Psycho

Les personnes qui ont tendance à parler des autres n’ont pas de vies

Certaines personnes portent souvent leurs jugements non fondés et mal informés sur la vie des gens. Cela peut avoir des effets négatifs sur la personne concernée. C’est le cas lorsque la critique et le mépris sont continus, ils finissent par influencer et détruire l’estime de soi des personnes.

Il faut cependant savoir que les personnes qui parlent mal de la vie des autres sont en majeure partie tourmentées par un profond conflit émotionnel. Leurs frustrations s’expriment ainsi sur les objets de leur calomnie. Si cela n’est pas efficace pour vous protéger des commérages des autres, vous pouvez toujours appliquer les trois filtres :

– « Le jeune disciple d’un sage philosophe vient chez son maître et lui dit :
– Maître, un ami a parlé de toi avec malveillance….
– Attends ! – interrompt le philosophe – As-tu passé les trois filtres pour me dire ce que tu vas me dire ?
– Les trois filtres ? – demande le disciple.
– Oui, le premier est la vérité. Tu es sûr que ce que tu veux me dire est absolument vrai ?
– Non. J’ai l’ai entendu dire par certains voisins.
– Alors as-tu au moins utilisé le second filtre, le filtre de la bonté. Est-ce que ce que tu veux me dire est positif pour quelqu’un ?
– Non, pas vraiment. Au contraire….
– Ah ! Le dernier filtre est la nécessité. Ai-je besoin de savoir ce qui te tourmente tant ?
– A la vérité, non.
– Alors – dit le sage en souriant – si ce n’est pas vrai, ce n’est pas bon, et ce n’est pas nécessaire, mettons cela dans l’oubli ».

L’histoire des trois filtres nous rappelle que c’est nous qui valorisons les paroles des autres. Ces dernières deviennent ainsi réelles pour nous aussi. C’est ainsi que lorsque nous cessons de vivre selon ce que les autres disent et pensent de nous que nous commençons à nous sentir bien. Cela nous amènera à nous entourer des meilleures personnes.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend