Histoires

Thaïlande : les tortues se prolifèrent sur les plages si ce fait s’est endormi durant une vingtaine d’année

On constate la surélévation de naissance des tortues en Thaïlande depuis la période de confinement. Les bords des mers abandonnés par les touristes sont peuplés par ses espèces animales à cause de la suspension des activités touristiques.

En ces temps de crise sanitaire, un déroulement inattendu a vu le jour. Si tout le monde se rue vers le respect des barrières sanitaires et les actualités relatives à la pandémie, on a observé des phénomènes singuliers sur certains territoires.

Epargné de la fréquentation humaine, les espèces animales ont pu développer une croissance aisée. Ils reprennent la vie dans les territoires qu’ils ont délaissés il y a bien longtemps. Tel est le cas des tortus luths en Thaïlande.

« Un très bon signe car de nombreuses zones de reproduction ont été détruites par l’homme »

Tout en sachant que ces tortues de mer étaient une espèce en voie de disparition, et qu’à l’heure, ils reprennent leurs vies de manière aisée. Ils pondent ses œufs dans les sables désertées de Thaïlande.

D’après l’approche des experts en écologie, cet épanouissement est hors du commun et classé comme étant un record. La raison ? Depuis près de vingt ans, on n’a point constaté une prolifération pareille.

Le directeur du centre de biologie marine de Phuket, nommé Kongkiat Kittiwatanawongassure, déploie avec jovialité « C’est un très bon signe pour nous car de nombreuses zones de reproduction ont été détruites par l’homme ».

De nouvelle population remplie les plages, faute de touristes qui la fréquentent d’habitude. Les tortues de mers pondent leurs œufs sur toutes les plages, un phénomène inexistant depuis 20 ans.

Depuis le mois de novembre, les autorités locales ont découvert plus de onze nids de tortues. En Phang Nga, un agent de la réserve nationale sur le territoire a repéré par ailleurs, 84 jeunes tortues, dans la partie sud-ouest de la mer d’Andaman. Ce recensement a eu lieu fin mars.

Kongkiat Kittiwatanawongassure ajoute, « Les tortues ont un risque élevé d’être tuées par des engins de pêche et par les humains qui perturbent la plage ».

Ainsi, du moment que les habitants restent chez eux, les animaux sauvages, comme ces tortues de mer prolifèrent sans contrainte.

Rappelons qu’en Thaïlande, on a recensé 2,765 cas positifs du Covid-19 ainsi que 47 décès.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Most Popular

To Top
Send this to a friend