Mère porteuse à 51 ans pour que sa fille puisse avoir un enfant dans le ménage – Recettes en Famille

Mère porteuse à 51 ans pour que sa fille puisse avoir un enfant dans le ménage

by Emma

Enfanter un bout de chou est souvent espéré avec des émotions confondues. Lorsque le bébé atterri sur terre, les futurs parents se préparent à recueillir un nouveau membre dans la famille avec enthousiasme. Des fois, certains éléments que nous n’arrivons pas à contrôler peuvent interagir avec cette convoitise. Comme par exemple les difficultés de concevoir un enfant, un des plus fréquentes dans une vie de couple. Mais heureusement, l’évolution de la science va au-delà de ses adversités. Tel est le cas de Breanna et son époux Aaron. Par la bonté d’une mère porteuse est la mère de Breanna, le couple a pu vivre leur rêve de concevoir un enfant. Ce récit attendrissant est reprise par Good Morning America. Focus.

En 2016, Breanna, une dentiste a accepté comme époux, Aaron et les deux tourtereaux ont promptement décidé d’avoir un bébé. Il y avait une nécessité singulière puisque le grand-père de la femme était gravement souffrant et elle voulait qu’il puisse voir son arrière-petit-fils.

Même si les époux ont profondément voulu cet enfant, ils n’arrivaient pas à concevoir un bébé naturellement et a alors eu l’idée de solliciter l’avis d’un spécialiste en fertilité. Suite à d’innombrables essais, Breanna et Aaron ont fini par désigner Julie Loving, la mère de la jeune femme pour porter leur enfant. La maman a alors offert un cadeau précieux à 51 ans.

Le souci de conception d’enfant

L’aventure a débuté après avoir été uni par le lien du mariage. Les deux amoureux ont décidé d’avoir un enfant au plus vite. Malheureusement, ce rêve n’a pas pu être exhaussé comme prévu à cause d’un problème de fertilité.

Lorsqu’ils ont rendu visite à un expert en enfantement, il a été donc conclu de faire une fécondation in vitro mais qui a été suivi par des opérations chirurgicales et de fausses couches. Ainsi, le médecin a révélé que la jeune mariée ne pourra pas tolérer la grossesse à cause d’un problème fœtal. Une conclusion amère qui a conduit à une intervention de mère porteuse.

Sa mère a porté son enfant

Pour embaucher une mère porteuse aux Etats-Unis, il va falloir dépenser jusqu’à 89 000 €, ce qui est une grande fortune. Raison pour laquelle le couple a été convaincue de désigner une proche qui n’est autre que la mère de la jeune mariée. Julie a tout de suite accepté cette responsabilité, sans un ni deux.

Son âge assez avance ne lui a pas empêché de se porter volontaire pour la nouvelle famille de sa fille. Elle a déclaré « J’ai couru 19 marathons et beaucoup de triathlons » en poursuivant : « Je savais que physiquement, je pouvais le faire. De plus j’ai eu deux grossesses assez simples avec mes deux enfants ».

Au début, Breanna était incrédule de laisser sa maman porter son bébé, cependant elle finira tout par se laisser persuader. Suite à une consultation chez le médecin, elle a été confiante à la santé de sa maman qui va porter leur petit bout de chou et a accepté.

La mère a enfin porté le bébé de Breanna et d’Aaron quelques mois après avec une date prévue d’accouchement pour le mois de novembre. En dépit de la joie face à cette bonne nouvelle, le couple reste quand même vigilent à cause des fausses couches qu’ils ont déjà expérimentées. Néanmoins après avoir découvert le sexe de la petite, ils ont été vivement enthousiasme de pouvoir devenir papa et maman.

A l’heure, la grande famille s’apprête à accueillir leur enfant et sa grand-mère lui a même préparé un journal émotif pour lui montrer au moment opportun les aventures qu’ils ont traversé pour la mettre au monde.

La gestation pour autrui

L’action d’une mère porteuse, aussi baptisée gestation pour autrui ou GPA se matérialise par le fait de porter l’enfant d’un couple, désigné par « couple de parents d’intention ». Sachez qu’en France, cette pratique n’est pas autorisée par la loi.

La gestation par autrui peut se faire sous plusieurs façons dont : par le biais d’une insémination ou par implantation d’un embryon provenant d’une fécondation in vitro et que l’on place dans l’utérus de la mère porteuse. De ce fait, selon la technique utilisée, l’une et l’autre du couple peuvent tous deux être les parents génétiques de l’enfant ou non. Dans certains cas, seul un des deux parents est pourvu d’un lien génétique avec le futur bébé.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend