Tout ce que vous devez connaitre sur la césarienne lors de l’accouchement – Recettes en Famille

Tout ce que vous devez connaitre sur la césarienne lors de l’accouchement

by Emma

Quand il s’agit d’éviter l’accouchement par voie basse, tout le monde a son mot à dire. Cette situation fait naitre de la confusion parce que les informations vont avec des croyances qui se lèguent de génération en génération. Ces dernières viennent bourrer la tête des femmes qui doivent accoucher, et rendent impossible de choisir la bonne manière de mettre au monde son enfant. Dans cet article, plein feu sur les 7 mythes autour du césarienne, avec pour interlocuteur de The Telegraph, le Dr Karen Morton, gynécologue et obstétricienne.

Généralement, la césarienne est une intervention chirurgicale, dont il faut intervenir avec une incision, pour faire naitre un bébé. Et la mise au monde n’a pas toujours été comme ça, puisque, depuis la nuit des temps, la naissance se fait par voie basse. C’est surtout cette première méthode que tout le monde a déjà adopté comme naturelle. Donc lorsqu’il s’agit de césarienne, il y aura toujours des réticents et des incompréhensions pour envenimer le sujet. Dans l’hexagone, cette pratique se fait pour les 20% de ceux qui mentent au monde leurs enfants. Cette méthode chirurgicale est souvent décidée par les parents en cours de grossesse, ou lors de la mise au monde par voie basse, quand il y a des complications. La première qui est volontaire est appelé césarienne programmé. Pour le second, il s’avère que c’est la césarienne d’urgence.

Pour enlever le voile, sur les mythes et la réalité concernant la césarienne, le Dr Karen Morton, gynécologue et obstétricienne, nous informe sur toute la suite :

 

 

  1. Quand on pratique la césarienne, la mère ne sentira rien

Pendant la pratique de la césarienne, la mère est sous anesthésie. Donc au moment où la sage-femme va prendre le bébé depuis l’utérus, elle va toujours sentir, mais ce sera sans douleurs. En effet, elle aura une sensation de pression dans la zone de son utérus et de son estomac. Cependant, pour la césarienne d’urgence, la patiente va bel et bien sentir l’opération que le médecin va effectuer.

 

 

  1. Vous ne vous sentirez pas aussi proche de votre bébé

Généralement, on insinue que quand il n’y a pas de contact physique, la mère ne sera pas proche de son bébé. Cette pensée est à bannir dit le Docteur Morton. Par contre, la césarienne s’accompagne toujours d’un repos pendant 48 heures, donc ce sera le moment pour la mère et l’enfant de rattraper ce manque de contact, lors de l’accouchement.

 

 

  1. la mère ne pourra plus faire naitre par voie basse

Cette pensée est une des mythes que tout le monde se raconte, à propos de la césarienne. En effet, la césarienne n’est en aucun cas une obligation pour toutes les grossesses futures, même si la mère a été opérée la première fois. Il s’agit, en fait de la cause de cette décision qui a poussé la mère à opter pour la césarienne.

 

 

  1. il n’y a pas de saignement quand on est opéré

Pour les deux formes de mise au monde, il y aura toujours des saignements identiques. En effet, pendant les 7 jours qui vont suivre, que ce soit pour la césarienne ou par voie basse, il y aura un saignement de couleur rouge tout d’abord, et après il va se modifier en couleur rose ou marron, par la suite. Par contre,  le Dr Morton insiste sur le fait que, ces saignements seront limités à une durée de 7 semaines. Puisqu’en dépassant ce stade, ce sera un autre problème à régler.

 

 

  1. La cicatrice sera moindre

La notion de petite est aussi relative, cependant d’une façon plus subjective, la cicatrice est d’environ 12 à 10 cm. Cependant, ce qui va différencier les patients par la suite, ce sera les conditions de cicatrisations de chacun : capacité de cicatrisation, conditions de peau… ainsi, il y aura celle où la cicatrice sera fine et pour d’autres, les marques vont rester.

 

 

  1. La période de convalescence après la césarienne est plus longue

Selon le Dr Morton, cette période ne sera pas constante, pour tout le monde. En effet, elle va dépendre des différentes manières qui ont menés la mère à faire une césarienne (programmé ou d’urgence). Ainsi, pour ces deux méthodes on ne pourra pas dire avec précision la période de convalescence.

 

 

  1. Il n’y a aucun risque à part la procédure de la césarienne

Même si les pourcentages sont très infimes, il y aura toujours un risque, dès l’inoculation de l’anesthésie.  Cette dernière peut être général, ou seulement péridural, en fonction des cas qui peuvent se présenter. Cependant, il peut aussi y avoir des problèmes comme le thrombose veine profonde. Cette maladie est caractérisée par la formation de caillot dans le sang, et plus précisément dans les veines.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend