Un cercle vicieux de calamité entre un couple d’empathe et un narcissique

La vie de couple n’est pas toujours rose, même entre deux individus qui s’attirent l’un à l’autre. Cependant, si les deux membres d’un couple sont incompatibles, la finalité de cette relation n’est pas assurée pour avoir une fin heureuse.

Afin d’avoir une vie de couple saine, il est nécessaire que la compatibilité des deux membres soit dans le coup, car la plupart du temps, on est facilement emporté par les flots de début de rencontre, et on finit par vivre avec une personne qui n’est pas faites pour nous. 

De quel individu est-il sujet ?

L’empathe est par définition, une personne qui partage le bonheur dans son entourage. Cette dernière est l’une des rares personnes avec qui on se sent bien, car elle sait se mettre dans la peau des autres, et donc éprouve les mêmes sentiments que les vôtres. En effet, elle appréhende les émotions des autres, et en prend possession comme si c’était les siennes. Ces traits de caractères rendent l’empathe irrésistible pour le narcissique.

Ce dernier compte à lui, est émotionnellement ravagé de l’intérieur. Par ailleurs, cet état émotionnel est souvent imperceptible face à sa grande soif de pouvoir et son égo surdimensionné. Il va toujours mettre en avant son égo, et sa témérité pour pouvoir masquer aux yeux des gens son véritable sentiment de douleur, enfui au plus profond de lui-même. En effet, ces personnes ne veulent plus se laisser briser le cœur une seconde fois, mais font tous pour que les autres puissent subir ce sentiment de désespoir qu’ils cachent tant à la société.

Puisque ces gens narcissiques ont longtemps, vécu une douleur émotionnelle, ils voudront toujours être complimentés et auront toujours besoin que les autres les acceptent dans leurs choix. Il aura toujours ce besoin de se mettre au-devant de la scène, car il sera envahi par un complexe d’infériorité malgré cette assurance qu’il met en avant. Ainsi, bousculé les autres va lui donner de la valeur et un sentiment de bien-être. C’est dans ce rôle d’oppressé que l’empathe va venir s’intégrer.

Les nécessités du narcissique vis-à-vis de l’importance que l’empathe lui procure.

C’est dans cette perspective que réside la problématique de cette relation, car ces deux personnalités forment un tout, ils ne se complètent pas pour avoir une fin heureuse mais plutôt le narcissique va se mettre en valeur au détriment de l’empathe.

Ce qui rend néfaste cette relation est que l’optimisme et les énergies positive que dégagent l’empathe sont tous neutralisés par l’esprit de grandeur et la nocivité du narcissique. Le narcissique va recourir à de multiples sournoiseries pour enivrer son partenaire dans un bonheur crée de toute pièce.

Ainsi, cette relation ne va pas se focaliser comme un couple normal qui va se partager des bienfaits mutuels. Mais au contraire, le narcissique voudra toujours recevoir de la part de l’empathe sans retour. Dans un premier temps, les deux compagnons se sentir bien, mais au fil du temps, le narcissique va petit à petit se mettre au volant de leurs relations.

Ainsi le narcissique va utiliser de plus en plus les arguments suivants : «Si tu m’aimais vraiment, tu aurais fait ça pour moi », et entrainant ainsi l’empathe à faire des actions irréfléchis.  Le plus affligeants est qu’il va utiliser les sentiments indéfectibles de l’empathe, toujours pour servir son intérêt personnel. Il va tout faire pour que l’empathe ne se sente jamais en sécurité, pour pouvoir lui enlever progressivement son assurance et son estime de soi. Et au final, l’empathe va toujours sentir qu’il n’a jamais raison dans tous les conflits. Ainsi, le manque d’assurance va gagner ce dernier et il aura toujours tendance à se tourner vers le narcissique qui ne sera pas là, car il a déjà tout gagné.

Sortir de ce guêpier, coute que coute !

Quand l’empathe sera à bout, il va se tourner vers lui-même pour essayer de laisser le narcissique. Cette étape marque couramment la fin de cette relation. Ainsi, le narcissique va chercher à accabler une autre personne empathique, et le premier empathe va se chercher un coin pour essayer que ses blessures se cicatrisent.

Par contre, si l’empathe ne trouve pas une guérison digne de ce nom, il pourrait aussi devenir au final, narcissique. Ce qu’il faut retenir de cette mésaventure est que, il est bon d’être altruisme et compatissant mais il ne faut pas se détruire pour le bien des autres.

Donc la solution la plus efficace avec un narcissique, est de ne pas tomber dans son piège, mais plutôt de le quitter tant qu’il en est encore temps. C’est aussi un moyen pour l’empathe de se résilier dans sa tête que tout le monde ne peut pas toujours être sauvé.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend