Si vous repérez ces 22 signes annonceurs à votre corps, c’est de la fibromyalgie – Recettes en Famille

Si vous repérez ces 22 signes annonceurs à votre corps, c’est de la fibromyalgie

by Emma

La fibromyalgie est jusqu’à aujourd’hui, un mal non appréhendé par la communauté médicale. Et pour cause, ses répercussions s’attaqueraient au niveau psychologique uniquement, ce qui n’est pas vrai… L’association SOS Fibromyalgie formule une pléthore d’indices rattachés à cette pathologie. Selon la Société française de rhumatologie ou SFR, cette dernière affecte environ 2% de la population surtout les personnes dans les trentaines. La gent féminine serait le plus défavorisée par cette affliction handicapante. Afin de gérer sa capitale santé, découvrez les 22 signes symptomatiques de la fibromyalgie. 

La fibromyalgie s’avère extrêmement déplaisante en raison des amas d’affections qui l’accompagnent. Cette pathologie est tout de même baptisée : syndrome fibromyalgique, et est déterminée par la Haute Autorité de Santé comme étant une affliction qui se répartisse de la tête aux pieds en plus d’être adjointe à une fatigue intensive ainsi qu’à des troubles du sommeil réparateur.

Les médecins ne parviennent pas jusqu’à l’heure à repérer ses causes principales. Elle est toutefois associée à des causes physiologiques, environnementales et congénitales qui opéreraient de manière simultanée et entrainent des symptômes en profusion chez le patient.

Une « maladie imaginaire »

Depuis longtemps, les experts ne se familiarisaient pas avec la fibromyalgie et elle a été aperçue comme un trouble qui ne s’attaque qu’à la psychologie de la personne. Le Dr Virginie Piano, médecin généraliste et spécialiste de la douleur, la qualifie même de « maladie imaginaire » ou encore de « maladie de bonne femme ».

Cette spécialiste indique sur la plateforme du Journal des Femmes qu’avant l’année 2006, l’affection est classée comme des troubles psychosomatiques et que jusqu’à présent encore, « son image reste teintée de négativité ». D’ailleurs, le médecin estime que l’affliction serait constamment suspectée « d’être purement psychologique ». Toutefois, les changements physiopathologiques qu’elle transporte chez les personnes atteintes ont pu être mis en exergue par des chaines de recherches.

Les signes indicateurs de la fibromyalgie

La Société française de rhumatologie définit que la fibromyalgie se traduit essentiellement par une « une triade de douleurs » qui englobe de la fatigue, de la douleur ainsi que des troubles du sommeil.

La fatigue

Le patient ressent des harassements le matin, en général. A cet effet, une sensation d’être encore plus fatigué se manifeste comparé à l’état corporel avant de se coucher. La Société française de rhumatologie détermine que cela peut découler d’un sommeil réparateur absent.

Le trouble du sommeil

Selon le Dr Arthur Wulvik, rhumatologue à Paris, les troubles comme l’apnée du sommeil sont effectivement récursifs, « sans pouvoir clairement déterminer s’ils sont une cause ou une conséquence de la maladie ».

La douleur

Une affliction qui va de bénigne à intense peut s’attaquer au patient. Dans ce sens, le mal ressenti est comparable à celui d’une polyarthrite rhumatoïde mais ce qui différencient les deux est la manifestation plus intense de la fibromyalgie. La douleur toucherait les mains, les chevilles et les épaules, dans l’ensemble au niveau des articulations périphériques et les tendons. La colonne vertébrale peut également être sujet et en général par des brûlures.

Le patient peut sentir des raideurs matinales accompagnés d’une impression d’enflure des articulations. En utilisant des antidouleurs habituels, les effets ne sont pas probants.

Toutefois, les symptômes de la fibromyalgie sont variés, larges et se répandent dans tous l’organisme. Et pour cause, les spécialistes adoptent en général 3 étapes qui servent de traitement à cette pathologie. Ce sont : des examens cliniques, les questions posées au patient afin de mieux appréhender ses signes et le renvoi à d’autres maladies qui pourraient y être associées.

En dehors de la triade générale susmentionnée, le patient de fibromyalgie peut tout de même être sujet à :

  • Des bourdonnements dans l’oreille
  • Régression de la capacité attentionnelle
  • Des frissonnements
  • Un aspect pâle ou rougeâtre aux extrémités
  • Des inflammations de la peau
  • Une anxiété
  • Une sensibilité accrue
  • Des migraines sévères
  • Des spasmes musculaires
  • Des sautes d’humeur
  • Des complications pour ouvrir ou fermer la mâchoire
  • Une hypersensibilité à l’environnement dont la lumière, la chaleur, le froid, les bruits, les odeurs ou autre.
  • Des complications à bouger les membres supérieurs
  • Une douleur thoracique unilatérale qui est souvent ressentie à gauche
  • Des complications pour manger
  • Le syndrome des jambes sans repos
  • Des troubles de la marche
  • Une endométriose
  • Les mains deviennent fragiles
  • Des angoisses
  • De la rigidité dans les mouvements
  • Des difficultés à s’exprimer

Quels sont les facteurs de risque ?

D’après la Société française de rhumatologie, des facteurs externes peuvent accroître la manifestation de la fibromyalgie, dont : un stress outré, la sédentarité ou la pratique exagérée d’activités mais aussi les climats frisquettes et humides. Un climat chaud consiste alors à améliorer les symptômes de cette pathologie handicapante, de même que les pratiques sportives modérées et la paix spirituelle.

Toutefois, les signes annonceurs de la maladie sont difficiles à repérer surtout pour les entourages de la personne atteinte. Raison pour laquelle la majorité des patients de cette maladie se plaignent que les autres ne les écouta pas.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend