionnels de santé et toutes les personnes qui travaillent pour maintenir la France à flots, et qui sont avec des risques parce qu’en contact avec des patients potentiellement atteints”.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend