Scientifiquement prouvé, le second enfant est ardu par rapport aux autres

Entre frères et sœurs, chaque enfant est prédestiné à un caractère propre. Le plus âgé est dans la majorité des cas le plus retenu dans son genre, le benjamin est un peu gâté per ses parents, et le cadet a tendance à être le rebelle.

Dans une couvée, si vous y êtes, il vous est sûrement arrivé de charroyer vos siblings à leur comportement respectif. « Chouchou », « rebelle », « sage », à chacun son titre et d’après l’étude scientifique, le second est manifestement rétif.

Selon le professeur Joseph Doyle, instituteur à Sloan School of Management, parmi les deux enfants dans un foyer, le plus qui cause des soucis au père et mère est le deuxième enfant que l’autre. Des milliers de familles vivant en Floride et au Danemark ont participé à l’accomplissement de l’expérience. Effectivement, le deuxième enfant a une probabilité de 20% à 40 davantage de risque pour des soucis à l’école et même eu tribunal.

Divers théories de Joseph Doyle détaillent ces conclusions. En premier lieu, par opposition à l’aîné, les parents ne veillent pas entièrement au second né du fait qu’ils élèvent dans ce cas deux têtes différents mais pas comme avant. D’ailleurs, le second né aura un esprit rapidement conscient et se développe promptement à cause des malices et des sottises que montrent ses aînés.

Malgré la vraisemblance de ces données, la problématique et que pourquoi le précepte ne s’apposerait-il pas aux autres enfants qui viennent mais juste le deuxième?

Même si vous êtes le deuxième des enfants et qui implique que vous êtes le rebelle dans la maison, ne vous surmenez pas, cela ne vous enchainera pas le long de votre vie.

Le personnage que vous jouez dans le nid familial importe peu que le tempérament qui opère dans le ménage quand vous grandissez, ainsi que la nature qui agisse sur le destin.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Most Popular

To Top

Send this to a friend