Quels sont les 5 signes d’une fatigue chronique et les remèdes naturels pour y pallier ? – Recettes en Famille

Quels sont les 5 signes d’une fatigue chronique et les remèdes naturels pour y pallier ?

by Emma

Il arrive de sentir un harassement inexpliqué même après avoir fait un repos. Si vous ressentez de la fatigue extrême, cela peut s’air d’une fatigue chronique. En principe, cette dernière traduit parfois un passif de maladie dans le corps. Malgré cela, la pathologie demeure encore floue et les médecins se posent plusieurs questions à ce sujet. Il existe néanmoins des signes qui devront vous alarmer. Focus.

Puisque sa cause n’est pas encore repérée, le syndrome de fatigue chronique (SFC) peut être difficile à diagnostiquer. De surcroît, certaines conditions sont facteurs de symptômes analogues.

Le syndrome est aussi connu sous le nom d’encéphalomyélite myalgique (EM) ou encore maladie d’intolérance à l’effort systémique (SEID) et peut être identifié par le principe d’élimination. Autrement dit, les médecins seront menés à éliminer les autres facteurs de la fatigue pour mieux appréhender la maladie.

A l’heure, le SFC est connu comme étant une condition médicale si auparavant, le diagnostic était critiqué selon les informations reprises par Healthline. Dans cet article, découvre les causes et les remèdes pour pallier à ce syndrome.

Quelles sont les causes du syndrome de fatigue chronique ?

Comme mis en exergue par les théories, il s’agit d’une infection virale, d’un stress psychologique ou encore d’une combinaison de plusieurs causes. Si le patient ne présente pas un de ces facteurs uniques, il est soumis aux facteurs contributifs suivants à en croire aux chercheurs.

Le virus

C’est le cas lorsque le sujet est atteint d’un affaiblissement de défense naturelle. A défaut de du syndrome de fatigue chronique, la consommation de certains aliments peut chasser ce désagrément tout en boostant l’immunité naturelle.

Le stress

Un déséquilibre hormonal

Lorsqu’une personne est sujette à une infection virale, un syndrome de fatigue chronique est au risque de l’atteindre. Les chercheurs n’ont néanmoins décelé aucune forme d’infection qui découle de la maladie. Certains des infections virales ont été analysées en relation avec le syndrome de fatigue chronique. Parmi elles : le virus d’Epstein-Barr (EBV), le herpès virus humain 6, le Ross River virus (RRV), le rubella virus.

En outre, des infections bactériennes, comme le Coxiella burnetii et le Mycoplasma pneumoniae ont tout de même fait l’objet d’analyse en relation avec le syndrome de fatigue chronique. Si le syndrome de fatigue chronique n’est pas une maladie simple, elle peut se manifester sous la forme extrême en raison d’une combinaison de plusieurs conditions.

Les  symptômes du syndrome de la fatigue chronique

A son stade le plus grave, une fatigue peut troubler les activités de tous les jours et peut persister jusqu’à 6 mois même si le sujet fait des repos. Dans ce cas, les médecins établissent un syndrome de fatigue chronique.

Par ailleurs, si, en réalisant des activités physiques ou mentales, vous sentez une fatigue extrême, cela peut durer au moins 24h suite à ladite activité. Dans ce cas, la condition est appelée un malaise post-effort (PEM).

En cas de troubles de  sommeil, la personne peut subir une insomnie chronique après le repos. Il arrive tout de même d’être sujet à d’autres problèmes liés à l’endormissement.

Le sujet peut expérimenter d’autres complications, notamment une altération de la capacité mémorielle, une perte de concentration, une intolérance orthostatique. La dernière est une manifestation d’étourdissement ou encore de faiblesse en vous couchant ou en se levant.

D’autres signes de la fatigue chronique englobent des maux musculaires, des migraines, des douleurs multi-articulaires sans rougeur et sans gonflement, des angines récursives, des ganglions lymphatiques sensibles et des enflures au niveau du cou et des aisselles.

Les symptômes du SFC varient selon l’état corporel du sujet et de la gravité de sa condition.

La personne peut expérimenter des signes apaisés mais lors du cycle de la maladie, les signes peuvent totalement disparaitre. Toutefois, il arrive de subir une rechute en apercevant la de nouveau des signes symptomatiques. Ainsi, une complication peut survenir dans la gestion des symptômes du fait de la rémission et de la rechute.

A noter

Ne confondez surtout pas le SFC avec la fibromyalgie. Cette dernière est une condition qui occasionne de la fatigue et des maux articulaires.

Les remèdes pour pallier au syndrome de fatigue chronique

Selon le contenu du site Passeport Santé, il n’existe pas de traitement particulier pour le SFC. Néanmoins, il est possible de réduire les signes de cette condition. Dans ce cas, un mode de vie saine et équilibrée est de mise. En sus, il est essentiel de réguler la durée et la qualité de sommeil nocturne mais aussi d’éviter les sources éventuelles de stress au quotidien.

Par ailleurs, il est vital de rester à l’écoute des signes transmis par le corps. Consacrez des moments de repos de temps en temps. Le SFC peut aussi être apaisé en réalisant du yoga, des activités relaxantes ou bien des thérapies comportementales.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend