Tous les inconvénients sur la santé causée par l’aspartame, voici la liste de ces derniers : – Recettes en Famille

Tous les inconvénients sur la santé causée par l’aspartame, voici la liste de ces derniers :

by Emma

Ce composé est de la famille des excitotoxines, les anglais l’appel aussi aspartam. C’est un édulcorant que l’on ajoute généralement dans les produits light. Cette dernière est aussi connue sous le nom de code d’E951. De part son prix plus abordable, il est très répondu dans beaucoup de production alimentaire. Par contre, d’après les informations sur le site Passeport Santé, ce produit ne fait pas que du bien.

En terme de molécules, l’aspartame est composé de ce que l’on appel phénylalanine et de l’acide aspartique. En France, on a constaté des risques de phénylcétonurie, c’est une maladie qui freine le bon fonctionnement de la digestion de phénylalanine. Cette dernière fait partie des éléments de l’aspartame.

D’après l’interview de Sarah José, en 2015 sur le magazine Madame Figaro, une diététicienne nutritionniste, “l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a édité un rapport dans lequel l’aspartame n’est pas clairement défini comme dangereux pour la santé. Mais d’autres études remettent en cause l’intérêt de ces édulcorants dans la lutte contre l’obésité”. Elle a aussi ajouté que : “rien n’indique qu’il représente réellement un danger pour la santé, mais rien n’assure le contraire”.

L’industrie agroalimentaire, le domaine le plus attiré par l’aspartame

Pendant les premières utilisations du produit, il devait remplacer le sucre dont on a découvert beaucoup de défaut. En effet, l’aspartame est reconnu pour être faible en calorie. La découverte de l’aspartame en 1965, a directement fait de cet ingrédient un élément très utilisé. Cependant, il n’a été adopté par les américains qu’en 1975. Pour la France, c’était en 1981, qu’il fait son apparition. D’après le Figaro, depuis ce temps, les experts se sont divisés quant à ses risques potentiels.

Jean-François Narbonne, professeur de toxicologie alimentaire et expert auprès de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), argumente qu’il est important de diminuer la dose journalière sur ce produit : “la dose journalière actuelle est tellement élevée qu’elle ne donne aucune limite réelle, vous pouvez boire des litres et des litres de soda avec aspartame tous les jours jour sans jamais l’atteindre.”

Un large spectre d’effets pointé du doigt outre-Atlantique

Selon nos confrères de Passeport santé, les effets néfastes de l’aspartame recensés par la Food and Drug Administration (FDA) sont multiples. Cette agence américaine a confirmé avoir recensé 92 conséquences néfastes de l’aspartame, depuis 1995 avec les multiples plaintes, qui ont été reçues. Voici cette liste :

  • L’hyperventilation, la tachycardie, et l’asthmeainsi que d’autres types de problèmes cardiaques ou respiratoires ;
  • Des convulsions ;
  • Un dysfonctionnement de la régulation de la glycémie menant à l’hyperglycémie ou l’hypoglycémie ;
  • La perte de poids soudaine ou l’anorexie surtout chez les jeunes ;
  • L’ostéoporose et des douleurs articulaires ;
  • Les douleurs et les infections urinaires ;
  • Un dérèglement hormonal spécifique chez les femmes ;
  • Les ballonnements au ventre ;
  • Une baisse ou des troubles de la vue ;
  • Des signes cliniques aggravés pour certaines maladies et dégénérescences : arthrite, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, lupus, diabète et complications diabétiques, épilepsie, maladie d’Alzheimer, lymphome, malformations congénitales, maladie de Lyme (principalement causée par un minuscule parasite) ;
  • Une fatigue chronique ;
  • Une rupture d’anévrisme ou des accidents vasculaires cérébraux pouvant causer des décès ;
  • La surpondération ;
  • La chute de cheveux ou la calvitie ;
  • Des vertiges et des tremblements ;
  • Les migraines et les pertes de mémoire;
  • Des difficultés cognitives notamment attentionnelles ainsi que des troubles d’élocution ;
  • Des engourdissements ou fourmillements dans les extrémités ;
  • Des troubles psychiques tels que la dépression et l’irritabilité ;
  • Des troubles du sommeil ;
  • Des problèmes d’hypertension ;
  • Les nausées, les vomissements ou la diarrhée ;
  • Des éruptions cutanées, des démangeaisons ou l’urticaire ;
  • Des douleurs et des crampes.

Recommandations

D’après Doctissimo, des symptômes néfastes ont déjà été observé dans le règne animal, par rapport à la consommation d’aspartame. Cependant, chez l’homme les chercheurs étudient  encore sur le sujet. Actuellement, les effets sont uniquement recensés auprès des consommateurs et nos confrères rapportent également qu’il y aurait plus de 2600 effets enregistrés aux Etats Unis.

L’Agence Française de sécurité sanitaire des aliments apporte leurs explications, en disant que ces effets n’étaient pas tous du à l’aspartame. Ainsi, la meilleure façon de dépasser ces incompréhensions sur ce produit, est de consulter le médecin en cas de désagréments sanitaire.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend