Astuces

Les médecins expliquent un procédé efficient de retirer une tique de manière appropriée

Lorsqu’une personne est passionnée de la forêt et des espaces verts, une randonnée en pleine nature aide considérablement à relaxer le corps et l’âme surtout après une longue période étant confiné. Cependant, les fans des balades en pleine nature sont en connaissance des éventuels risques. Parmi eux, les tiques font parties des insectes qui mordent et s’avèrent dangereux. Raison pour laquelle, la vigilance est requise. Par le biais de cet écrit, découvrez comment ôter une tique sur la peau. Plein feu sur les informations reprises par Allodocteurs.

En général, la tique s’agit d’un insecte vermine qui n’est pas risquée en Europe. Pourtant, si son coup e morsure passe inaperçue durant un certain moment où si la tique est enlevée d’une manière inadéquate, cette même morsure est susceptible de causer des résultats nuisible à la santé. A terme, la morsure entraîne le syndrome de Lyme.

Une tique : un insecte hématophage

Il s’agit un petit parasite connu également sous le nom d’ixodes. Cet acarien vie en suçant du sang de mammifères. Il attaque ses derniers en s’introduisant sous leur peau. En général, la morsure de cet acarien est dépourvue de péril pour les êtres humains si on parvient à le retirer à temps. Si le sujet ne retire pas la tique immédiatement, il risque la maladie de Lyme, appelé maladie vectorielle. D’autant plus, la maladie de Lyme est difficile à diagnostiquer du fait que la morsure de la tique est parfois méconnue par sa victime. Le long de l’interview avec Allodocteurs, Le Dr Gérald Kierzek détermine la pathologie de Lyme en « une maladie infectieuse due à une bactérie qui peut toucher plusieurs organes, principalement la peau, les articulations et le système nerveux ».

Comment prévenir de la piqûre d’une tique ?

L’adage : mieux vaut prévenir que guérir est vrai sur toutes les maladies sans exception. Notamment, lorsque la maladie est difficile à diagnostiquer comme la maladie de Lyme. Cette dernière est « très polymorphe, c’est à dire avec de nombreux symptômes qu’il est parfois difficile de rattacher à la piqûre de tique plusieurs mois auparavant ».

Il est judicieux de miser à la prévention dans un tel cas. Selon les conseils du Dr Kierzek :

  • Lors d’une randonnée en pleine forêt, vous êtes exposé à des risques, notamment la morsure par une tique.
  • Dès le retour de la randonnée, il est conseillé de vérifier la peau afin de savoir s’il y a une tique.
  • Dans le cas où vous repérez un acarien avec sa tête enfoncée sous la surface cutanée, retirez-le immédiatement. Evitez d’utiliser une pince à épiler au risque de couper uniquement le corps et sa tête reste coincée sous votre peau.
  • Privilégiez un tire-tique, un outil en plastique disponible en pharmacie. Ainsi, capturez la partie la plus proche de la peau, tournez la tire-tique sans le soulever. En faisant ce mouvement circulaire, la tique se retire sans difficulté.

Suite à ces gestes, sollicitez l’avis d’un médecin afin de réaliser une consultation à cet effet puisque la morsure risque d’être à l’origine d’une maladie. Une prise de sang, donc une sérologie est en mesure diagnostiquer la présence d’une maladie suite à l’infection de l’acarien. En cas de nécessité, le médecin prescrit des antibiotiques afin de remédier à la contamination.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend