Saviez-vous que ces 11 antibiotiques et antibactériens naturels essentiels doivent être présents chez soi ? – Recettes en Famille

Saviez-vous que ces 11 antibiotiques et antibactériens naturels essentiels doivent être présents chez soi ?

by Emma

Ces substances sont des produits fards à avoir dans un foyer. En effet, tout le monde peut être victime d’infection ou de maladies chroniques. Cependant, il est nécessaire de prendre ces médicaments avec parcimonie et sous prescription de votre médecin, car cela pourrait entrainer une résistance des bactéries ou des microbes. Ces médicaments peuvent être substitués par des produits naturels qui n’ont pas d’effets secondaires. Dans cette perspective, zoom sur les 11 meilleurs antibiotiques nécessaire à avoir chez soi, cet article est relayé par Femme actuelle.

D’après le docteur Jean-Claude Lapraz, les substances naturels n’ont pas de réaction directe contre les microbes qui sont les vecteurs des maladies, à l’instar des médicaments ordinaires. En effet, les produits naturels vont faire évoluer le milieu propice aux bactéries, pour que ces derniers ne soient plus dans une zone favorable à leurs développements. C’est avec cette mode d’action que les remèdes naturels ont perduré depuis la nuit des temps, pour traiter les différentes maladies comme : le rhume, la grippe, la toux, les angines ou les problèmes respiratoires…

 Voici donc des ingrédients naturels qui peuvent faire office d’antibiotiques.

  1. Ail

L’ail ou aussi appelé allicine est un condiment avec des capacités antimicrobiens. Une étude scientifique a prouvé son efficacité pour combattre les bactéries à Gram positif ou négatif, son activité antifongique, antiparasitaire et antivirale. Le meilleur moyen de consommer de ce remède est de le manger cru, car la température n’est pas le meilleur allié de l’allicine. L’ail est aussi très convenable pour assaisonner la salade et manger 1 à 2 gousses d’ail journalier est l’idéal.

  1. l’huile d’origan

Plusieurs études ont démontrées leurs efficacités contre les bactéries. La consommation de l’huile d’origan est nécessaire pour lutter contre les bactéries, les champignons et les levures. Cette huile est parfait pendant les infections microbiennes.

  1. L’extrait de feuille d’olivier

Les feuilles d’olivier ont un effet antimicrobien et pourraient lutter contre les bactéries et les champignons. Il a été démontré dans une étude que l’extrait d’eau de feuille d’olivier a presque éliminé toutes les bactéries testées en moins de 3 heures, y compris les dermatophytes, les « candida albicans » et les cellules d’Escherichia coli.

  1. Miel de Manuka

Des scientifiques de la Cardiff Metropolitan University se sont penchés sur les effets du miel de Manuka pour atténuer les conséquences de la bactérie SARM. Cette étude a prouvé que ce miel avait des activités bactéricides puissantes. Cette dernière limite les activités des cellules  et diminue les agressions des bactéries. La meilleur façon de consommer ce remède est de l’accompagner avec du citron le matin.

  1. Curcuma

Appartenant à la famille des Zingiberaceae, le curcuma est couramment utilisé dans la cuisine asiatique. Il possède un large éventail de propriétés pharmacologiques pouvant être un potentiel antibiotique notamment lorsqu’il est associé à un autre agent antibactérien comme le stipule la présente étude. Consommé en infusion, il est conseillé d’en prendre 2 ou 3 tasses par jour.

  1. Extrait de pépins de pamplemousse

Des recherches ont mis en exergue que l’extrait de pépins de pamplemousse étaient dotés de capacités antimicrobiennes qui luttent contre les grams négatifs ou positifs, par la perturbation de la membrane bactérienne. Ce remède est inoculé sous forme de gouttes, et ce dernier est très apprécié plutôt que la forme en gélule.

  1. L’échinacée

Contre le rhume et la grippe c’est le remède idéal. Il permettrait de diminuer les symptômes et de raccourcir leur durée, tout en boostant le système immunitaire. Son principe actif, l’échinacoside, agit comme un antimicrobien. Les diététiciens recommandent de consommer cette plante sous forme de teinture à raison de 30 gouttes, une fois par jour en prévention et 3 fois par jour comme traitement curatif.

  1. La canneberge

La canneberge est issu de l’Amérique du Nord, elle est aussi connu sous le nom de cranberry, ses propriétés médicinaux sont dus à un de ses composants appelé proanthocyanidine. Ce dernier a pour capacité de dissiper l’adhérence des bactéries au niveau de l’urètre et de la vessie, c’est cette capacité qui est à l’origine de son traitement des infections urinaires. Ce principe actifs existe sous forme de gélule, mais elle peut aussi être consommé sous forme de jus bio, cependant ce jus devrait toujours être dilué avec de l’eau.

  1. L’arbre à thé

Melaleuca Alternifolia de son vrai nom, cette plante était le remède utilisé par les Aborigènes d’Ausralie pour venir à bout de la toux, du rhume ou encore les maladies de la peau. Ses feuilles sont riches en essences antiseptiques et antibactériennes dont les terpinènes. En huile essentielle, elle peut être administrée à raison de 2 gouttes sur une cuillère à café d’huile, de miel ou encore une mie de pain.

  1. Pau d’Arco

Contre les maladies hivernales, le lapacho ou pau d’Arco pourrait soulager plusieurs infections et combattre virus, bactéries et champignons et serait particulièrement efficace en cas d’infections du nez, des oreilles ou de la gorge. Pour le préparer, il suffit de faire bouillir une cuillère à soupe de lapacho dans 25cl d’eau pendant 2 minutes puis de laisser infuser 10 minutes. Les nutritionnistes conseillent de consommer une tasse par jour pour prévenir les infections et 3 tasses en cas de maladie.

  1. Chaga

D’après son nom scientifique Inotus obliquus, le Chaga a été utilisé pour remédier à plusieurs problèmes de santé, notamment pour avoir une protection anti-infectieuse. la prise de ce traitement est à étaler sur deux semaines aux fins d’augmenter le système immunitaire et de prévenir contre les infections.

Précautions :

L’ail est déconseillé aux individus endurant des problèmes de sang et/ou utilisent des anticoagulants

Le curcuma n’est pas conseillé aux personnes expérimentant des obstructions des voies biliaires.

Le miel est fortement déconseillé aux enfants qui n’ont pas encore un an, sinon il y aura risque de botulisme infantile.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend