News

Un hôpital applique le système Décathlon, lorsque les moyens sont restreints pour sauver une personne atteint du coronavirus.

Actuellement, les personnels des hôpitaux sont nos vrais héros et le rempart contre cette maladie qui est  une véritable menace pour la société. Cependant le nombre de personnes contaminés qui vont dans ces hôpitaux, a mis en exergue le manque de moyens comme les respirateurs. Faisant face à cette réalité, les personnels des hôpitaux doivent toujours mettre en avant la vie de leurs patients, à n’importe quel moyen. Pour résoudre la crise, la marque de sport Decathlon a donné 10 000 masques de plonger, en guise de respirateurs. La source de cette solution est née en Italie, relayé par FranceInfo.

Le Covid-19 continu sa course effrénée dans le monde entier, et ne laissant pas indemne l’Europe sur son chemin. Les moyens en place des hôpitaux sont mis à rude épreuve, face à la pandémie. Les personnels des hôpitaux, et les patients sont les plus atteints du manque de matériels de santé.

 Le choix difficile du personnel de la santé

Le Covid-19 avec sa capacité de propagation incomparable a mis à mal, les prévisions des Etats dans tout l’Europe. Ce problème s’est fait ressentir partout dans les hôpitaux, qui ont été pris au dépourvu face aux conséquences du Covid-19. L’Italie n’est pas sortie du lot, par rapport à ces problèmes. Ainsi les médecins sont même contraints de pratiquer leurs travails, sans protection. Sans pour autant oublier l’essentiel, car ces infirmiers et ces médecins Italiens, sont aussi face à un dilemme effroyable, face à ce manque de moyens dans les hôpitaux. Ils sont obligés de  donner les respirateurs à ceux, dont l’Etat de santé est susceptible de guérir.

L’Intelligence marié avec un esprit généreux

L’homme a toujours trouvé des solutions dans le pire des cas, tout au long de son histoire. Les conséquences du Covid-19 est aujourd’hui l’un de ces problèmes, dans lesquels la race humaine a toujours su s’en sortir. On a constaté en Italie que la pénurie de respirateur a fait surgir une idée de génie. Des masques de plongée ont été utilisés dans les cas urgents. Cette idée brillante ne s’est pas fait attendre longtemps, pour être adoptée par les autres hôpitaux, comme Erasme à Bruxelles. L’idée a été reprise par Frédéric Bonnier, et amélioré pour ajouter une valve sur mesure aux fins de s’adapter à tous types de masque.

Ralayé par un journal très connu en Italie la Republica, 10 000 masques de plongée ont été donné par la marque Décathlon, dans cette idée innovante. D’après Frédéric Bonnier, ces nouveaux masques auraient beaucoup d’avantages, en comparaison avec les matériels respiratoires classiques. Ces masques seraient adaptés pour « des patients qui ont des atteintes respiratoires sévères. Le but est d’éviter de devoir intuber la trachée du patient et le mettre au respirateur » d’après le médecin.

Une technique non acceptée par tous

D’après Franceinfo, tout le monde n’adhère pas à cette technique pour empêcher « l’effondrement des alvéoles pulmonaires » qui sont les organes qui permettent de rejeter le dioxyde de carbone du corps humain. Cette technique est donc la bienvenue pour les personnes qui ont des difficultés à respirer.

Avec les moyens matériels qui se font rares dans les hôpitaux, Décathlon a toujours été à la disposition des hôpitaux, d’après leur déclaration sur son compte twitter. Cette marque a quand même mis des réserves comme quoi : « Nous ne sommes pas médecins, et nous n’avons pas les compétences pour appuyer un usage dans le domaine médical », et qu’ « à ce jour, nous n’avons pas eu de validation sur le fait que des solutions fonctionnaient réellement et étaient utilisées par des médecins». Ainsi l’enseigne se veut prudent dans leur démarche face au produit, mais il reste totalement disponible avec les centres de recherche.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend