Thrombose : Ses causes, symptômes et le traitement adapté – Recettes en Famille

Thrombose : Ses causes, symptômes et le traitement adapté

by Emma

Thrombus ou thrombose, c’est une maladie responsable de caillot sanguin. Ce dernier se forme dans le vaisseau sanguin. Dans cet article, découvrez les signes de cette maladie ainsi que les facteurs de risques. Il est aussi possible de remédier à cette affection potentiellement mortelle.

La thrombose se trouve en 3ème place des causes de mortalité dans les pays développés Afin de préserver sa santé, il est nécessaire de connaître les symptômes des pathologies, dont la thrombose. Elle peut atteindre les veines et les artères. Tout ce qui importe est d’identifier les signes manifestes sur le corps du patient.

La thrombose, c’est quoi ?

Alors que la thrombose est une affection est à prendre au sérieux, elle se forme dans un vaisseau sanguin et développe un caillot. Ensuite, le caillot sanguin est susceptible de toucher une artère ou encore une veine. On parle de thrombose veineuse ou de phlébite lorsque la veine est touchée. La thrombose est dite « artérielle » quand l’artère est touchée.

La maladie peut provenir de certaines complications, comme l’embolie pulmonaire dans quel cas le caillot sanguin déloge de la zone de sa formation et se déplace vers l’artère pulmonaire. Ce cas de maladie peut provoquer un décès brusque. En sus, les thromboses artérielles peuvent compromettre le pronostic vital parce qu’elles peuvent être la cause d’un infarctus du myocarde ou crise cardiaque. Elle peut aussi engendrer un risque d’accident vasculaire cérébral ou AVC mais aussi d’autres accidents vasculaires qui atteignent les membres inférieurs ou l’intestin.

Thrombose veineuse et artérielle : Les différentes manifestations

Il existe deux types de thromboses à l’origine de complications : La thrombose ou la phlébite. Elle se caractérise par le trouble d’une veine de surface ou d’une veine profonde. Par ailleurs, en cas de thrombose artérielle, l’affection peut obstruer une artère et c’est un cas dangereux de maladie parce qu’un seul vaisseau encombré peut irriguer tout l’organisme.

Thrombose veineuse et artérielle : Les facteurs

Veineuse ou artérielle, la thrombose peut sérieusement mettre fin à la vie du patient. Il existe plusieurs causes du thrombus artériel, dont une lésion de la paroi de ce vaisseau sanguin qui peut provoquer un caillot sur l’artère abîmée. L’athérosclérose est également une cause d’infarctus et d’AVC. En outre, plusieurs habitudes sont à l’origine de la thrombose, comme la consommation de cigarette ou de contraception hormonale. Une fois la veine atteinte, plusieurs causes sont de mise. La thrombose peut provenir d’un cancer, d’une infection bactérienne, d’une inflammation, de médicament injecté par voie intraveineuse ou de varices. Une posture assise trop longtemps, une blessure, une opération chirurgicale ou une longue immobilisation sont aussi susceptibles d’engendrer une thrombose veineuse.

Thrombose veineuse et artérielle : Les symptômes

Une thrombose veineuse qui touche un membre inférieur peut avoir plusieurs symptômes, comme une douleur ou un durcissement de cette zone du corps. Quand la maladie atteint une veine superficielle, le corps manifeste une rougeur et de la chaleur. Le corps est souvent taché d’une marque bleuâtre ou blanchâtre. La thrombose veineuse peut aussi manifester un œdème et l’aspect de la peau devient brillant ou tendue. La moitié des cas de thrombose veineuse profonde sont asymptomatiques.

Le patient de thrombose artérielle présente un caillot observable et la pathologie peut être accompagnée de plusieurs symptômes selon la localisation du caillot. Si le caillot concerne une artère cérébrale, le patient manifeste les mêmes symptômes que l’accident vasculaire cérébral. S’il touche une artère coronaire, les symptômes sont identiques à ceux d’une crise cardiaque. En outre, lorsque la thrombose artérielle s’attaque aux membres inférieurs, cela engendre une douleur exacerbée, une pâleur, une froideur et une disparition du pouls sur l’organe atteint. Lorsque les artères irriguant le tube digestif sont atteintes du caillot, le patient endure une douleur constante eu niveau de l’abdomen.

Thrombose veineuse et artérielle : Les personnes à risque

Selon Catherine Solano, médecin, une personne sur mille est atteinte de thromboses veineuses et dont 3 d’entre cette population est âgée de plus de 80 ans. Dans le cas d’une thrombose veineuse ou artérielle, la prédisposition héréditaire est de mise. En réalité, les patients de troubles de coagulation sont plus à même d’endurer un thrombus. Certaines habitudes nuisibles comme la prise de tabac et la sédentarité peuvent aussi créer une terre fertile pour cette maladie. Il arrive que la thrombose découle d’autres maladies comme le diabète, l’insuffisance cardiaque, le cancer du pancréas ou du thorax ou la stase veineuse. Les personnes qui prennent des contraceptions par voie oraux aux œstro-progestatifs sont à risque de cette maladie. Idem pour les personnes qui prennent des médicaments corticoïdes. Une longue période d’immobilisation ou un long voyage sont aussi un facteur propice pour cette pathologie.

Thrombose veineuse et artérielle : Le diagnostic

Si la personne manifeste les symptômes susmentionnés, il est nécessaire de consulter un spécialiste à temps. Le médecin saura établir une série d’examens d’imagerie médicale afin de diagnostiquer la maladie. Il s’agit de l’artériographie, un examen qui concerne les artères, ou de la phlébographie, une imagerie qui concerne les veines. En sus, les analyses de sang peuvent dévoiler le taux de D-dimères, une substance qui détermine le formation d’un caillot sanguin.

Thrombose veineuse et thrombose artérielle : Le traitement

Lorsque la le thrombus veineux concerne les membres inférieurs, la forme la plus récurrente de thrombus, le médecin peut administrer des injections d’anticoagulants et des médicaments qui consistent à atténuer la douleur. En cas d’une lésion profonde dans la même partie du corps, les spécialistes de santé administrent des anticoagulants de la famille de l’héparine tous les jours. Ce traitement  permet d’éviter la migration ou le développement du caillot. En cas d’une obstruction sévère du fait de cette obstruction sanguine, les médecins peuvent injecter des fibrinolytiques afin de décomposer le caillot. Le médecin peut aussi proposer le port de bas ou de collants de contention élastique durant deux ans afin d’éviter la complication découlant d’une phlébite. Si le caillot est localisé dans le réseau veineux profond et qu’il est responsable d’un risque d’embolies pulmonaires récidivantes, le médecin peut préconiser un filtre cave. C’est un dispositif qui bloque le caillot avant qu’il ne migre vers les artères pulmonaires, un stade potentiellement mortel.

Dans le cas de thrombose artérielle, la pathologie est remédiée selon l’endroit où elle est localisée. La maladie nécessite une intervention imminente parce qu’elle peut engendrer un infarctus ou encore un accident vasculaire cérébral. Les médecins doivent agir rapidement car l’artère bouchée peut dégrader au bout de quelques heures, quand le sang ne circule plus. Dans ce cas, le médecin doit déboucher cette voie sanguine afin de maintenir le fonctionnement d’organes vitaux, tel que le cœur et le cerveau. Lorsque la thrombose artérielle est à l’origine d’un infarctus, le médecin réalise un fibrinolytique qui consiste à dissoudre l’encombrement de l’artère. En outre, la maladie requiert d’autres soins dans le but d’éviter la récidive et les complications. Si la thrombose artérielle engendre un accident vasculaire cérébral, un fibrinolytique est aussi administré.

La thrombose veineuse : Des mesures de prévention

Les thromboses veineuses qui atteignent les membres inférieurs sont les plus fréquentes. Pour l’éviter, il est important de surveiller son poids et d’éviter les techniques contraceptives par voie orale. Les médecins proposent aussi à titre de prévention, les bas ou collants de contention si vous avez des varices. Evitez la sédentarité durant trop longtemps, par exemple une position assise ou debout trop longtemps. De plus, l’adoption de semelles orthopédiques est de mise si vous avez des pieds plats.

La thrombose artérielle : Des mesures de prévention

Afin d’éviter le danger potentiel de mort du thrombus artériel, adoptez une bonne hygiène de vie. Privilégiez une alimentation équilibrée, peu graisseuse et moins sucré. Accompagné à des activités physiques régulières, votre santé sera d’autant plus préservée. Les personnes diabétiques doivent gérer au mieux leur condition. En sus, il est indispensable de stopper la contraception orale et la cigarette pour réduire le risque de développement d’un caillot sanguin dans une artère.