Syndrome de Raynaud : méfiez-vous si vous avez les mains et pieds froids avec une couleur changeante – Recettes en Famille

Syndrome de Raynaud : méfiez-vous si vous avez les mains et pieds froids avec une couleur changeante

by Sarah

Le syndrome de Raynaud n’est pas uniquement une question d’intolérance au froid. Derrière ce problème de santé peut se cacher une maladie grave. En effet, les experts ont tendance à classer le syndrome de Reynaud parmi les plus fréquents troubles touchant principalement la population féminine.

Il peut y avoir une infection bénigne ou même une maladie auto-immune à l’origine de la sensation de froid au niveau des extrémités corporelles, notamment le bout du nez, les mains et les pieds.

De nombreuses personnes ont tendance à accuser les changements soudains et brusques de température, responsables du changement de couleur des orteils ou des doigts. Cependant, le froid n’est que la conséquence d’un processus d’ordre biologique qui implique les vaisseaux sanguins périphériques. Notez que les artérioles alimentant les extrémités du corps ont tendance à se contracter, de manière excessive. Cela provoque alors au tout début une pâleur au niveau des membres affectés, ensuite, le flux sanguin bloqué va stagner dans les vaisseaux. Cela conduit alors à une cyanose : la peau devient bleue. Le flux sanguin reprend ensuite son débit initial. Une rougeur est alors localisée avec des sensations de douleurs.

Tirant son nom du médecin l’ayant étudié lors du XIXème siècle, le syndrome de Rayanaux peut attaquer les personnes de tout âge. Certaines le ressentent comme une gêne lors des jours de grand froid. Il y a celles qui sont touchées par cette maladie, de manière plus invasive, accompagnée d’une intense douleur, mais aussi d’ulcères.

Les deux cas se distinguent le plus souvent par une gravidé du syndrome de manière différente. Pour le premier cas, il peut s’agir d’une infection bénigne ne demandant pas un traitement spécifique, mais juste de limiter l’exposition aux différentes causes pouvant la déclencher, notamment le café, le froid, la fumée de cigarette, etc. Une surveillance continue sur du long terme est également préconisée. Pour le second cas, c’est surtout une situation beaucoup plus grave. Cela coïncide la plupart du temps avec une sclérose secondaire appelée également sclérose systémique.

D’autres facteurs les distinguent également en dehorsla gravité des événements :

L’âge d’apparition du syndrome (jeune âge pour ce qui est du syndrome bénin, après la vingtaine pour le syndrome secondaire) ;
Facteur saisonnier (fréquent uniquement dans les saisons du froid pour le syndrome de Raynaud léger, pendant toute l’année pour le second cas);
Complications (en cas d’une sclérose systémique, les manifestations peuvent caractérisées par des lacérations de la peau, mais aussi des ulcères).

Une sclérose systémique a besoin d’un traitement spécifique qui fait appel aux anticorps et aux vasodilatateurs afin de moduler la réactivité des vaisseaux sanguins aux stimuli externes.
Si le syndrome de Raynaud se limite uniquement aux effets décrits pour la condition bénigne, il est alors envisageable de limiter son apparition de 4 manières.

Exposition au froid: les personnes souffrant de cette maladie doivent prendre la précaution de toujours porter des gants. Il est inutile que des températures très basses provoquent un vasospasme. C’est d’ailleurs pour cela que même de petits changements de température entraînent la pâleur et la cyanose au niveau des extrémités du corps.

Stress et anxiété : les spécialistes ont observé que ces deux états peuvent aussi déclencher ce problème de santé. Il est alors recommandé d’avoir un meilleur contrôle des états émotionnels en utilisant des méthodes naturelles. Cela permet de mieux limiter les symptômes du syndrome de Raynaud.

Fumée de cigarette : fumer déclenche le phénomène et peut aggraver la situation. Si jamais, vous souffrez de cette maladie, arrêtez de fumer.

Médicaments : les premiers médicaments faisant l’objet de la favorisation du syndrome de Raynaud sont les traitements contre la pression, la migraine, mais aussi la pilule contraceptive. En revanche, les suppléments alimentaires à base de Ginko Biloba aident mieux à limiter les manifestations du syndrome.

Passez un examen médical spécialisé si jamais vous vous reconnaissez dans les symptômes de ce phénomène. Notez également que les informations dans cet article ne peuvent pas remplacer un avis médical.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend