Les groupes de personnes qui sont plus susceptibles de contracter le coronavirus – Recettes en Famille

Les groupes de personnes qui sont plus susceptibles de contracter le coronavirus

by Emma

En ce moment de période épidémique, la communauté scientifique est en mobilité permanente dans le but de trouver le vaccin contre le virus. Rappelons que le nombre de nouveau coronavirus est à 2 914 507 à l’échelle mondiale avec un nombre de décès à 205 923, des chiffres alertant pour la population mondiale. Cette statistique est depuis la date du 31 décembre 2019. Il est vrai que le virus mortel peut s’attaquer à toute personne de tout âge, mais 7 types de personnes sont à risque et sont susceptibles de subir des cas graves de la maladie. Informations par Doctissimo.

128 339 patients sont atteints de coronavirus en France, dont près de 80% des cas avérés extériorisent des symptômes légers, mais 13,8% des cas sont compliqués et 6,1% se retrouvent dans un état critique. La dernière catégorie englobe les personnes qui sont davantage à risque contre le virus mortel.

Les 7 catégories de personnes à risque

D’après Centers for Disease Control and Prevention CDC, le coronavirus est une nouvelle affection qui ne fait pas l’objet de données exhaustives. Malgré cela, selon les informations et les expériences cliniques à l’heure actuelle, les groupes de gens à risque sont les personnes âgées et les enfants de bas âge qui endurent des maladies compliquées ou d’antécédent de maladie.

  • Les personnes âgées

D’après des données du Centre chinois de contrôle des maladies, les patients depuis l’âge de 80 ans représentent un taux de mortalité plus culminant. En parallèle, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) spécule que les personnes à l’âge de 70 ans ou plus sont les plus à risque de manifester des cas graves de l’affection. Pour les scientifiques, le principe est que le fonctionnement des organes internes se détériore et l’immunité naturelle se ramollisse au fil de l’âge.

  • Les patients de pathologie relative au cœur

Les personnes qui souffrent d’affection cardiaques sont aussi à risque, d’après l’American Heart Association (AHA). Dans ce sens, 40% des patients admis en hôpital endurent des maladies cardiaques ou de hypertension artérielle. En sus, le coronavirus peut troubler les amas de graisse qui peuvent s’assembler au niveau des artères et même conduit à une maladie du cœur.

  • Les patients endurant de complication respiratoire

Les individus qui endurent des pathologies respiratoires permanentes sont fragiles au coronavirus. Les affections asthmatiques et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), se manifestent par la bronchite et entraînent des difficultés strictes de la contamination.

  • Les patients atteints de maladie diabétique

Les personnes qui endurent de diabète et qui sont attestées positifs au coronavirus présentent tout de même un risque élevé. A cet effet, lorsqu’il s’agit de diabète de type 1 ou de type 2, l’amplification sans cesse de la glycémie est susceptible de détériorer le système immunitaire. En dehors de cela, cette pathologie chronique rend sa victime plus vulnérable à la contamination par le virus. En outre, l’indice de glycémie ne reste pas en aplomb, une autre raison d’aggraver la contamination au coronavirus.

  • Les individus qui suivent un traitement immunosuppresseur

Les personnes qui prennent des médications pour atténuer le système immunitaire présente davantage un risque de contracter le virus. La raison ? C’est à cause de devoir lutter les obstacles contre le coronavirus. A l’instar les pathologies du VIH, de maladie cancéreuse, les personnes qui suivent un traitement corticostéroïdes à une dose élevée et les personnes atteintes de maladies auto-immunes comme le lupus et la polyarthrite rhumatoïde.

  • Les patients qui endurent le foie gras et de troubles rénaux

Tous les types de maladies chroniques exposent encore plus les patients à un risque élevé qui aggrave la contamination, notamment la maladie du foie et les troubles des reins. Et pour cause, les maladies chroniques stimulent l’affaiblissement de la fonction immunitaire et lèsent la faculté de l’organe à combattre la contamination.

  • Les individus en surpoids

Avec un indice de masse corporel (IMC) qui dépasse les 35 et 40, les patients testés positifs au coronavirus sont susceptibles d’être atteintes de maladie plus aggravée relative à la respiration. Aux environs 85% des personnes en obésité ont besoin de respirateur. La raison ? La majorité des personnes en obésité endurent des affections cardiovasculaires et de maladie diabétique dues être placées sous respirateur. Et pour cause, les personnes en surpoids ou obèses souffrent qui ne font qu’accroître la forme de contamination par le Sars-CoV-2.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend