Un brave garçon de 5 ans sauve sa mère grâce à son petit ambulance – Recettes en Famille

Un brave garçon de 5 ans sauve sa mère grâce à son petit ambulance

by Emma

L’héroïsme n’a pas d’âge pour se manifester. En effet, un petit garçon de 5 ans en est la preuve vivante car il a sauvé la vie de sa mère qui s’est un évanouie. Il a tout de suite appelé le numéro inscrit sur son jouet en forme d’ambulance. Le déroulé de l’histoire est repris par Mirror.

Dans le monde d’aujourd’hui, les personnes réalisant un acte de bravoure est le bienvenu. A un âge si précoce, Josh Chapman intègre le monde des héros. En fait, il a eu le réflexe de contacter les ambulances lorsque sa mère s’est évanouie. Cet acte remarquable est relayé par le journal britannique Mirror.

Un héro de 5 ans

Attaquée par un coma diabétique, la maman de Josh s’est évanouie et s’est retrouvée inconsciente. Dans les instants qui suivent, il a contacté le 112, un numéro inscrit sur le jouet qu’il tenait à ce moment.

Bien évidemment, il a été accueilli par un opérateur de police qui lui a localisé après avoir reçu toutes les informations nécessaires. L’agent lui a envoyé les ambulanciers au plus vite pour constater le fait.

Un réflexe salvateur, c’est ainsi que sa mère décrit le geste de son fils alors que le petit garçon n’a jamais utilisé un téléphone auparavant. Au moment où elle jouait aux voitures avec Josh, elle a promptement perdu connaissance. Quand elle s’est réveillée, la mère du garçon se retrouvait au milieu de plusieurs ambulanciers et des jouets ; et c’est là qu’on lui a raconté ce qui se passait. Au début, elle ne comprenait rien mais elle a ensuite saisi que c’est son bambin qui a transmis l’adresse de leur résidence aux ambulanciers.

« Je n’arrivais pas à y croire. Il n’avait jamais utilisé de téléphone auparavant. Il avait regardé le numéro sur le côté de son ambulance miniature et composé le 112 » s’est ému sa mère et de poursuivre après, « Je ne savais même pas que ce numéro était là-bas, mais cela a fonctionné et je suis tellement fière de lui. Habituellement, je sens mes niveaux chuter mais cette fois non. Il a dit qu’il était allé chercher des bonbons mais qu’il n’y en avait pas dans le bocal alors il a appelé une ambulance ».

Lorsqu’il était en appel avec l’opérateur de police, Josh a annoncé à qu’il jouait aux voiture avec sa mère et que promptement elle a fermé ses yeux. Il restait alors en ligne avec le petit garçon jusqu’à ce que les secouristes arrivent.

Quant à Neil, le père de Josh, photographe, a été étonné que des ambulanciers se trouvent autour de sa maison en rentrant. « Un voisin a dû se précipiter et lui dire de ne pas s’inquiéter. Il était étonné que Josh sache quoi faire aussi » affirme Caroline.

Réflexe salvateur du petit garçon

Quant au héro de 5 ans, il a raconté que c’est son jouet qui l’a inspiré de contacter les secours. Lorsqu’il a vu sa mère rallongée par terre, les yeux fermés, il a couru chercher un bocal de bonbon mais il n’y en avait plus. Il a alors eu l’idée de voir le numéro du « médecin » inscrit sur son petit ambulance.

« Je les ai appelés et ils sont venus chez nous pour aider ma mère à aller mieux. Je suis resté au téléphone tout le temps et leur ai dit notre adresse. Maintenant maman va bien » s’est réjouit le petit héros.

Le “héros” est invité au poste de police

Josh a été admiré de ses actes par les policiers, comme le témoigne Jim Baker, le commandant de la police locale. « C’était une chose incroyable à faire pour Josh, sa réflexion lui a permis d’appeler le numéro inscrit sur son jouet car il s’inquiétait pour sa mère ».

En sus, ce commandant a même estimé que le petit garçon a fait preuve de son étoffe de policier brillant dans sa vie à venir. D’ailleurs, il s’impatiente même de le revoir lorsqu’il sera assez grand, et de se montrer comme nouveau soldat.

Sa maman peut être fière de son fils et il se voit même déjà dans un corps de policier à l’avenir.

C’est quoi le coma diabétique ?

Aussi connu sous le nome d’hypoglycémie, le coma diabétique présente des signes annonciateurs qu’il faut savoir afin de prendre les mesures nécessaires :

  • A 0,60 g/l de sang, le patient ressent un malaise, des frissonnements ou encore de la transpiration. Lorsque le patient
  • Autour de 0,40 g/l, le sujet ressent une confusion, de l’irritabilité ou un changement de comportement
  • A plus de 0,40 g/l, le patient est susceptible de perdre connaissance.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend