Photographié dans un état déplorable, ce faucon avait ses serres emmêlés à un masque jetable – Recettes en Famille

Photographié dans un état déplorable, ce faucon avait ses serres emmêlés à un masque jetable

by Emma

Alors que le photographe de 53 ans, nommé Steve Shipley rendait visite le Yorkshire du Nord, étant enthousiaste de contempler le jeune oiseau qui vit dans son logis naturel et qui, d’après lui, seulement âgé de trois à quatre semaines.

Mais, inopportunément, une mésaventure a gâché l’apparence naturelle du puisque l’oiseau avait ses serres enchevêtrées avec un masque facial. Vu que tout le monde ne peut se passer de masque en raison de la crise sanitaire mais quelqu’un a dû se débarrasser du sien en pleine nature.

Désormais, toutes les autorités de chaque pays exigent aux citoyens de mettre leurs masques faciaux afin de prévenir la propagation du virus mortel. A cet effet, tout le monde, sans exception porte obligatoirement des masques dans les lieux publics et les espaces clos.

Alors que certains ont choisi d’acheter des masques réutilisables, d’autres comptent sur des masques jetables, qui peuvent finir comme des déchets dans l’environnement s’ils ne sont pas jetés correctement.

Lors de la visite, le photographe a perçu que le faucon pèlerin avait quelque chose dans ses membres lorsqu’ il l’a repéré, et ce n’est qu’après avoir contemplé les photos prises qu’il a réalisé de quoi s’agit-il.

Dans son poste, Steve rédige comme description : «Ce sont de si beaux oiseaux. Au départ, je pensais que celui-ci portait un sac en plastique, mais j’ai ensuite vu la couleur bleue et réalisé que c’était un masque chirurgical. »

Selon sa perception, le masque aurait pu être jeté par les touristes qui rendent visite le lieu et qu’au moment où le jeune faucon s’en est aperçu, il s’est précipité à l’attraper.

Le photographe spécule que le faucon pèlerin le concevait comme étant de la nourriture avant de poursuivre : «Qu’il aurait pu mourir s’il l’avait mangé».

Durant près de 10 minutes, le faucon pèlerin a volé en emmenant avec lui le masque, et Steve estime que pendant de cet intervalle de temps, le masque s’est brouillé dans ses serres.

«Le faucon pèlerin est l’un des oiseaux les plus protégés du pays et c’est l’une des choses les plus tristes que j’ai vues alors que je photographiais la faune.

Pourquoi les gens ne peuvent-ils pas se débarrasser de ces masques correctement? Ils sont censés nous protéger, mais évidemment pas la faune. » Peut-on lire dans son avis.

A savoir que le faucon pèlerin est l’oiseau le plus rapide au monde. En cause, il arrive à parcourir à une vitesse de 390 km/h maximum étant adulte, notamment au moment de plonge pour la chasse. En général, ce type d’animal survit en dévorant des oiseaux de taille moyenne mais encore des petits rongeurs dont les souris ainsi que les écureuils et surtout pas de masque facials.

Puisque les masques facials feront partie de notre vie de tous les jours pendant longtemps et nous ne devons en aucun cas les jeter de manière insouciante pour peur de nuire aux animaux vivant sur terre.

Selon Steve, porter un masque nous protège de la maladie et qu’il incombe aux êtres humains de préserver la nature.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend