Savez-vous de quoi sont composées les frites de Mc Do ? – Recettes en Famille

Savez-vous de quoi sont composées les frites de Mc Do ?

by Sarah

Vous avez pensé à reproduire les frites de Mc Do chez vous ? Erreur, la réponse est : c’est impossible. Les frites de McDonald’s sont composées de plus d’une dizaine d’ingrédients. C’est déjà une raison suffisante pour les éviter.

En réalité, pour faire des frites, outre les pommes de terre et l’huile végétale, de combien d’ingrédients avons-nous besoin ?

Dans son émission TV scientifique, Grant Imahara a fait une surprenante découverte lors de sa visite de l’usine de frites de McDo. Son objectif était de découvrir de quoi sont réellement composées les frites.

Les frites de Mcdonald’s sont-elles vraiment des frites ?

Suite à différents tests effectués, voici une liste des ingrédients retrouvés dans les frites de McDonald’s :

  • Pommes de terre
  • Huile de Colza et huile de soja hydrogénée et non
  • Saveur de bœuf naturel
  • Blé et lait Hydrolysés
  • Butylhydroquione tertiaire ou TBHQ
  • Dextrose
  • Diméthylpolysiloxane

Les trois ingrédients dangereux figurant sur la liste sont le TBHQ, le diméthylpolysiloxane et l’huile de soja hydrogénée.

Diméthylpolysiloxane : qu’est-ce que c’est ?

Le diméthylpolysiloxane ou polydiméthylsiloxane (PDMS) est un silicone. Il s’agit d’une substance synthétique non biogradable. Il est essentiellement utilisé dans des articles comme les lentilles de contact ou les appareils médicaux. Il est même contenu dans les shampoings et les démêleurs pour donner plus de brillance et lisser les cheveux.

Avec de la température élevée, le PDMS peut se dégrader en composés en incluant le formaldéhyde. Ce dernier composant est un cancérogène d’après le National Toxicology Program.

D’après le Dr O’Keefe, un professeur de science alimentaire à Virginia Tech, cet élément est un antioxydant synthétique. Il est ajouté aux aliments afin de prévenir ou de retarder l’oxydation. L’oxydation peut causer une perte de qualité de la couleur et de la saveur des aliments. Il peut même accentuer le fait de rendre les aliments toxiques. En plus de cela, l’oxydation entraîne la dégradation des vitamines. Cela entraîne une perte de la valeur nutritionnelle.

Le TBHQ ou tert-butylhydroquinone est essentiellement utilisé dans les aliments comme les biscuits, le maïs soufflé au micro-ondes, le beurre ainsi que les pépites de poulet. Le Dr O’Keefe indique qu’il n’est pas fabriqué à base du butane comme il est mentionné sur Internet. Par contre, il contient un groupe butyle tertiaire.

D’après le Centers for Science in the Public Interest (CSPI), une étude gouvernementale a indiqué que cet additif favorisait les tumeurs chez les rats. D’après également la National Library of Medicine (NLM), des troubles de la vision ont été remarqués chez les humains consommant du TBHQ.

Le TBHQ a aussi été placé sur la liste noire du régime Feingold. Il s’agit d’un régime dédié à la prise en charge des troubles de l’hyperactivité et de l’attention. Autrement dit, les experts de la santé indiquent que les individus atteints du TDAH ou Trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (TDAH) ne doivent pas consommer du TBHQ.

Huile de soja hydrogénée

Cet ingrédient peut paraître moins dangereux par rapport aux autres, mais non, ce n’est pas le cas, il s’agit d’un mauvais gras. Il est beaucoup plus pire que le gras saturé.

D’après le Dr. Mercola, un spécialiste en médecine alternative et osthéopathie, l’huile hydrogénée est un grand facteur de cancer, d’asthme, d’obésite, de diabète, de maladies cardiaques, de la fragilisation du système immunitaire, du mauvais cholestérol, mais aussi des problèmes de reproduction. Plusieurs de ces soucis de santé problèmes sont liés, de manière directe, au gras transformé qui se trouve dans l’huile hydrogénée, de manière partielle.

L’huile hydrogénée n’est en aucun cas disponible dans la nature. Le processus utilisé dans sa synthétisation augmente considérablement les dangers. L’inquiétude en ce qui concerne l’huile de soja hydrogénée n’implique donc pas uniquement le processus d’hydrogénation, mais aussi le soja lui-même.

Les scientifiques trouvent aujourd’hui que le soja représente un réel danger. 90% du soja cultivé est une culture modifiée au niveau génétique et est très riche en graisses. L’importante teneur en graisse de l’huile de soja est ensuite aggravée par le processus d’hydrogénation.

La réaction de Mcdonald’s face à cela

Dans un communiqué à Global News, Mc Do a indiqué qu’après avoir écouté ses clients et identifié certains des défis auxquels l’entreprise était réellement confrontés, l’enseigne a créé une ligne de communication transparente à travers la plateforme interactive dotée de fonction de questions-réponses en ligne.

C’est déjà bien que Mcdonald’s soit bien transparente en partageant ce qui se passe dans sa nourriture, mais tout le monde se pose actuellement la question si l’enseigne va procéder ou non à l’élimination des ingrédients dangereux dans ses recettes.

Mettez en garde vos proches des dangers auxquels ils sont affrontés en mangeant chez McDo, en partageant cet article.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend