Les patients du coronavirus développent des signes particuliers méconnus – Recettes en Famille

Les patients du coronavirus développent des signes particuliers méconnus

by Emma

Lorsque le virus de Wuhan a débarqué de son épicentre, la population mondiale est terrorisée. La pandémie fait jusqu’à 200,000 morts depuis son arrivée, ce qui devient une fatalité pour nombreux des gens. Le nouveau coronavirus recèle des fonctionnements ignorés et auxquelles les scientifiques n’en démordent pas. Pour ce faire, des experts venant des pays américains, chinois et européens ont attesté une manifestation nouvelle du covid-19. Ces chercheurs sont troublés par cette découverte, une information reprise par Le Parisien.

Si le coronavirus est relatif à un trouble respiratoire aiguë au détriment des poumons, de nouveaux signes ont été découverts par les spécialistes. Les organes atteints ne se limitent pas uniquement au poumon, mais les reins sont tout de même susceptibles de lésion. Les patients peuvent être sujets à une insuffisance rénale.

Visiblement, les données récoltées sont astatiques. Ce qui incite les médecins et les chercheurs à inspecter de plus en plus. Tel est le cas de l’Europe, des Etats-Unis et de la Chine qui ont attesté une nouvelle manifestation du Covid-19. Des caillots sanguins sont repérés chez les personnes testées positives au nouveau coronavirus. D’après Nick Cordero, acteur canadien, ce phénomène vire vers une mutilation membrane.

Le nouveau coronavirus se traduit par des caillots sanguins

Suite à des recherches inlassables par les scientifiques, c’est un signe chez le porteur du nouveau coronavirus. En parlant d’une thrombose, les poumons ne sont pas indemnes de danger lorsque les caillots sanguins longent les jambes. Et pour cause, les caillots sont susceptibles de déborder vers les autres organes. Dans cette étude de cas, il se peut que les artères soient encombrées et entraîne une turgescence pulmonaire. Les caillots sanguins qui attaquent le système nerveux est à l’origine d’un accident vasculaire et si le cœur est atteint, le patient est sujet à un trouble cardiaque. D’ailleurs, lorsque les caillots se développent dans les vaisseaux sanguins, les membres seront sujets à une suffocation, voire d’une mutilation.

Selon les informations relayées par Le Parisien, les patients qui rencontrent ces différents scénarios sont face à un danger imminent du Covid-19.

« Cette coagulation ne ressemble pas à la coagulation habituelle »

Suite à traitement avec de l’héparine ou d’autre anticoagulant, les caillots ne réagit pas de manière habituelle selon Shari Brosnahan, médecin réanimatrice spécialiste des poumons au NYU Langone. Ce spécialiste déploie sur le quotidien, « Beaucoup ont des ‘microcaillots’, explique la spécialiste, ‘jusque dans les capillaires’, les vaisseaux sanguins les plus fins et les plus petits de notre corps. Dans ce cas de figure et contrairement à des caillots plus importants dans le cerveau ou le poumon, il est impossible d’opérer. “L’amputation est alors souvent la seule fin possible ».

Toujours selon ses explications, les patients admis dans son établissement qui endurent ses signes symptomatiques ne sont minoritaires. Cependant, les cas de caillots de sang qui attaquent les veines sont à un nombre doublé que les cas graves de la maladie.

Les personnes atteintes sont d’un âge plutôt jeune, puisque dans sa clinique, deux patients dans les quarantaines sont sur le point d’être mutilés et sous oxygène.

Le virus est un cas fortuit

« Les virus font souvent des choses étranges » a déclaré le Dr Brosnahan. Ce qui revient à dire que le symptôme nouveau est normal. De plus, l’experte invoque la corrélation entre le virus HPV et le cancer du col de l’utérus ou encore le virus de la mononucléose à la leucémie.

Comme susmentionné, les données relatives au virus de Wuhan sont ambulantes suite aux recherches continues avec la science. Il serait judicieux de toujours adopter les lavages de mains, le respect de la distanciation sociale ainsi que les mesures de confinement. Si les recherches ont commencé il y quelques mois, le but ultime est de découvrir les aspects cachés du coronavirus. D’ailleurs, les chercheurs s’attendent à trouver le vaccin contre cet ennemi invisible et en parallèle le plus important est de préserver la capitale santé de tout un chacun.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend