Pour une durée moins de 7 heures, les chamboulements dans le corps pendant le manque de sommeil peut tuer.

Le sommeil est un élément nécessaire pour avoir une bonne santé, que ce soit physique ou psychique. En faites, pendant le sommeil le corps effectue la réparation et la réinitialisation des fonctions biologiques. Ainsi les personnes sujettes aux sommeils courtes et perturbées vont subir des conséquences sur la santé. D’après des recherches relayées par France info, on a pu observer que 30% de la population ne remplit pas 6 heures de sommeil. A la longue ce manque de sommeil peut entrainer des problèmes de santé.

Le sommeil est vraiment nécessaire pour les personnes qui sont stressés au quotidien. En effet, les angoisses et les perturbations psychiques que l’on peut ressentir va empêcher le repos et la régénération des cellules mortes. Cependant, d’après la Santé Publique France, les Français ont de moins en moins un long sommeil. En général, chacun peut dormir en moyenne pendant 6 heures 42 minutes.

Et la conséquence immédiate de ce manque de sommeil est l’humeur exécrable, et la baisse de vigilance mais aussi une baisse de la vitalité. Tour d’horizon sur les conséquences de l’organisme sur le manque de sommeil.

Ce que le manque de sommeil va engendrer

D’après les chiffres de l’Inserm, un-tiers des Français est atteint du trouble du sommeil. Les causes du manque de sommeil sont : un rythme de vie excessif, le stress, et regardé son écran longuement le soir. Ainsi, voici les conséquences de ce manque de sommeil sur le corps :

Le surpoids

Parmi les problèmes qu’engendre le manque de sommeil est le surpoids. Ainsi même en suivant des régimes drastiques, la personne aura toujours un surpoids s’il ne résout pas son manque de sommeil. D’après une étude publiée par PLOS Medicine, le manque de sommeil va diminuer la sécrétion de la leptine, qui est l’hormone de la satiété. C’est pour cette raison que le sommeil court va augmenter l’appétit, et entrainé le surpoids.

Le diabète

Cette maladie se manifeste lorsque le taux de sucre est trop élevé. D’après la Fédération Française des Diabétiques, le sommeil court engendre la dérégulation du métabolisme des glucides, entrainant une “baisse de 50% de l’action de l’insuline et une baisse de 30% de la quantité d’insuline produite”. A la longue, cette situation peut dégénérer l’Etat de santé d’un individu diabétique.

La diminution de la réaction immunitaire

Avec la force du système immunitaire, un individu peut lutter contre les attaques subis par l’organisme. Une réponse immunitaire optimale permettrait alors de mieux se défendre contre les infections et les maladies courantes. Mais pour que les cellules de l’organisme puissent agir efficacement, un sommeil réparateur est de mise. Comme l’explique le  Dr Eric J.Olson de la Mayo Clinic, un manque de sommeil peut réduire la réponse immunitaire de l’organisme et rendre une personne vulnérable face à certaines pathologies.

Les maladies cardiovasculaires

Cette maladie est la première cause de mortalité dans le monde, d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Dans cette optique le Pr Thomas de l’hôpital La Pitié-Salpêtrière à Paris a suggéré une bonne nuit de sommeil sur le long terme. Interrogée par France Info, le Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre et présidente du réseau Morphée révèle que “pendant que l’on dort le cœur ralentit, ce qui permet d’économiser notre système cardiovasculaire et de réduire le risque d’hypertension, d’infarctus, d’AVC”.

La baisse de la vigilance, de l’attention, de la mémoire

Un sommeil régulier est la source d’une bonne productivité au travail et d’assurer l’efficacité de vos tâches de tous les jours. D’après les recherches scientifiques sur le sommeil, si la qualité du sommeil est moindre, les fonctions cognitives, la vigilance, l’attention et la mémoire se verront diminuer. Cette information est confirmée par le Pr Damien Léger, responsable du centre du sommeil à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu à Paris.

Les problèmes de l’humeur

Les individus qui ne dorment pas suffisamment sont attaqués par l’angoisse, l’irritation et les problèmes d’humeurs. D’après la Fondation du Sommeil, les troubles du sommeil engendreront une angoisse périodique et au long terme un phénomène de dépression.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend