Pass sanitaire : Les sapeurs pompiers rejoignent la mobilisation des manifestants au quatrième samedi – Recettes en Famille

Pass sanitaire : Les sapeurs pompiers rejoignent la mobilisation des manifestants au quatrième samedi

by Emma

https://france3-regions.francetvinfo.fr/image/obGtxqkp7TYg8A Marseille, le pass sanitaire et le vaccin sont obligatoires pour les personnels soignants.  Plusieurs opposants se sont alors réunis pour des manifestations. Pour le quatrième samedi, les révoltés font la marche dans la rue et deux jours avant le début d’une grève nationale, des pompiers rejoignent le cortège.

Selon le conseil constitutionnel lors de la validation de lois pour allonger le délai du pass sanitaire jeudi 5 août, les manifestants ont fait une descente dans les rues de la ville de Marseille. De plus en plus nombreux, ces rebelles ont atteint les 4.800 ce week-end dernier. Comme m’indique la préfecture, ils sont pour l’heure au nombre de 6.000.

Alors que les personnels soignants étaient déjà présents, le syndicat Sud des pompiers des Bouches-du-Rhône a aussi promut la mobilisation. Ils sont alignés en tête de cortège, pour s’opposer à l’obligation vaccinale. A l’instar des personnels soignants, les pompiers contrarient désormais, la mise en vigueur du pass sanitaire.

« On n’est pas contre le pass sanitaire, mais contre l’obligation vaccinale (…) S’il doit y avoir une obligation vaccinale, elle doit concerner toute la population » affirme Bruno, représentant syndical Sud au SDIS 13. A son égard,  une ambigüité demeure sur le fait que les personnels de la police ne soient pas soumis à la vaccination, comme le personnel médical.

Les pompiers tapent fort

Face à cette obligation vaccinale, la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs et techniques spécialisés (FA/SPP-PATS) a décidé de déposer un préavis de grève nationale et de manière absolue.

 

La grève est à titre de réponse à l’obligation vaccinale ainsi qu’aux séquelles pour les gens qui refusent la vaccination.

Une suspension en vue

Alors que la fixation du calendrier a été formelle. Jusqu’au 14 septembre, les sapeurs-pompiers et les marins-pompiers sont tenus de présenter un test négatif qui date de moins de 48 heures pour venir au boulot. Et partir du 15 septembre, les soldats du feu devront au moins avoir obtenu une première dose de vaccin et doivent toujours présenter un test négatif. Sauf qu’à partir du 16 octobre, ils doivent compléter leur parcours de vaccination.

Résultats ? Ceux qui ne respecteront pas les règles promulguées sont passibles de suspension et ne perçoivent pas leur salaire. Un assouplissement à la règle autorise de prendre ces jours de suspensions sur leurs congés respectifs pour être indemne de pénalité financière.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend