« Pourquoi je reçois des publicités de ce dont je viens de parler sur Facebook ? » – Recettes en Famille

« Pourquoi je reçois des publicités de ce dont je viens de parler sur Facebook ? »

by Emma

Certains utilisateurs de Facebook soupçonnent des actes d’espionnage par cette application. Une journaliste a vécu la même expérience que la plupart des cette catégorie de personne : elle reçoit des publicités sur le propos dont elle vient de parler. C’est une réponse qu’elle reçoit du réseau social.

Selon le rapport de Wales Online, il s’agit de la théorie Facebook nous regarde. Effectivement, le réseau social dénie sans laisse cette accusation et Mark Zuckerberg classe cela de « théorie du complot ». On vous en dit plus.

Facebook n’utilise pas l’audio

Lors de son entretien avec Gary Peters lors du Congrès, Mark Zuckerberg dénie complètement le fait que son réseau social récolte des données personnelles. Néanmoins, Facebook peut accéder au microphone seulement lors d’un enregistrement de vidéo. Cette affirmation évoque toutefois des appréhensions, y compris la journaliste nommée Tyler Mears. « J’ai parlé de quelque chose avec quelqu’un et j’ai eu des publicités pour ces deux choses » déclare cette femme. A un moment donnée, les publications Facebook nous coûte chères. Et la jeune journaliste en est en preuve vivante.

Elle reçoit des annonces d’appareils urinaires pour femme

Lors des conversations qu’elle a entreprises via les messages privés de Facebook, la femme se rend compte de la véracité de la théorie courante. Tyler Mears relate avoir acheté un camping-car avec son partenaire. Elle lui aurait proposé qu’il serait pratique d’avoir un appareil urinaire féminin, pour pouvoir uriner debout. « C’était vraiment anodin comme conversation et, pour être honnête, nous avons un fou rire à propos de cette idée » s’est elle remémorée. Alors, elle a commencé à recevoir des publicités d’appareil urinaire féminin, le jour d’après. L’appareil en question coûte 1,15 euros, dans les annonces.

Des expériences de plus en plus ahurissantes

Après cette histoire d’appareil urinaire féminin, Tyler pensait que c’est une simple coïncidence. Lorsqu’elle a raconté ce qui se passait à ses collègues, ils ont eu des fous rires. « Je devenais soudainement la théoricienne du complot dont Zuckerberg se moquait », déplore la femme. « Les choses sont devenues plus bizarres ensuite » puisque les publicités sont également envoyées aux autres personnes avec qui elle raconte cette anecdote, notamment sa mère. Tout en sachant que cette dernière n’a pas effectué des recherches sur l’appareil urinaire féminin.

Alors que l’expérience se voit troublante, elle ne cesse de prendre surface mais cette fois-ci par une vidéo choquante diffusée par mail, de la part de la police galloise. Le contenu de l’image ? Un homme filmé en train d’essayer de poignarder un policier. Elle s’est précipitée à montrer la scène à son partenaire et cette dernière lui a dit que l’officier aurait eu de la chance de porter un gilet. Autrement, cet agent de police aurait été gravement blessé. Il ne manquait plus que ça et la femme a reçu des publicités de gilet sur son compte Facebook. Troublée par ce qui se passe, la femme a promptement décidé de transmettre des captures d’écran au sujet de ces expériences hors pair.

Facebook nie cet acte

En guise de réponse à cette utilisatrice de Facebook, via un lien sur leur site web, on peut lire « Ce n’est pas vrai ». Les équipes nient mordicus le fait avant d’ajouter : « Nous diffusons des publicités en fonction des intérêts des gens et d’autres informations de profil – pas de ce dont vous parlez à voix haute ». Qu’on le sache, les publications diffusées sur le réseau social dit long sur la personnalité ce chaque utilisateur. En plus, Facebook met en avant qu’il utilise la fonctionnalité audio uniquement lorsque l’on utilise « activement » un contenu qui requiert de l’audio. D’ailleurs, il est possible de restreindre les publicités diffusées sur son compte Facebook.

Comment limiter les publicités et les annonces ?

Au moment de la navigation sur Facebook, des annonces peuvent apparaitre dans les actualités. Heureusement qu’une fonctionnalité de l’application permet de restreindre ce fait, parfois gênant. Pour ce faire, accédez à la rubrique « Annonces » de l’application Facebook. Dans cette catégorie, vous pouvez voir avec quelles marques avec vous avez partagé vos informations personnelles. En plus, vous pouvez modifier les informations, masquer des annonces ou encore changer les paramètres d’annonce dans votre compte.

Des conseils pour sécuriser la confidentialité sur les réseaux sociaux

Il arrive de rendre publique certaines informations sur les réseaux sociaux mais vous pouvez prendre des précautions afin d’éviter l’exploitation de données par les marques et par les autres applications. Pour le réseau social Facebook, évitez d’indiquer l’adresse, l’opinion politique, la religion ainsi que des photos de vos enfants. Par ailleurs, choisissez la confidentialité de vos informations, si vous souhaitez qu’elles soient publiques ou non.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend