« Moi ou les chiens », l’ultimatum d’un mari à sa femme qui a rapidement fait ses choix – Recettes en Famille

« Moi ou les chiens », l’ultimatum d’un mari à sa femme qui a rapidement fait ses choix

by Emma

L’adoption d’un animal de compagnie engage son auteur à procurer de l’amour et des responsabilités. Ainsi, le partenaire et la famille se doit de partager cet amour pour les animaux. C’est le cas de Liz Haslam, aider et protéger des chiens sans défense font son plus grand plaisir, à tel point qu’elle ne voudrait manquer ça pour rien au monde, et c’est littéralement pour elle.

La femme dont il est question a rencontré Mike à 16 ans, comme le relaye Brightside. Elle pensait avoir trouvé l’amour de sa vie et après avoir terminé le lycée, les deux tourtereaux se sont dits oui devant l’autel. Liz  a accouché d’un garçon qu’ils ont appelé Ollie, le fruit de leur amour. Le couple a entretenu 25 ans de vie conjugale. Mais un jour, tout a basculé car l’amour n’a pas résisté à tout…

Mike en avait marre d’une situation inaccoutumée. Alors il a confronté Liz et l’a soumise à un ultimatum. “Mon mari a dit : ‘c’est les chiens, ou moi’. Depuis lors, je ne l’ai plus jamais entendu ni revu”, raconte la mère de famille à Brightside.

En fait, derrière cette colère du mari, Liz avait créé une organisation animalière baptisée Beds for Bullies, un abri pour les bull terriers qui sont dans la nécessité. Son époux a alors senti que leur relation ne se focalisait qu’autour des chiens. Il existe plusieurs amis à quatre pattes avec des problèmes de comportement et des problèmes de santé, et donc ils ne trouveront jamais une famille adoptive.

Mike sentait que cela faisait beaucoup trop pour lui. Sauf qu’il aurait pu savoir l’envergure de l’amour de Liz pour les chiens. La mère de son épouse élevait des West Highland terriers et son père est chef d’entreprise de nutrition animale.

Liz a confie à nos confrères, “Après 25 ans ensemble, j’ai pensé qu’il savait que je n’abandonnerais pas les chiens, pas du tout. Dès le moment où nous nous sommes mariés, il savait comment j’étais. Je ne sais pas ce à quoi il s’attendait”.

Plus le temps passe, ils s’éloignent de plus en plus. De son côté, Mike était très occupé par le travail. Quant à Liz, elle porte la majorité de son attention sur les chiens, à savoir que les animaux, requièrent tellement de temps et d’attention. Mike devient alors un peu délaissé.

Trente chiens ! C’est loin d’être une mince affaire, en plus des soins médicaux, de devoir leur donner à manger, de prendre soin d’eux. Plus concrètement, Liz consacre 18 heures de son temps chaque jour pour entretenir les chiens. De plus, elle dépense des centaines d’euros en médicaments et en traitements.

Mais, grâce à de nombreuses philanthropiques qui offrent des dons, Beds for Bullies fonctionne comme il se doit. Depuis sa création, Liz a accueilli dans le refuge environ 200 chiens et l’aventure continue encore. Elle a d’autres boules de poils à sauver.

Il y avait un moment où la facture chez le vétérinaire avait dépassé les 4 000 euros et Liz a dû passer la nuit dans une tente pendant une certaine durée. Elle ne pouvait plus payer son loyer, et heureusement que c’était une situation éphémère. Dès lors, elle a réussi à sortir de cette rude épreuve. “J’ai choisi de faire cela et j’adore ça”, a-t-elle conclut.

Si Liz a agit ainsi, c’est sûrement pour de bonnes causes. Comment avez-vous géré la situation si vous étiez à sa place ?