L’expérience des parents avec un adolescent est davantage compliquée que celle avec un enfant – Recettes en Famille

L’expérience des parents avec un adolescent est davantage compliquée que celle avec un enfant

by Emma

Le rôle des parents nécessite une implication sérieuse. Ils doivent assurer l’apprentissage à leur enfant dans les années primitives ainsi que l’approche aux dispositions nécessaires. Ultérieurement, avec indépendance, l’enfant pourra joindre l’institution et initier la via communautaire. Au fil du temps, l’enfant commence à extérioriser sa nature. Selon Psychology Today, ne fois, l’âge de la jeunesse atteinte, il est difficile de gérer et à familiariser.

Grand nombre de parents sont entravés par cette période transitoire de l’enfance vers la maturité. L’enfant manifeste effectivement des transformations corporelles, au niveau des hormones, ce qui explique leur attitude complexe.

Les parents sont plus libres envers les enfants qu’aux adolescents

A l’âge primitif, l’enfant requiert plus de temps et plus de centralisation pour répondre à ses besoins. Lorsque les parents enfantent leur premier bébé, ils ont plus de tâches à entreprendre qui causent des harassements psychiques. En dehors des besoins basiques du bébé : donner à manger, vêtir et chérir de temps en temps, les autres lubies du bébé ne permettent pas à papa et maman de dormir suffisamment, sans parler des attentions en permanence de la journée. D’ailleurs, il arrive que le petit soit gêné par des maux inquiétants les jeunes parents.

Les parents doivent être toujours présents, particulièrement durant les 12 premiers mois du bébé et de le donner de l’affection parentale dont il a besoin. Cela est apparemment loin d’être le cas des jeunes qui ne se tourmentent pas de l’attention envers les parents. D’après, Catherine Thompson, conceptrice de La violence de l’amour, aux regards des parents, ce rejet est vraiment insupportable. A cet intervalle d’âge, les adolescents ambitionnent leur désir d’indépendance, veulent faire des sorties avec leurs amis. En ayant l’esprit d’être assez grand pour décider, ils refusent souvent de suivre les avis des parents. Ainsi plusieurs mamans se sentent seules, inquiètes et confuses à cause de ce comportement inhabituel.

Mais de leur côté, l’adolescent à cet âge est également bouleversé par les changements d’hormones. Il peut devenir dangereux envers lui-même, ainsi pour ne pas se sentir démodé, il crée une nature propre à lui.

De quelle manière lui soutenir à sa crise d’adolescence ?

On ne peut nier à la difficulté de la période d’adolescence de l’enfant mais il ne faut pas se laisser faire et il est nécessaire de prendre des mesures adéquates afin de mieux se préparer.

  1. Divertissez-vous

A part le rôle de parent, il vous faut des activités relaxant en tant qu’être humain. Consacrez du temps pour faire ce qui vous met à l’aise et ce qui vous fait sentir relaxé.

  1. Ayez recours à une assistance

Lorsqu’on rencontre des difficultés, tout ce qu’on souhaite c’est d’avoir quelqu’un avec qui déballer no ressentis. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous fier à un des proches qui comprend ce que vous traversez afin de d’apaiser la lourdeur du cœur.

  1. Ayez une tendance négociatrice et non ordonnatrice

Dans la majorité des cas, les enfants ne défient pas aux commandements des parents, contrairement aux adolescents qui veulent de l’autonomie. Ainsi, ils se contentent de  soulever la main contre les parents. Gardez à l’esprit de leur parler calmement en argumentant de manière crédible.

  1. Inculquez dans l’esprit que cette difficulté est précaire

Ne baissez pas les bras en blâmant ses agissements, mais il faut vous ressaisir en se disant que cela se terminera. Chaque personne traverse cette période afin que le beau jour se lève.

  1. Sachez tourner la page après les fautes

Il arrive que votre enfant fasse des faux pas. Mais face à cela, ne rebondissez pas sur ce qu’il a pu faire ni de rentamer les disputes antérieures. Lorsque vous arrêtez de lui blâmer à chaque fois, et de lui mener vers la bonne voie, il comprendra la valeur d’être soutenu par la famille et d’un autre point de vue, l’attachement entre parent et enfant se gagnera de nouveau.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend