Selon un médecin, 4 vitamines et des nutriments réduiraient le risque de contracter un cas extrême de Coronavirus – Recettes en Famille

Selon un médecin, 4 vitamines et des nutriments réduiraient le risque de contracter un cas extrême de Coronavirus

by Emma

Le Covid-19 peut présenter des cas pouvant être fatale, ce n’est plus une surprise. Face à cela, des spécialistes donnent alors des préventions pour éviter les cas graves. Dans une interview sur fox, le Dr Peter Osborne, un spécialiste en nutrition fonctionnelle explique l’utilité de quatre types de vitamines d’autres molécules qui peuvent s’avérer utile pour le renforcement de l’immunité du corps humain.

Le Dr Osborne est à la fois un nutritionniste et ancien directeur et actuel vice-président de « l’American Clinical Board of Nutrition », il opte pour un bon régime pour aider le système immunitaire du corps humain.

Lors d’une interview, il cite les vitamines et les autres molécules qui pourraient aider à augmenter l’efficacité du système immunitaire en ce moment où le coronavirus est toujours circulant. Même si ce ne sont pas des recommandations officielles, et même si ce ne sont que des préventions, ces nutriments pourraient diminuer les probabilités de se faire infecter par le coronavirus dit-il.

Tout d’abord, estimer les possibilités d’insuffisances

Ce spécialise indique que la première chose à faire est de jauger le taux de vitamine dans el corps à l’aide de tests sanguins. Cela est pour éviter un excès pouvant être dangereux si le taux est déjà adéquat. C’est donc pour cela qu’une consultation médicale est nécessaire avant de songer à en consommer d’avantage. Il explique : “Je pense que c’est l’une des choses les plus intelligentes qu’une personne puisse faire en ce moment, notamment au vu de la nature imprévisible d’une maladie relativement inconnue”. Cela est due au fait qu’un manque pourrait être la cause d’un affaiblissement de l’immunité contre les infections selon lui. D’autres groupes de médecins en France soutiennent cet avis, ils ont alors publiés une revue expliquant l’utilité d’aider le système immunitaire des plus faibles en le renforçant. France 3 explique qu’ils désapprouvent le manque de préventions comparé aux thérapies. Ils soulignent alors dans leur texte : “Face à tout virus, il est essentiel d’augmenter ses défenses immunitaires”. Ils conseillent alors « la prévention avant tout » en avançant des mesures dont ils ont déjà prouvés l’efficacité. Parmi elles se trouvent une meilleure hygiène de vie, être positifs, de la méditation et aussi plus d’apport nutritionnels en vitamine D, C, zinc, et en pro biotiques qui seraient tous des méthodes naturelles pour augmenter l’efficacité de l’immunité, ce qui diminuerait les chances d’infections.

Le Dr Osborne soutient ces recommandations car d’après lui, ces nutriments seraient des méthodes simples et faciles d’accès pour lutter contre l’épidémie.

1. La vitamine D

Il évoque des recherches scientifiques démontrant qu’un manque de vitamine D peut aggraver le cas d’un contaminé et explique lors dun interview sur Fox News que cette molécule peut augmenter la force du systèem immunitaire : “Si l’on peut empêcher les gens d’avoir besoin d’un respirateur et que l’on peut soutenir réellement leur système immunitaire grâce à la nutrition, idéalement c’est ce qui a le plus de sens”,

Un sondage fait en Norvège et avancé par les journalistes du « Monde » montre aussi que les sujets qui en consommaient de manière régulier par l’intermédiaire d’huile de foie de morue avaient peu de chances de montrer des cas graves de la maladie comparé aux autres. Une autre étude fait par le Pr Cédric Annweiler, le chef de service gériatrie du CHU d’Angers sur 77 personnes montre que : ceux ayant reçu des apports réguliers de vitamine D3 avaient eu des formes moins sévères de la maladie, et un meilleur taux de survie”.

Pour s’en procurer

On en trouve dans l’alimentation animale comme le poisson gras tels que le hareng, le thon, le saumon, la sardine, maquereau…. Mais aussi l’huile de foie de morue, les œufs, le foie de veau, le beurre…. Pour les végétaux, en en retrouve dans les champignons mais en quantité assez faible. S’exposer au soleil aussi peut aider notre propre peau à la synthétiser.

2. La vitamine C

Tout comme la vitamine D, le Dr Osborne aussi explique que la vitamine C peut aider contre les infections. Le nutritionniste Laurence Plumey, lors d’une interview sur Europe 1 explique que cette vitamine est un antioxydant très efficace, et en recommande la consommation quotidienne avec une dose conseillée pour aider notre immunité. Cependant, ça ne veut pas dire que ça peut totalement éviter une contamination, mais ça peut augmenter les chances en cas de manque selon lui.

Cet avis est soutenu par le Dr Laurent Chevallier, un nutritionniste qui explique qu’un manque peut augmenter la fatigue et augmenter les risques d’infections. Même si aucune recherche officielle n’ait montré des conclusions sur le covid-19 précisément selon sciences et avenir.

Comment s’en procurer

La vitamine C est abondante chez les agrumes, le kiwi, le poivron rouge, les fraises, les choux de Bruxelles, l’ananas, les brocolis…

3. Le zinc

Une étude montré dans « Nutrients » sur le sujet explique que les oligo-éléments comme le zinc peut aider l’immunité énormément, que ce soit l’immunité inné ou adaptive. Un manque peut alors altérer une action déjà adéquate de l’immunité du corps humain.

Un texte publié dans la « British Nutrition Foundation » montre les attributs du zinc qui sont bons pour notre organisme tout comme d’autres nutriments pour contrer le coronavirus et autres virus. Cependant, le Pr Philip Calder de l’université de Southampton montre que notre alimentation quotidienne nous en apporte déjà en quantité suffisante et qu’on n’a pas besoin d’en consommer plus.

Les aliments en contenant

Il y en a une grande quantité dans les viandes, les abats, les fruits de mers et les fromages. Chez les végétaux, on en retrouve dans les légumes secs, les céréales non raffinés et le fruits à coques.

Dans les viandes, les abats, les fruits de mer et les fromages. Les sources végétales incluent les légumes secs, les céréales non raffinées ou encore les fruits à coque.

4. La quercétine

Le Dr Osborne explique que la quercétine, un flavonoïde naturel complémente le zinc dans son activité sur notre organisme. Des recherches publiées sur « Medisite » expliquent aussi qu’elle peut inhiber les protéines qui pourraient aider les virus à se proliférer. Selon cette même source, si les recherches étaient in vitro et non sur des patients uniquement, ça aurait été plus prometteur. Mais consommer plus de fruits et légumes que d’habitude ne peut pas faire de mal alors ça en vaut la peine.

Où se trouvent-elles ?

En en retrouve le plus dans les choux, mais il y en a aussi dans les oignons, l’ail, les haricots rouges, la pomme, les mangues, les asperges…

Les vitamines sont-elles des alliés anti virus ?

Généralement, même sans résultats officiels qui démontrent les vraies atout des vitamines, des oligo-éléments et des minéraux pour affronter le coronavirus, aider notre corps en augmentant des nutriments en manque est la bonne chose à faire pour aider le système immunitaire de notre corps.

Selon l’organisation mondial de la santé :« les micronutriments sont essentiels au bon fonctionnement du système immunitaire et jouent un rôle fondamental dans le domaine de la santé et du bien-être nutritionnel »

Mais aussi, il n’existe encore aucune molécule découverte qui puisse « totalement » stopper le virus de nous infecter. Donc, si un régime alimentaire adéquat peut faire en sorte que l’immunité de l’organisme ait un fonctionnement optimal, ça ne nous empêche toujours pas d’être vigilant et de bien respecter les gestes barrières.

Précaution

Il vous faut connaitre l’avis d’un médecin si vous avez des doutes sur un possible manque de ces nutriments. Seul une consultation auprès d’un médecin peut vous dire exactement votre état et de savoir si vous devriez consommer des suppléments ou non.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend