Mise en garde aux écouteurs accrochés au-delà d’une heure, un médecin explique – Recettes en Famille

Mise en garde aux écouteurs accrochés au-delà d’une heure, un médecin explique

by Emma

Dans le territoire français, 10 millions de gens, donc 15% des français expérimentent des problèmes d’oreilles. On compte de nombreuses causes qui augmentent le fait, y compris les écouteurs accrochés aux oreilles avec un volume à fond qui est un facteur éluctable. Ainsi, le Dr Etienne Krug, directeur de la prévention des blessures et de la violence à l’OMS préconise de ne pas mettre des écouteurs excédant une heure dans la journée dans le but de préserver l’appareil auditif. NBC et BBC News ont diffusé les recommandations de ce médecin ainsi que des points de vue de ses associés.

La santé corporelle et mentale d’une personne est asphyxiée par le fait que la capacité auditive soit dégénérée. Des soucis de l’ouïe engendrent effectivement une quarante dans la communauté, en plus de la désaltération cognitive. Malgré ce fait, la majorité des gens ont tendance à défavoriser leur ouïe sans s’en rendre compte.

Les dangers d’écouter des sonorités à fond de manière prolongée

La menace des complications auditives découlent du fait de s’exposer à des sonorités intenses, d’après une recherche scientifique. Cependant, la majorité des adolescents, même les plus jeunes âges ont tendance à écouter de la musique avec des écouteurs et des casques et cela peut durer des heures alors que le volume est à fond.

Dans un écrit de l’OMS, le Dr Etienne Krug a développé : « Au fur et à mesure qu’ils profitent de la vie, de plus en plus de jeunes s’exposent au risque de perte auditive. Malheureusement, ils ne réalisent pas qu’une fois l’ouïe endommagée, celle-ci ne revient plus ».

La privation d’audition est la plupart des temps définitive, selon le Dr Etienne Krug, c’est pourquoi il a prudemment avisé de cette menace. L’OMS, dans son compte rendu – et relayé par BBC – préconise de basculer au plus bas possible le volume quand l’individu utilise des écouteurs ou des casques afin d’éviter le danger ; le mieux c’est de ne pas dépasser non plus une heure dans la journée pour limiter l’étalage aux sonorités.

L’annonce a fait l’objet de plusieurs accords

D’après Nicole Raia, une clinicienne audiologue à l’Université Hospital de Newark, les vrombissements frappent de plus en plus les adolescents, voire dès le jeune âge sauf que la pathologie n’est repérée qu’entre l’âge de 20 à 30 ans, en général.

Quant au Dr Sreekant Cherukuri, expert en ORL situé en Inde, il a déployé que l’on doit prohiber l’utilisation de manière immodérée des smartphones. Le progrès à grand pas du high-tech fait que les jeunes s’habituent à écouter de la musique avec un volume intense, alors qu’à l’époque ancienne, lorsqu’on augmente le volume, la tonalité s’avère anormale et la batterie se décharge très rapidement.

Causes menaçantes externes

D’un autre point de vue, les adolescents sont martyrs de leurs propres favoris, que lorsqu’ils vont en boîte de nuit, en concerts, bars et des occasions relatives, ils sont fréquemment exposés à des sons à fond. France 3 a diffusé une prospection Ipsos ayant avancé les maladies influenceuses relatives à leur tendance. Les synthèses ont éclairci les dangers imminents aux jeunes si jamais l’audition interne est détériorée, donc une perte d’audition relative ou totale.

Avertissements à l’initiative de l’OMS

Les facteurs fondamentaux à méditer sont l’accentuation, le volume des bruits, la durée mais également la répétition de l’écoute. Il est effectivement préconisé de ne pas excéder un volume du son de 85dB pour un intervalle de 8 heures maximum, aussi il faut restreindre à une heure, le port des équipements audio au quotidien. Tout en sachant que le Dr Krug a ajouté : « même une heure peut être néfaste à la santé si le volume est trop fort. »

D’ailleurs, il est recommandé de ne pas rester à un lieu excessivement assourdissant plus de 15 minutes. Finalement, il est préconisé de manière ferme de faire attention aux signes symptomatiques d’une détérioration auditive, ainsi que de consulter un médecin périodiquement pour contrôler la santé.

Des astuces afin de devancer la détérioration de l’audition

Selon l’OMS, on peut anticiper la perte auditive par ces méthodes suivantes. Visualisez cette énonciation non exhaustive des conseils qui méritent d’être appliqués :

  • Evitez l’exposition à la sonorité qui excède les 85 décibels plus de 8 heures dans la journée avec un volume excédant les 100 décibels et au-delà de 15 minutes ;
  • Ne rester pas à un lieu bruyant avec un volume à fond qui excède les 100 décibels ;
  • Baissez le volume des équipements audio comme les casques et les écouteurs ;
  • Installez un système contrôleur sonore sur votre smartphone afin de na pas excéder la limite dédiée ;
  • Mettez des tampons d’oreilles au moment où vous vous dirigez vers des endroits assourdissants ;

Au cas où vous soupçonnez un trouble auditif en vous, rendez-vous rapidement chez un médecin. Les acouphènes peuvent effectivement dégénérés silencieusement et qui causent des complications encore sérieuses.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend