Histoires

Un adieu des parents à sa fille qui se transforme en un fait vraiment inattendu

Il ne faut jamais laisser tomber, même dans la plus pire des cas. En effet, les miracles peuvent arriver au moment où l’on ne s’y attend plus. L’évènement s’est déroulé en Noël, Francesca et Lee Williams ont vu leur petite fille qui avait presque 2 ans, survivre à une maladie angoissante. Cet article a été relayé par The Telegraph.

Le couple a perdu tout espoir, quand ils ont découvert que leur petite fille avait une maladie rare et qui pourrait lui être fatale. Même les médecins qui traitaient la patiente les avaient déjà signalé de faire leurs adieux. Cependant, un miracle était déjà en cours.

Une situation très dramatique

Tout a commencé lorsque Bella, la petite fille des Moore-Williams, qui a 14 mois perd petit à petit ses cheveux. Cette situation a surpris tout le monde, mais encore, elle ne pouvait plus s’assoir sur sa chaise haute.

La seule chose que les médecins traitants la petite fille a découvert était une simple infection des voies respiratoires. A part ce résultat, ils n’ont trouvé aucune anomalie. Ainsi, ils ont conclu qu’elle était atteinte d’asthme. Dans ces conditions, les médecins ont prescrit à la petite fille un inhalateur, pour la soulager quand elle respire.

Malgré les prescriptions des docteurs, l’état de Bella était toujours de plus en plus instable. Au fil du temps, elle s’est effondrée pendant un voyage. Tout de suite, tout le monde s’est précipité pour emmener la petite aux urgences. A l’hôpital, on a découvert qu’elle avait été atteinte d’une maladie mitochondriale. Les médecins ont considérés qu’elle était en situation critique.

Une lutte acharnée

Bella était souvent inconscient à cause de sa maladie, qui lui retirait son énergie. Elle a été traitée avec un respirateur artificiel pour la retenir en vie, malgré sa maladie.

“On nous a dit trois fois qu’il y avait peu de chances qu’elle survive, donc nous passions chacune de nos journées à prier à son chevet”, a raconté Francesca, la mère de Bella, mais aussi, “les médecins ne voulaient pas qu’on s’accroche trop parce que tous les signes nous dirigeaient vers une maladie mitochondriale”.

Après que toutes les tentatives aient échoué, ces derniers ont annoncé à la famille qu’il était temps de faire leurs adieux.

“Tous les membres de la famille sont entrés un à un pour lui dire au revoir”, d’après la mère.

Le couple a pris une dernière photo avec leur petite fille et leur fils, Bobby, âgé de 5 ans, avant que le respirateur de Bella ne soit débranché.

Un miracle de Noël

Les Docteurs ont débranché la machine qui aidait Bella à respirer, seulement 30 minute après, un miracle est survenu : le niveau d’oxygène de la petite fille est redevenu au maximum, et donc elle a pu bouger.

Les parents abasourdis ont ensuite appris que leur petite fille serait en mesure de survivre et que sa déficience pouvait être traitée à l’aide de médicaments à condition qu’elle les prenne à vie.

“Depuis le jour où on nous a dit qu’elle allait survivre, je n’ai plus pleuré. Je suis paralysée par l’émotion parce qu’après avoir autant pleuré en passant par une période si traumatique, je n’ai plus rien à donner”, selon la mère.

Son état s’est stabilisé et elle a pu rentrer à la maison, avec la famille juste après le 25 Décembre. Bien que les médecins aient prévenu ses parents qu’il y avait un risque qu’elle n’apprenne jamais à parler ou à marcher, la petite a surpris tout le monde en faisant ses premiers pas et en prononçant ses premiers mots, et ses cheveux ont même commencé à repousser.

Ne jamais perdre espoir

Ces évènements nous rappels que l’espoir est toujours à garder, en dépit de tout ce qui se passe. Malgré toutes les aléas de la vie, ou quand la vie vous donne toutes les raisons d’abandonner.

En effet, le découragement peut mener à la lassitude et l’abattement mais même dans les situations difficiles, certains miracles nous montrent que la vie est pleine de surprises. En effet, la maladie grave d’un enfant transforme la dynamique familiale et entraîne de nombreux sentiments qu’il n’est pas toujours simple d’accepter.

Angoisse, sentiment d’échec, culpabilité, impuissance, recherche de sens ou même agressivité sont autant de  réactions qui peuvent accabler les parents. Un support médical, et l’attention de toute la famille et amis sont salutaires aux fins d’accompagner les parents et leur fille dans leurs luttes.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend