Lors d’une émission en live le JT de TF1 Jean Pierre Pernaut défraye la chronique – Recettes en Famille

Lors d’une émission en live le JT de TF1 Jean Pierre Pernaut défraye la chronique

by Emma

À partir du préliminaire de la crise sanitaire, l’animateur de prédilection des Français surprend de par ses intrusions de manière perpétuelle. Jean-Pierre Pernaut, le présentateur du JT de 13h sur la chaîne TF1, lâche toujours une bombe aux propos des verdicts du gouvernement sans oublier l’attitude des Français en cette période d’épidémie. Si quelques moments de cela, il a pointé du doigt des mesures de confinement qu’il classifie d’inadaptées, le présentateur a extériorisé son désaccord pour ce qui est de la rupture des masques en pharmacie et le non-respect de certaines mesures barrières. Au lendemain du deuxième tour du vote municipal, il se révolte une nouvelle fois de par ses opinions.

Jean-Pierre Pernaut est bien celui qui est sorti du lot le long de l’épidémie s’il y a avait une sélection. Effectivement, ni un ni deux, mais le journaliste a déployé ses opinions sans gaucherie.

En sus, sans jamais mâcher ses mots, l’animateur, à 70 ans a gagné le cœur des Français de par son cran et son aplomb. Pour ce lundi 28 juin, Jean-Pierre Pernaut a pointé du doigt les votants et les politiciens qui ont sauté de la frontière des gestes barrière au moment de la publication des résultats des élections municipales.

Un commentaire des images de la seconde élection

Lors de son journal diffusé sur TF1, l’animateur légendaire a interprété des photos émises au cours des résultats du second tour des suffrages municipales. Et c’est son habitude de déclarer son agacement pour ce qui est du comportement des Français.

A cette occasion, l’animateur a désapprouvé l’absence de circonspection des électeurs et des politiciens qui ont manqué de respecter les gestes barrières ainsi que la distanciation sociale. « Vous vous souvenez des images de la Fête de la musique où nous nous sommes étonnés que des milliers de jeunes ne prennent aucune précaution face au coronavirus, c’était frappant aussi en regardant la télévision hier soir, dans toutes les réunions politiques qui ont suivi le vote.

Finis les masques, finie la distanciation, tout le monde collé-serré, plein de bisous, des danses parfois », a-t-il martelé.

Le coronavirus, tombé dans l’oublie

Jean-Pierre Pernaut a été singulièrement brodé en constatant que même en établissant des gestes barrières accommodées à la présence de l’épidémie dans les cabinets de vote, la majorité  des participants et des dirigeants ont totalement désappris ces mesures lors de l’annonce des résultats. Il a ainsi avisé : « Quelques heures plus tôt dans les bureaux de vote, on avait fait pourtant très attention », avant de poursuivre : “dans la soirée, le coronavirus avait été apparemment totalement oublié ».

A titre de rappel, Jean-Pierre Pernaut avait informé, quelques jours de cela, avant de terminer sa chronique de 13 heures par l’annonce de la mort de Christian Bousquet, son ex-rédacteur en chef. Tout en étant ému par cette nouvelle accablante aux téléspectateurs, il a accentué que l’homme a rendu l’âme à l’âge de 80 ans, en raison de la contamination par la Covid-19.

Que faire face à la pandémie du coronavirus ?

Il est vrai que l’épidémie paraît modérée depuis quelques temps, dans l’hexagone, toutefois, il est vivement conseillé de respecter les gestes barrières ainsi que la distanciation sociale dans le sens de stopper la contamination.

Rappelons que les gestes barrières primordiaux sont :

  • Le lavage des mains avec de l’eau savonnée ou l’application de la solution désinfectant de manière régulière ;
  • Le respect de la distanciation sociale d’au moins un mètre envers les autres ;
  • Eviter de se toucher le visage, dont les yeux, le nez ainsi que la bouche ;
  • En toussant ou en éternuant, se couvrez-vous la bouche et le nez sous le pli de votre coude ou en couvrant le visage avec mouchoir à usage unique.

D’ailleurs, le port de masque est de rigueur lorsque la distanciation sociale d’un mètre est impossible, notamment au moment des visites dans les Ehpad, lors des courses aux magasins ou dans les transports publics.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend