L’hypertension, la maladie sournoise : 6 signes précurseurs et moyens de prévention. – Recettes en Famille

L’hypertension, la maladie sournoise : 6 signes précurseurs et moyens de prévention.

by Emma

L’hypertension est reconnue comme l’un des facteurs de risque d’AVC et de maladies cardiovasculaires. 30% de la population adulte en France sont concernés par l’hypertension. Elle se définit par une pression élevée du sang contre les parois artérielles et représente donc une menace pour le cœur et les artères. Considérée comme un tueur silencieux par l’Organisation Mondiale de la Santé, elle peut être asymptomatique, Dans ce cas la surveillance régulière de la tension artérielle s’avère indispensable voire vitale. Pour prévenir les complications et les pathologies qui peuvent en résulter, l’OMS fait le pont sur les bonnes habitudes à adopter.

Quand on parle d’hypertension, on se base sur une tension artérielle supérieure ou égale à 140/90 mmHg. Ce qui veut dire que la pression du sang contre les parois des artères est élevée, obligeant le cœur a pomper davantage pour maintenir la transport di sang vers toutes les parties du corps. Cependant, ses symptômes peuvent être difficiles à découvrir parce que dans la plupart des cas, cette hausse de tension artérielle passe inaperçue. Pour pouvoir la détecter, il est donc primordial d’être attentif à certains signes annonciateurs.

Hypertension : les symptômes.

Selon l’OMS, certains symptômes peuvent se présenter chez les hypertendus. Ces derniers, bien que généralement sournois, voire absents, peuvent se manifester sous les formes suivantes :

  • Maux de tête
  • Étourdissement
  • Essoufflement
  • Palpitations cardiaques
  • Saignement du nez
  • Douleur thoracique

Hypertension : les risques

L’hypertension est estimée comme une situation dangereuse car elle accroît les risques de problèmes au niveau du cœur, des vaisseaux sanguins, en particulier au niveau des organes aux fonctions essentielles tels que le rein ou le cerveau. Les risques d’anévrisme au niveau des vaisseaux ne sont pas écartés, favorisant ainsi leur rupture ou leur obstruction, sans parler des risques d’AVC et d’hémorragie cérébrale.

L’hypertension peut aussi conduire à d’autres complications, plus sévères,  entre autres l’insuffisance rénale, la déficience cognitive et la cécité. En plus, lorsqu’elle passe inaperçue et qu’elle n’est pas maîtrisé, ses conséquences peuvent mener à un infarctus et un épaississement du cœur qui risquent d’entraîner une insuffisance cardiaque. L’hypertension serait d’ailleurs la première cause, évitable, d’accident vasculaire cérébral et des maladies cardiovasculaires. Et ses conséquences pour la santé risquent de se compliquer sévèrement en présence de facteurs de risque supplémentaires comme :

  • Un stress permanent
  • Une mauvaise alimentation
  • Un manque d’activité sportive
  • Le diabète sucré
  • La prise excessive d’alcool
  • L’hypercholestérolémie
  • L’obésité

La meilleure prévention de l’hypertension reste son identification à temps. Pour pouvoir y arriver, il est recommandé de faire des contrôles réguliers de sa tension artérielle. Et si l’hypertension est avérée, il est essentiel de se faire suivre par un professionnel qui pourra prescrire des traitements adaptés. Mais il existe également des mesures nécessaires à adopter au quotidien pour diminuer ses complications et son incidence. En effet, certains changements de mode de vie peuvent être bénéfiques, à savoir :

Arrêter le tabac : arrêter la consommation directe du tabac mais aussi éviter de s’exposer à des produits qui en contiennent.

Manger sainement : l’alimentation saine devrait être un mode de vie. Elle aide à éviter les risques d’hypertension mais aussi à avoir une bonne hygiène de vie.

L’OMS conseille de privilégier la consommation de 5 portions de fruits et légumes par jour, en accord avec les recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS). Les matières grasses et les graisses saturées doivent également être modérées.

Réduire la consommation de sel : selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il est recommandé de limité sa consommation en sel à moins d’une cuillère à café par jour, soit l’équivalent de 5g.

Modérer la consommation d’alcool : faute d’arrêter la consommation d’alcool, il est fortement conseillé de limiter les excès pour épargner toute conséquence nocive sur la santé.

Pratiquer une activité physique régulière : cette mesure doit être suivie en parallèle d’une alimentation équilibrée si on a pour objectif de maintenir un poids normal. En cas de surpoids, l’OMS estime que perdre 5 kilos «  peut réduire de 2 à 10 points la tension artérielle systolique ». Il est également préconisé de motiver les plus jeunes à pratiquer un exercice physique régulier pendant au moins 30 minutes chaque jour.

Gérer le stress : pour pouvoir réduire les risques d’hypertension et toutes les conséquences qui en découlent, une bonne gestion de stress peut s’avérer avantageuse. Le cas échéant, la méditation, les interactions sociales positives et l’activité physique sont des directives saines et appropriées pour vous venir en aide.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend