Un passant retrouve un nouveau-né de deux jours en plein milieu de la route – Recettes en Famille

Un passant retrouve un nouveau-né de deux jours en plein milieu de la route

by Emma

Autant de facteurs font que des millions de bébés se retrouvent délaissés en pleine rue, notamment, la pauvreté, une situation familiale compliquée mais encore des faits dramatiques. Selon les données de l’ONU, près de 150 millions d’enfants dans le monde sont lésés et y vivent sous des conditions de vie pitoyables. La Thaïlande ne fuit pas ce principe et demeure concernée par le rejet d’enfants. Récemment, un bébé a été perçu par un expatrié américain qui a passé. Il récite comment il a remarqué ce petit être délaissé. Mirror relaie les informations relatives à cet événement.

Connu sous le nom les enfants de la misère, ils vivent avec une situation inquiétante. La majorité des enfants délaissés n’apprécieront pas d’une vie en famille équilibrée ni d’un droit à l’éducation. Cette petite fille qui vient d’atterrir sur terre et délaissée en pleine rue, expérimentera éventuellement le même destiné.

Heureusement qu’on l’a vue tôt

Eric Ransdell est un expatriant américain qui vie en Thaïlande à Chiang Mai. En route pour rentrer chez lui, il perçoit les sanglots d’un bébé sans savoir exactement d’où cela viennent-ils.

Il a donc fouillé ses alentours et a fini par découvrir une fille qui vient à peine de naître, délaissée sur le bord d’une ruelle. Elle était couverte d’un revêtement en coton rouge et noir à côté d’une multitude de pneus usés.

En apercevant le bébé, Ransdell a contacté ses amis qui ont averti la police à leur tour. Ensuite, le bébé a été admis à l’hôpital où il a joui de soins intenses.

Les personnels de santé ont rassuré l’expatrié que le bébé, seulement âgé de moins de deux jours, est en bonne santé. Durant quelques jours, la petite fille sera mise sous antibiotique à titre préventif.

Quid du bébé abandonné?

Eric Ransdell est inquiété du sort de la petite fille et a décidé de s’informer sur ce qui lui surviendrait une fois qu’elle aurait eu tous les soins indispensables. Ainsi, une assistante sociale lui a rassuré qu’elle sera installée dans un centre de soins pour nouveau-nés durant quelques semaines ensuite dans un foyer, administré par le gouvernement thaïlandais.

La petite y résidera le temps de reconquérir sa mère naturelle, tout en sachant cette mission sera compliquée. La raison ? Le lieu où le bébé a été perçu est un endroit résidentiel où des  groupes de différents individus vivent, lors d’une interview avec un détaillant mobile. D’ailleurs, ce vendeur a ajouté : « le quartier a été plus calme récemment en raison de la pandémie, donc je pense qu’il n’y avait peut-être personne pour assister la personne cruelle qui a abandonné son enfant ».

Quant au le lieutenant de police, il relate : « Presque toutes les caméras de vidéosurveillance de la région appartiennent à des immeubles en copropriété, ce qui nous prendra plus de temps pour y accéder. » Ensuite il poursuit : « Nous soupçonnons que l’incitation de la mère à abandonner son bébé pourrait être due à la pauvreté et au fait qu’elle ait du mal à payer ses factures à cause de la pandémie ou encore que c’était un bébé inattendu et qu’elle ne voulait que personne ne le sache ».

Les enfants abandonnés sont pourvus d’effets négatifs

Du fait que les parents ne s’apprêtent pas à garantir leur responsabilité, certains se contentent de jeter leur bébé. Concernant cet acte, la pédopsychiatre Fanny Cohen Harlem, évalue l’abandon comme une blessure qui guérisse mais nécessite de temps avant d’y parvenir. Et pour cause, l’abandon est une empreinte indélébile. « C’est une trace, plus ou moins profonde, plus ou moins irritable, selon le vécu de chacun » déclare l’experte. D’ailleurs, un enfant délaissé nécessite une reconstruction tout considérant ce qu’il acquiert des voisinages, de ses liens avec eux ainsi que de son changement au fur et à mesure.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend