« On m’a retiré mon colon à l’âge de 27 ans et voilà ce qu’il s’est passé » – Recettes en Famille

« On m’a retiré mon colon à l’âge de 27 ans et voilà ce qu’il s’est passé »

by Emma

Elle n’était encore âgée que de 27 ans et cette femme a été obligée de se faire retirer el côlon due à la maladie de Crohn qui épuisait ce côlon. Cela est relayée dans Women’s Health magazine. Elle y explique comment sa vie et sa lutte contre la maladie s’est passée après son iléostomie.

Britanny Risher est une femme qui a lutté pendant longtemps contre la maladie de Crohn et à cause de cela, elle a dû se faire retirer le côlon qui a du se faire remplacer par une poche. Ça n’a pas été facile pour elle d’accepter son iléostomie, mais maintenant, elle en est délivrée.

Des erreurs de diagnostiques se sont répétées

Ça commence en 2010 quand elle a des maux de ventres assez agressifs, à cause de cela, elle avait du mal à manger ou boire.

Elle raconte sur women’shealthMag : « Le médecin m’a dit que j’étais seulement constipée et que je devais prendre un laxatif ».

Cependant, ses peines ont persistés et même empirés et elle a du rejoindre l’hôpital due à une peine difficile à supporter.

Elle explique : « Après quelques tests, ils m’ont dit que j’avais une pancréatite et une colite ulcéreuse, une forme de la maladie inflammatoire de l’intestin qui se développe quand le côlon et le rectum sont enflammés »

On a alors traité sa pancréatite à l’hôpital puis on a traité sa colite ulcéreuse durant trois ans.

Le diagnostic final

C’est en octobre 2013 qu’elle a eu un diner dans un restaurant lors de son 24ème anniversaire. Son état a empirée de manière soudaine.

Elle le décrit : « J’ai subitement eu des maux de ventre insoutenables. Je suis rentrée chez moi et je n’ai pas pu quitter les toilettes, j’avais une diarrhée continuelle »,

Elle a alors contactée un gastroentérologue qui a simplement prescrit plus de médicaments, mais cela a seulement empirée son état.

Elle l’explique : « Dans les deux mois qui ont suivi, j’ai pris 9 kilos, mon visage a pris la forme d’une pleine lune, j’ai commencé à perdre mes cheveux, et je n’avais plus d’énergie », et elle ajoute aussi « Les symptômes se sont graduellement aggravés. Je n’avais plus d’appétit, j’avais tout le temps la nausée, des plaies douloureuses se sont formées dans ma bouche, les articulations de mes bras et mes jambes étaient douloureuses ».

Après qu’elle se soit rendue plusieurs fois à l’hôpital, les médecins ont finalement réalisés que ce n’était pas une colite ulcéreuse mais bien la maladie de Crohn. La colite ulcéreuse n’affecte que le côlon alors que la maladie de Crohn peut s’attaquer à n’importe quelle zone du tube digestif.

Un traitement ardu

Même si on a pu découvrir sa maladie, la soigner n’était pas pour autant un jeu d’enfant. Elle raconte : « Les médecins ont essayé plusieurs traitements, mais mon état a continué à se dégrader. J’ai perdu 18 kilos alors que je fais 1m67 cm, me retrouvant à un poids critique. J’avais l’impression d’être en enfer »

En 2015, elle a alors entendu une mauvaise nouvelle : les muscles de son côlon et de son pelvis ont étés ramollis par la maladie de Crohn. On a alors dû lui mettre une poche pour iléostomie durant 6 mois pour pouvoir donner un peu de repos à son côlon et pour que ce dernier puisse s’en remettre.

Cependant, 6 mois se  sont écoulés, et elle a entendu une très mauvaise nouvelle, l’état de son côlon ne s’était pas amélioré et son état était de pire en pire. Les médecins ont alors expliqués que la seule chose à faire était de retirer le côlon et que la poche devrait rester là où elle est à vie.

Sa vie après l’iléostomie

C’est en octobre 2017 qu’on lui a retiré son côlon et qu’on l’a remplacée par une poche à vie.

Britanny n’a pas acceptée cette nouvelle avec plaisir, elle l’a prise comme une drame.

Elle raconte alors : « La dépression a pris le dessus. J’ai passé beaucoup de temps seule dans ma chambre, et j’ai repoussé mes amis parce que je ne voulais pas qu’ils me regardent différemment » puis : « Je venais aussi de rompre avec mon petit ami et, avec la poche, je ne savais pas si j’en aurai un autre ».

Mais heureusement pour elle, son thérapeute l’a aidée a traverser cette mauvaise passe et elle a pu voir le bon côté des choses.

Elle en témoigne alors : « Je me suis rendue compte que j’avais manqué tellement de choses pendant toutes ces années où je passais mon temps aux toilettes » puis : « Maintenant, quatre ans après mon iléostomie, je peux aller au restaurant sans me soucier de devoir courir aux toilettes après la première bouchée ».

Les symptômes de la maladie de Crohn

Il faut traiter la maladie de Crohn le plus tôt possible, mais avant de pouvoir le traiter, il faut d’abord savoir le reconnaitre, voici ses signes les plus courant :

  • Peines et crampes au niveau de l’abdomen qui se montrent souvent et qui sont plus aigues après avoir mangé
  • Diarrhée fréquente
  • Fatigue et malaise général
  • Perte de l’appétit et du poids
  • Sang ou mucosité dans les excréments
  • Nausées et vomissements
  • Fièvre légère
  • Afflictions au niveau des articulations.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend