Selon les spécialistes, le port de masque serait un danger pour les patients qui endurent des maladies pulmonaires – Recettes en Famille

Selon les spécialistes, le port de masque serait un danger pour les patients qui endurent des maladies pulmonaires

by Emma

Le coronavirus a débarqué en Chine le mois de décembre 2019. Par la suite, aucun pays du monde n’est sorti indemne. Le virus mortel a fait beaucoup de morts dans les quatre coins du monde et a choqué toute la planète. Depuis, la mobilisation de la communauté scientifique a été exceptionnellement posée le long de cette crise sanitaire. À présent, le port du masque fait partie des mesures préventives vitales afin de diminuer au maximum les risques de contamination d’une personne testée positive à une autre. Toutefois, des spécialistes britanniques affirment que les patients qui sont victimes de maladie asthmatique ou d’autres infections pulmonaires ne devraient pas mettre de masque. Les informations à cet effet sont reprises par Mirror.

Se caractérisant par une infection des voies respiratoires, la Covid-19 est à l’origine du nouveau coronavirus. Depuis son existence, les médecins révèlent que les indices communs de la maladie sont : la fièvre, la toux sèche et des fatigues intenses. La maladie peut être guérie par le fonctionnement du système immunitaire et en parallèle une personne sur cinq est susceptible d’endurer des complications respiratoires, une forme sévère de la contamination qui doit inciter à appeler immédiatement les urgences.

En général, les personnes qui présentent des cas aggravés de la contamination sont celles qui ont des antécédents comme l’hypertension, la maladie cardiaque ou pulmonaire, la pathologie diabétique, ou le cancer, selon les données de l’OMS.

Au préliminaire de la contagion, le port du masque n’était obligatoire que pour les médecins et les agents sanitaires ainsi que les individus atteintes de la Covid-19, en France, ce geste est actuellement moyen préventif vital et préconisé par l’Académie nationale de Médecine. Néanmoins, des experts britanniques observent que les individus qui endurent des maladies pulmonaires ne devraient pas mettre de masque.

Des experts considèrent que les personnes qui souffrent de maladies pulmonaires ne doivent pas porter de masque

Alors que le gouvernement britannique conseille aux citoyens de porter un masque dans les espaces publics fermés tels que les transports publics et les supermarchés, certains experts avertissent ceux qui sont atteints d’affections pulmonaires.

A cet effet, le professeur Chris Whitty a déclaré : « Le port d’un couvre-visage est une précaution supplémentaire qui peut avoir un certain avantage en réduisant la probabilité qu’une personne infectée ne transmette le virus ». Mais il a quand même mis en exergue que « le moyen le plus efficace de prévenir la propagation de ce virus reste de suivre les règles de distanciation sociale et de se laver les mains régulièrement.

Cela ne supprime pas la nécessité de s’isoler si vous présentez des symptômes. » Par ailleurs, d’après la Fondation britannique Asthma UK, le port du masque de protection est fortement prohibé pour les individus qui endurent de la maladie asthmatique. Et pour cause, il peut créer encore plus de difficulté respiratoire. Jessica Kirby, responsable de santé chez Asthma UK a déployé : « Pour certaines personnes souffrant d’asthme, le port d’un couvre-visage peut ne pas être facile ».

La spécialiste spécule que le gouvernement britannique aurait confirmé que les individus présentant des complications respiratoires ont le choix de porter ou non de masque. Par conséquent, elle poursuit : « Si vous êtes à l’aise pour porter un couvre-visage, veuillez utiliser un masque en textile ou fait maison, pas un masque facial de type médical ».

Cette préconisation est partagée par le Dr Purvi Parikh, professeur en immunologie à l’Université de New York. Selon cet expert, les personnes qui souffrent de traumatismes pulmonaires notamment : la bronchite et le trouble pulmonaire obstructif chronique sont recommandée de ne pas porter de masque facial. « Nous approchons de l’heure d’été, il fait chaud dehors, et lorsque vous respirez constamment de l’air chaud, cela peut être assez inconfortable », a –t-il poursuivi.

Le port de masque reste une prévention qui est de mise

A parti de la date du 11 mai, le gouvernement français a exigé le port de masque dans le but de ne pas émettre des gouttelettes aux personnes en face, notamment les passagers à bord des transports en commun ou à tous les gens qui côtoient des lieux publics bondés, un cas où la distanciation sociale ne sera pas évidente.

Toutefois l’Académie de médecine avait déclaré le 22 avril sur l’importance du masque dans le but de se prémunir « en l’absence de vaccin et de médicament efficace contre le Sars-CoV-2 ». De ce fait, malgré le fait que ce ne soit pas obligé, ce geste est toujours vivement préconisé dans le principe de mesure préventive.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend