Reconnaitre les symptômes d’un AVC et ses remèdes – Recettes en Famille

Reconnaitre les symptômes d’un AVC et ses remèdes

by Emma
Lorsque vous ressentez des maux de tête, ce n’est pas forcément des cas anodins, car cela peut receler une maladie plus grave. En effet, une statistique affirme que 150 000 des Français endurent des accidents vasculaires cérébraux ou AVC tous les ans et dont 40 000 sont morts. Cette pathologie se déclenche lorsque l’apport sanguin à une partie du cerveau est interrompu ou se trouve réduit, comme le définit Jean Fourquet, chef du service des urgences de l’Institut national de neurologie et de neurochirurgie.

 

La statistique de la World Stroke Organisation, dévoile qu’une personne sur six dans le monde entier est victime d’un accident vasculaire cérébral à un moment donné de sa vie.

 

Des préventions de l’AVC

Avant de remédier aux accidents vasculaires cérébraux, il est indispensable de connaitre les facteurs de risque. Dans ce sens, l’institut Mayo Clinic énonce plusieurs facteurs qui ne sont toutefois pas exhaustifs. Parmi eux, le surcharge pondérale ou obésité, la sédentarité, la maladie diabétique, l’hypertension artérielle, le tabac, l’apnée obstructive du sommeil ou encore le cholestérol.

 

 

Quels sont les symptômes de l’AVC ?

Par opposition au cœur, le cerveau ne « fait pas mal » alors que 400 000 individus meurent chaque année à cause de troubles cardiovasculaires. Toutes les 40 secondes, une personne est morte à cause d’un accident vasculaire cérébral.

La « Stratégie caméléon » est en principe l’idée d’aider les gens à déterminer les signes préliminaires d’une crise cardiaque et à contacter sans s’attarder les urgences.

 

La « stratégie du caméléon », c’est quoi ?

  • Le visage tendu ;
  • La main lourde ;
  • La langue liée ;
  • ON appelle les secours.

Il existe toutefois d’autres signes et symptômes d’un AVC. Le patient doit se hâter à appeler les secours s’il manifeste les signes suivants :

  • Une difficulté à parler et à comprendre ce que les autres nous transmettent
  • De la paralysie ou un engourdissement du visage, des bras et des jambes
  • Un changement soudain de la vision, comme ne vision floue, une vue noircie ou double
  • Des migraines soudaines et accompagnés de vomissements, de vertiges ou de troubles de la conscience
  • Une perte d’équilibre ou perte de coordination lors de la marche.

Il serait judicieux de rester à l’écoute quant aux messages transmis par le corps. En cause, 5 personnes sur 10 nécessitent une rééducation après un accident vasculaire cérébral et d’autres ne récupèrent même pas complètement ou subissent un nouvel AVC.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend