Un mannequin arbore ses abdos après 8 mois de grossesse – Recettes en Famille

Un mannequin arbore ses abdos après 8 mois de grossesse

by Emma

Beaucoup de personne mettent souvent ensemble l’idée de grossesse et les changements du corps. Cependant, quelques cas assez particuliers montrent que la « norme » n’est pas obligatoire quand on parle d’un corps féminin. Cela est montré par Sarah Stage, un mannequin de lingerie a partagé des clichés de son ventre à son huitième mois de grossesse. Voici les images montrés par le site « Entertainment Online ».

Elle porte son deuxième enfant et a étonné beaucoup de personnes sur le net, et beaucoup de commentaires. Elle est une personne qui adore faire du fitness et a continué ses activités durant sa grossesse, elle partage alors sur Instagram des clichés d’un corps avec un aspect musclé et un ventre à peine arrondi. C’est très différent de ce que l’on pourrait penser être la forme d’une personne qui est à un mois d’accoucher.

On pense qu’elle est atteinte de “Mummyrexie”

Beaucoup de ses followers sont assez anxieux car ils pensent qu’elle peut être atteinte de ce qu’on appelle la « Mummyrexie ». Ce terme anglais est une combinaison e « Mummy » et de « rexie » venant du mot anorexie, un problème alimentaire qui causent les femmes en pleine grossesse à ne pas manger assez d’aliments. Cependant, Sarah Stage dit que ce n’est pas le cas. Elle a, lors d’un dialogue à « Entertainment tonight » elle affirme avoir obtenu 9 kilos de plus après le début  que sa grossesse ait commencé et elle affirme que son bébé est en excellente forme.

Elle maintient alors un corps costaud, car elle adore faire du fitness. Et le fait qu’elle soit enceinte ne change pas ce fait. Elle s’entraîne encore pour bien garder sa forme et avoir un ventre plat très vite après qu’elle ait accouché. Cela est assez débattu parmi les personnes sur le net, et elle a montré des photos de muscles fantastiques sur le net même en étant à quelques semaines de l’accouchement.

Sa réponse aux détracteurs

Elle réside à Los Angeles et elle est surnommée “Six-pack mum”, ou “la maman aux six abdominaux”. Elle poste régulièrement des vidéos de ses exercices physiques sur Instagram, elle a un corps bien bâti. Elle répond alors à ses opposants qui, elle pense « s’improvisent médecins ».

Elle a alors présenté dans une publication un de ses exercices physiques d’habitude avec des squats, des fentes, des exercices de planches, elle a alors écrit en sous-titre “Alors que je m’approche des 8 mois de grossesse, je voulais partager ce que je pense. Depuis que j’ai annoncé ma deuxième grossesse, j’ai eu certains “experts médicaux d’Instagram” me dire ce que je devrais et ne devrais pas faire. Et bien que je trouve certains commentaires hilarants, je choisis de n’écouter que mon médecin, et bien sûr j’écoute également MON corps”.

Elle ajoute aussi : “Si je sens qu’il y a quelque chose de bizarre, je ne le fais pas ! Je fais toujours le mieux pour mon bébé qui grandit et je le fais toujours passer en premier”. Et elle dit aussi pour finir : “C’est un fait médical prouvé que de poursuivre l’exercice pendant la grossesse a de nombreux avantages pour vous mais aussi pour votre bébé”. Elle explique qu’elle a diminué ses efforts physiques chez soi lors de sa grossesse comparé à quand elle ne l’étais pas, 2 à trois fois par semaine, et elle suit son guide fitness à elle.

La « norme » n’existe pas.

Beaucoup de commentaires ont été dirigés vers elle à cause de son ventre qui est quasi-plat, beaucoup de connaisseurs ont avancés leurs avis sur le fait d’augmenter du poids quand une felle est enceinte, en accusant la femme de stigmatiser son corps et en avançant des banalités non-justifiés.

La magazine Health a fait une conférence avec le professeur obstétricien et gynécologue Jessica Kiley qui souligne que chaque corps de chaque femme est unique et que la norme n’existe pas quand une femme est enceinte. Elle souligne : “Les femmes enceintes ont toujours l’impression d’être plus ou moins rondes que leur amie, sœur ou voisine. C’est notre rôle en tant que médecins d’expliquer que ce qui leur semble normal ne l’est pas nécessairement pour d’autres femmes”.

Le Dr Alissa Dweck, a commenté dans un article de Women’s Health pendant la première fois que Sarah étais enceinte, elle a souligné que parfois la manière où le fœtus se place est un des facteurs régissant l’aspect du ventre pendant la grossesse et ce n’est pas obligatoirement un risque. Et s’il y a des possibilités de manque de poids ou trop de poids lors de la grossesse, la femme doit en parler particulièrement avec son médecin.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend