« Mon bébé est décédé de déshydratation alors que je l’ai allaité » – Recettes en Famille

« Mon bébé est décédé de déshydratation alors que je l’ai allaité »

by Emma

Quelques temps après son jour de naissance, le petit Landon est mort. Le nouveau-né, fils de Jillian Johnson a vécu seulement 17 jours sur terre et a rendu l’âme à cause d’une faim.

La mère de l’enfant a relaté ce qui se passait dans un blog pour la Fed Is Best Foundation, un organisme à but non lucratif qui se mobilise pour la sensibilisation des techniques d’alimentation des nourrissons.

« Si je lui avais donné un seul biberon, il serait encore en vie », affirme la mère du défunt.

Dans la publication émouvant, elle raconte avoir donné naissance à son fils par voie césarienne. Le bébé avait à ce jour, un poids normal. Selon les consultants en lactation, l’enfant « avait une excellente prise du sein et se portait bien ».

Mme Johnson est victime de syndrome des ovaires polykystiques, un trouble hormonal qui entrave la production de lait pour les femmes. Alors, un consultant lui a proposé de prendre certaines plantes afin de l’aider à produire du lait pour le bébé. La femme précise qu’on l’a encouragée à allaiter au sein uniquement.

La maman l’a tout le temps allaité mais le bébé a quand même perdu 10 % de son poids en seulement deux jours. Il a promptement fait un arrêt cardiaque à cause de la déshydratation et on l’a ramené dans les services d’urgence.

Normalement, les bébés qui perdent jusqu’à 10 % de leur poids une semaine après sa naissance ne risquent rien de grave. Cependant, le Dr James Sears, pédiatre, a affirmé que les jeunes parents sont tenus de surveiller la perte de poids et de manière permanente ainsi que de « déterminer le nombre de couches mouillées que le bébé devrait avoir, le nombre de couches souillées » afin de ne pas se perdre sur l’état de santé du bébé.

Néanmoins, selon l’association Fed is Best, une recherche initiée sur ce propos n’a pas permis de définir le nombre spécifique en question.

Pendant ce temps, les médecins avaient expliqué à la mère que même si « le sein est le meilleur choix », elle devait assouvir le besoin en alimentation du bébé par du lait maternisé et par des biberons.

Comme l’affirmait le Dr Sears, il fallait tout de même estimer les besoins personnels du bébé, du fait que certains enfants peuvent nécessiter d’une alimentation à titre complémentaire et fréquente au biberon.

Selon les affirmations du Dr Marianne Neifert, co-auteur d’une recherche au sujet de l’allaitement parue en 1990 par l’université du Colorado à Denver, relayées par le Chicago Tribune en 2013 : environ 15 % des 319 femmes ayant fait l’objet de l’étude, produisaient une quantité insuffisante de lait maternel, ce qui les empêchent d’allaiter exclusivement leur bébé au sein.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend